ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Berthe Sylva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
desjdek



Nombre de messages : 33
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Berthe Sylva   Lun 4 Mai 2009 - 23:39

Berthe Francine Ernestine Faquet, dite :
Berthe Sylva


Chanteuse

Née le 7 février 1885 à Lambézellec à Brest
Décédée le 24 mai 1941 à Marseille
À l'âge de 56 ans
Inhumée au cimetière Saint-Pierre à Marseille

fille de Joseph Faquet (1860+1946) et d'Anne Poher (1863+1923)

mère de 2 enfants issus d'une relation : Henri et Emilienne Faquet

Biographie

Après une enfance à Brest, Berthe Faquet se fait employer comme femme de chambre. Elle se met à la chanson vers 1910, après avoir abandonné un premier enfant. De ses débuts, on ne possède pas beaucoup de témoignages, excepté une interview durant laquelle elle parle de voyages en Amérique du Sud, en Russie, en Roumanie et en Égypte, ainsi qu'une photo prise pendant la Première Guerre mondiale, sur laquelle on la voit aux côtés d'Eugénie Buffet et du chansonnier aveugle René de Buxeuil.

En 1928, Berthe Sylva est employée au Caveau de la République. L'accordéoniste et compositeur Léon Raiter la remarque et lui propose de passer à l'antenne de Radio Tour Eiffel. C'est grâce à Léon Raiter, l'auteur des Roses Blanches, qu'elle se met à enregistrer, tout d'abord chez Idéal, puis chez Odéon, firme pour laquelle elle aura gravé en tout près de 250 titres, contre de bien maigres revenus.

Le succès est foudroyant. Le Raccommodeur de Faïence, enregistré en 1929, se serait vendu à 200 000 exemplaires en deux ans. Les tournées en province se multiplient. À Paris, on l'entend à Pacra, à L'Européen, au Bataclan, à La gaieté Montparnasse, mais les salles les plus prestigieuses la boudent. Elle partage un moment l'affiche avec Fred Gouin, chanteur très prolixe en enregistrements (450 faces de 78 tours pour Odéon entre 1927 et 1935, aujourd'hui tombé dans l'oubli, avec qui elle grave des duos tels Ferme tes jolis yeux (1932) et Un soir à La Havane (1933). Leur relation est passionnelle. Fred Gouin fut très affecté par la perte de son amante et amie. Il prit le maquis durant les années de guerre, puis quitta le monde de la chanson pour se reconvertir dans le commerce des frites.

Quelques anecdotes d'une authenticité plus ou moins douteuse jalonnent le parcours flamboyant de Berthe Sylva. En 1935, ses admirateurs marseillais lacérèrent les banquettes de L'Alcazar, où elle jouera à guichets fermés au début de la guerre, et enfoncèrent la porte de sa loge. En 1936, à l'enquête « quelle est votre chanteuses préférée ? », une majorité de jeunes filles entre 13 et 15 ans répondent « Berthe Sylva ». Une autre source mentionne un passage sur Radio-Toulouse en 1925 qui lui aurait valu 16 000 lettres d'admirateurs.

Berthe Sylva se fixe à Marseille au moment de l'Armistice de 1940. Le chanteur Darcelys y fut l'un de ses amis les plus fidèles. Elle meurt minée par la boisson et la pauvreté. Sa maison de disques finance les obsèques auxquelles seuls quelques amis assistent. Sa dépouille fut transférée à la fosse commune. Quelques années après, il ne se trouva personne pour renouveler la concession qui fut levée.

Les légendes entourant Berthe Sylva auraient été créées de toutes pièces ou bien à partir d'extrapolations de faits réels par des journalistes après sa disparition. La propagation de ces légendes fut facilitée par le fait qu'on ne possède quasiment aucun témoignage solide de nature biographique, et par l'absence de documents cinématographiques. En outre, si l'on relativise l'importance (exagérée) de ses prestations sur scène, l'immense succès de Berthe Sylva est avant tout lié à ses nombreux enregistrements.

Sa voix précise, qui se marie très bien avec la technologie en plein essor du microphone et de l'enregistrement, son registre vocal étendu, son expression tantôt pathétique, tantôt enjouée, son physique ingrat de femme meurtrie par la vie furent les clefs du succès qu'elle connut de son vivant. Sa discographie puise à toutes les sources, sauf américaines : succès anciens des années 1900, succès d'opérette comme de cabaret, ou répertoire plus récent, chanson réaliste, musette, musiques de films à grand succès. Berthe Sylva excelle dans la chanson narrative.

Après sa disparition, on retiendra d'elle, non pas les chansons qui racontent les bluettes et les joies du bal, mais celles qui dénoncent la misère, l'injustice, l'enfance blessée, la perte d'un être cher, la désillusion et l'échec sentimental.

Ses "tubes" les plus célèbres sont : Les Roses blanches, Frou-Frou, Sous les toits de Paris, Mon vieux Pataud, On n'a pas tous les jours vingt ans, Comme un moineau, etc...

Berthe Sylva est sans doute la plus célèbre chanteuse de son temps et c'est donc bien étrange qu'on ne sache que si peu de chose sur sa vie. On ne possède que très peu de photos d'elle et aucun film !

(Roglo, Wikipédia...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw.geneanet.org/desjdek
desjdek



Nombre de messages : 33
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: Berthe Sylva   Lun 4 Mai 2009 - 23:43

Ascendants de Berthe Sylva

Génération 1

1 - Berthe Faquet 1885-1941

Génération 2

2 - Joseph Faquet 1860-1946
3 - Anne Poher 1863-1923

Génération 3

4 - Guillaume Faquet 1838-1879
5 - Marie-Louise Boulouard 1842-1875
6 - Goulvin Poher
7 - Marie-Jeanne Cleach

Génération 4

8 - Ne N
9 - Marie Faquet 1809
10 - François Boulouard 1819-1869
11 - Marie-Louise Fasquet 1821-1872

Génération 5

20 - Arnaud Boulouard 1784
21 - Jeanne Guirriec 1784
22 - Joseph Fasquet 1776-1837
23 - Marie-Louise Cloarec 1790-1835

Génération 6

40 - François Boulouard 1751
41 - Marie-Jeanne Pennec 1757
42 - Yves Guirriec 1749-1804
43 - Marguerite Yvinec 1755
46 - Vincent Cloarec 1749-1798
47 - Marie Cumunel 1758-1800

Génération 7

80 - Laurent Boulouard 1724
81 - Marie Hemery
82 - Jacques Pennec 1720
83 - Jeanne Queffelec 1724
84 - François Guirriec 1711-1773
85 - Catherine Montfort 1719-1755
86 - Pierre Yvinec 1733
87 - Jeanne Madec 1734
92 - René Cloarec 1722-1797
93 - Françoise Créo 1721-1772

Génération 8

160 - Mathieu Boulouard 1681-1724
161 - Jeanne Bizien +
162 - Georges Hemery 1686
163 - Anne Lagadec 1698-1770
164 - Alain Pennec 1680-1746
165 - Jeanne Rolland +1737
166 - Pierre Queffelec +1741
167 - Louise Querrien +1741
168 - Sébastien Guirriec +
169 - Marguerite Marhic 1678-1733
170 - Robert Montfort 1699-1734
171 - Marie Glinec 1693-1723
172 - François Yvinec
173 - Marie Labbat
174 - Guillaume Madec
175 - Jeanne Cren
184 - Henry Cloarec +1743
185 - Françoise Le Ster 1691-1743

Génération 9

320 - Jean Boulouard 1657-1707
321 - Marguerite Lanedern
322 - Jean Bizien
323 - Anne Pelotte 1639-1700
324 - Jean Hemery
325 - Marie Moal 1652-1699
326 - Maurice Lagadec +1725
327 - Catherine Le Borgne 1674-1714
328 - Claude Pennec 1655
329 - Amice Postec 1662-1722
330 - Hervé Rolland 1648-1714
331 - Ne N
332 - Yves Queffelec 1648-1707
333 - Jeanne Le Goff
334 - François Querrien
335 - Madeleine Plouzennec
340 - Vincent Montfort 1664-1736
341 - Marguerite Sanquer 1652-1742
348 - Jean Madec
349 - Jeanne Cren
370 - Jérôme Le Ster ca 1646
371 - Jeanne Le Garrec 1652

Génération 10

646 - Jean Pelotte
647 - Anne Gourvest
652 - Alain Lagadec
653 - Isabelle Melin 1645-1705
654 - Yves Le Borgne
655 - Marie Paillart 1635-1695
656 - Pierre Pennec
657 - Isabelle Queffelean
658 - Hervé Postec 1632-1702
659 - Louise Cozien
680 - Yvon Montfort
681 - Jeanne Lesquivit +1733
742 - Ambroise Le Garrec 1626-1697
743 - Jeanne Le Moal 1634-1699

Génération 11

1 310 - Yvon Paillart
1 311 - Marguerite Le Kergoat
1 484 - Yves Le Garrec
1 485 - Marguerite Cleach 1599
1 486 - Hervé Le Moal
1 487 - Jeanne Dreau 1592-1672

Roglo, 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw.geneanet.org/desjdek
 
Berthe Sylva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Berthe Sylva
» Eloïse Berthe où es tu, que fais tu?
» Berthe Petit, Fatima et le Coeur douloureux et immaculé de Marie (I) + (II) + (III) + (IV) + (V)
» SAINTE BERTHE
» BERTHE de VILLERS - Commandant d'infanterie de marine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Biographies. Hagiographies. Vies et oeuvres des auteurs.-
Sauter vers: