ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets

Partagez | 
 

 le Roman d'Aiquin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seoc
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 86
Localisation : Bro Neñnèit / Paeiz de Nauntt
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: le Roman d'Aiquin   Jeu 15 Avr 2010 - 20:48

"La conqueste de la Bretaigne Armoricque par le roy Charlemaigne" est disponible sur le site Gallica :
[url]
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k81586s.image.f133[/url]

Ecrit au XIIeme, les rapprochements avec le gallo moderne sont interessant.

A part l'aspect linguistique le texte qui raconte une hypothétique guerre entre Charlemagne allié des Bretons contre le roi païen Aiquin pourrais être en fait le mélange de deux faits historiques :

_Occupation vinkings ( Håkon était chef du Namsborg; royaume vikings de la Loire).

_La conquête de la Bretagne par Charlemagne au 9eme.

Le trouvère connaissait manifestement très bien la Bretagne, Nantes, Vannes, Dol, la Mée, Carhaix, le Mene, Brest... sont cités

Il y a peut être aussi un fond plus ancien, la scène ou Aiquin assis sur son trône et lance un "gavelot" à un des quatres messagers, m'a fait pensé à Kulhwch ac Olwen; à voir...


Dernière édition par Seoc le Ven 16 Avr 2010 - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elouan
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 200
Age : 44
Localisation : Sant Nazer
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Jeu 15 Avr 2010 - 21:42

ça a été trés bien analysé dans un Armen .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seoc
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 86
Localisation : Bro Neñnèit / Paeiz de Nauntt
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Ven 16 Avr 2010 - 10:35

ah oui ? tu aurais les références ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elouan
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 200
Age : 44
Localisation : Sant Nazer
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Ven 16 Avr 2010 - 11:09

oui je peux te les retrouver , j'ai ce numéro . je regarderai ce week end promis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6845
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Ven 16 Avr 2010 - 13:28

Pour une présentation :

La Chanson d'Aiquin. Texte taduit, présenté et annoté par Jean-Claude Lozac'hmeur et Maud Ovazza. Ed. Jean Picollec. Paris. 1985.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6845
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Ven 16 Avr 2010 - 14:29

Il serait intéressant de savoir s'il y a eu des propositions d'identification du site de Gardaine, qui fut assiégée, puis engloutie par la mer.

Ce qui m'intéresse en particulier, c'est le chemin suivi par les troupes en fuite et les troupes poursuivantes : Aleth, Corseul, Carhaix, Le Menez-Hom.

On est là, en effet, sur une route classique de l'époque gallo-romaine, en particulier sur le tronçon qui va d'Hillion à Carhaix. Ce n'est pas pour rien qu'on y trouve le site de Fortville, en Hillion, celui du camp de Péran, en Plédran, et la cime de Kerchouan.

Au delà, après Laniscat, on a le choix entre la route de Glomel, direction Douarnenez, sur laquelle on coupe la route de Carhaix à Vannes, au camp de St Symphorien, en Paule ( tiens donc !?), et le choix avec celle de Carhaix, par le Moustoir.

Quant au Menez-Hom, il s'agit tout simplement du Cruc-Ochidient / Duma-Ochidient, cité par Nennius.

On a donc une superposition des époques : celtique, gallo-romaine, haut-moyen-âge.

N'oublions pas non plus les pénétrations tentées par Guillaume le Conquérant sur Carhaix, même si elles semblent plus tardives.

En fait, tout ça tient du même canevas routier et urbain.

Et dès lors, on peut aisément imaginer une 'sédimentation' culturelle, dans laquelle plusieurs sources historiques se sont superposées, puis confondues, pour former cette légende où évènements et personnages sont suffisamment mélangés pour ne plus être que difficilement identifiables.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
elouan
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 200
Age : 44
Localisation : Sant Nazer
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Sam 17 Avr 2010 - 21:37

il s'avere d'apres les etudes que cela corresponde plus au menez lokorn à cause du "nevet" evoqué

donc je donne le ARMEN qui a bien évoqué le sujet :
janvier/fevier 2004 n° 138
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seoc
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 86
Localisation : Bro Neñnèit / Paeiz de Nauntt
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Sam 17 Avr 2010 - 23:02

mersi dit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6845
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Lun 19 Avr 2010 - 10:56

Pour ce point du texte, JC Lozachmeur & M. Ozazza écrivent, p. 35 :

"Au lieu de gagner directement le Menez-Hom où s'est réfugié Aiquin, les chrétiens font un détour par Nyvet, c'est à dire par la forêt de Nevet entre Locronan et Douarnenez. Bien plus vaste autrefois, cette forêt s'étendait jusqu'au pied de la montagne. Les Vies de saint Corentin, saint Gwenolé et saint Ronan la mentionnent. Le texte lui-même confirme l'identification de Joüons de Longrais, puisque le roi païen se réfugie près de l'ermitage de saint Corentin. Plutôt que la chapelle dédiée au saint près de Plomodiern, il s'agirait, selon l'éditeur de la Chanson, du manoir épiscopal de Menescop, sur le territoire de la même paroisse".

--------------

Pour ce qui concerne le Menez-Hom, compte tenu qu'il constitue le sommet le plus élevé d'Occident, d'où l'on a un vaste panorama circulaire, on peut aisément imaginer qu'il a pu y avoir une tour de guet, pouvant ensuite être assimilée, peut être avec exagération, à un château.

Une discussion remontant à une 20aine d'années, avec Lois Guillamotte (journaliste RBO), et qui demeure non loin de là, celui-ci me disait que le nom local du sommet du Menez Hom se disait : ar Yet.

A la fin du XIXè siècle, Gustave Geffroy, auteur itinérant, ne parlait plus que d'une ferme assez pauvre près du sommet.

Qu'en dit l'archéologie ?

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6845
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   Lun 19 Avr 2010 - 13:05

Une réponse archéologique.

Louis PAPE : La Civitas des Osismes. Klincksieck. 1978.

p. 158 : "Comme on peut le constater sur les cartes n° 16 et 19 ces hauteurs ont livré très peu de vestiges de l'époque gallo-romaine hormis le sommet de la Montagne de Locronan (site de la Motte, en Plogonnec), et les pentes du Menez-Hom (note 38).

----------

renvoi à venir d'ici peu.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le Roman d'Aiquin   

Revenir en haut Aller en bas
 
le Roman d'Aiquin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le Roman d'Aiquin
» Le Roman Epistolaire 4°
» 5è, quel roman policier en OI? LC?
» Le sang du christ un roman qui m'a choquée
» HELP ... court Roman du XIX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Le Galo. Le Gallo. La Langue gallèse.-
Sauter vers: