ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Voies romaines en Bretagne armoricaine
Hier à 19:28 par jeje

» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Hier à 14:31 par Waoñ Du

» Brezhoneg Bro-Vear
Dim 4 Déc 2016 - 19:14 par Tangi

» fr. tique, br. teureug, tarlaskenn, teurk, bocher... eng. tick, deut. Zecke
Dim 4 Déc 2016 - 17:36 par Yann-Fañch

» Banque de blasons herminés
Ven 2 Déc 2016 - 14:07 par Marc'heg an Avel

» br. tr. sekrep, laiche, souchet, Carex pseudocyperus, hesk, vannerie
Mar 29 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» barazh
Lun 28 Nov 2016 - 11:24 par Jeannotin

» chistr, jist, sistr, sit, cidre, cider
Lun 28 Nov 2016 - 10:59 par Jeannotin

» dire les vêtements, se vêtir, la mode vestimentaire, habit habiller
Lun 28 Nov 2016 - 10:00 par Yann-Fañch

» A liù el loér hag er stéred
Lun 28 Nov 2016 - 9:33 par konker

» Vocabulaire de la terre en breton
Sam 26 Nov 2016 - 18:44 par jeje

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Sam 26 Nov 2016 - 18:33 par jeje

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 26 Nov 2016 - 14:03 par Per-Kouk

» La cornemuse dans tous ses états
Mer 23 Nov 2016 - 20:51 par Marc'heg an Avel

» le poisson nommé chabot en français
Mer 23 Nov 2016 - 18:46 par Jeannotin


Partagez | 
 

 Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Jeu 20 Mai 2010 - 21:39

Y a pas l'feu au lac ... de Guerlédan non plus !

Dans le cantique breton (vannetais) : Karanté Doh Doué (Amour envers Dieu), dont j'ai lu et écouté la version des Kanerion Pleuigner, il y a ce couplet :

Dalhmat é on losket
Get tan é garanté
Ha dèbret me spered
Get é chonj, noz ha dé.


Je suis constamment brûlé
du feu de son amour
Et mon esprit est obsédé
par sa pensée, nuit et jour.

------------------

Pour brûlé, là où on aurait pu attendre : devet, dewet, on a : losket.

Aussi, cela m'a rappelé des mots utilisés en toponymie pour désigner ce qui a été brûlé :

- Pont Losquet, en Coatreven, sur le Guindy, au croisement des routes de Lannion/Tréguier et de La Roche-Derrien/Perros. Il s'agirait donc d'un pont qui, à un certain moment de son histoire, aurait été brûlé;

- Ty Poas, dans la côte des Quatre Vents, en Langoat, sur la route (gallo-romaine ?), de La Roche-D à Carhaix, via Cavan et Louargat.

Pouvez-vous compléter ?

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Jeu 20 Mai 2010 - 23:00

En effet, loskiñ (dans brûler -du bois par exemple) c'est plutôt vannetais.

et entre la zone deviñ et le loskiñ vannetais, il y a le poazhat / poac'hat des gens de haute Cornouaille.

voir carte ALBB ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 721
Age : 88
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Jeu 20 Mai 2010 - 23:08

gerard a écrit:
En effet, loskiñ (dans brûler -du bois par exemple) c'est plutôt vannetais.
et entre la zone deviñ et le loskiñ vannetais, il y a le poazhat / poac'hat des gens de haute Cornouaille.
Je crois que cette carte, comme d'autres, est trompeuse. Les mots deviñ, leskiñ et poazhat sont utilisés en trégorrois par exemple, et d'autres encore comme skaotañ, et pourraient tous se traduire par (se) brûler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 45
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 0:49

Pareil en presqu'île de Guérande : malgré loskeñ de l'ALBB confirmé par plusieurs toponymes, on a un Prad Devet à Pénestin qui a tout l'air d'un pré brûlé (à moins que ce ne soit deñved, moutons).

Sinon on peut ajouter suilh à la liste des adjectifs signifiant "brûlé". Il se montre aussi dans la toponymie guérandaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 1:45

Chez nous on utilise "loskiñ" (je pense pas avoir entendu deviñ ici).

Skaotiñ signifie "se brûler" (ressentir une vive chaleur, mais il n'y a rien qui brûle réellement) ou "brûler" de la même manière.

Poezhiñ ou poezhet c'est cuire, chez nous. On peut utiliser "poezh" pour dire "foutu (pourri... comme pour du bois par exemple)" ou "crevé/très fatigué" (arriv oun poezh ! = je suis crevé, cassé...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 8:41

A titre documentaire, je peux citer une injure, au moins trégorroise, à l'égard d'un ivrogne à la face cuite par l'alcool :

Penn poaz, Penn poac'h, Penn poaz(h)et.

Mais on peut aussi dire que quelqu'un, qui travaille dehors, a le visage brûlé par le soleil :

poaz(h)et e benn gant an heol.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
konker



Nombre de messages : 314
Age : 44
Localisation : Moëlan
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 12:17

A Moëlan, brûler, c'est en général ROSTAT. Comme on peut le voir à Clohars sur l'ALBB. Il y a en outre le verbe SUILHO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 14:56

Exact.

Rosted e groc'hen gantan = exemple (il/elle) a la peau brûlée. (par ex. par le soleil. Il s'est grillé la peau au soleil)

JCE Heol

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 15:00

Konker > tu me fais penser qu'en lorientais, pour dire brûler ils disent très souvent "rhostiñ" (parfois parallèlement à "loskiñ").

Ca ne veut pas dire seulement "rôtir" puisque j'ai entendu dire "an iliz zo pet rhostet durañt ar brezel".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 16:38

A mon avis, ce sont là des sens très voisins.

L'église a été 'rotie' = l'église a été brûlée.

On peut dire des joueurs de l'équipe adverse, voire des ennemis dans le cadre d'un conflit militaire : rostet int = ils sont cuits = ils sont sur le point de perdre / ils ont perdus.

Dans la toponymie picarde, que j'ai étudiée de près, il y a plusieurs 'Monts Rôtis', qui désignent simplement des hauteurs exposées et brûlées au soleil. Même en Picardie, ça peut arriver; tout dépend de la teneur du sol.

Quant à Jeanne d'Arc, il paraît qu'on l'aurait cuite (= rôtie) à défaut de ne pas l'avoir crue. (humour fumant).

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 721
Age : 88
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 16:47

rostet peut avoir le même sens que suilh dans des expressions comme: «Rostet eo ma fatâz". Mes patates ont été brûlées (par le gel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 17:28

Quevenois a écrit:
Konker > tu me fais penser qu'en lorientais, pour dire brûler ils disent très souvent "rhostiñ" (parfois parallèlement à "loskiñ").

Ca ne veut pas dire seulement "rôtir" puisque j'ai entendu dire "an iliz zo pet rhostet durañt ar brezel".

Le rostein de l'ALBB à Ploemeur n'est donc pas en ce cas d'espèce une influence bannalecoise de l'informateur de Le Roux.
A Belle-Ile (en mer) c'était aussi rostein. Et mais: loskadenn /leskaden/ ('brûlement') y est le nom de l'ortie (la plante)
gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 21 Mai 2010 - 17:54

Citation :
Le rostein de l'ALBB à Ploemeur n'est donc pas en ce cas d'espèce une influence bannalecoise de l'informateur de Le Roux.

non effectivement : les gens disent bien "rhostiñ" à Ploemeur et dans les communes autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan



Nombre de messages : 64
Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Sam 29 Mai 2010 - 14:44

losket est employé par ici (pourlet). Beaucoup prononcent [losket], souvent, mais près de chez moi il y a un endroit que tout le monde appelle "ti losket prononcé [ti lochet]"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Sam 29 Mai 2010 - 17:21

Ouais mais toi t'es au nord, ils parlent bizarrement là-bas Serr-lagad

Ici on dit toujours -sk- et le o est souvent allongé, c'est souvent [lwɔːskət] voire [lwɔːʁskət] avec un genre de r parasite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan



Nombre de messages : 64
Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Sam 29 Mai 2010 - 19:08

j'ai fait cours avec des gens de Bubry, Locmalo, Meslan et Berré et pour eux c'était sk spontanément, mais le gars de Locmalo connaissaient aussi le lieu "Ti lochet".
Je vais continuer a voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Sam 29 Mai 2010 - 21:03

Prononcer -ske- comme -che- est un trait qu'on trouve surtout dans les zones cornouaillaies proches du vannetais, par exemple dans l'Aven (pour la zone Glomel etc, en revanche, je ne sais plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Ven 30 Juil 2010 - 14:21



toponyme de Pommerit-Jaudy

ti poazh 'maison brûlée'

ti m. maison.
poazh adj. cuit(e) (& brûlé(e)).
poazhat v. cuire (& brûler).

"Poazet e-neus e zorn, il s'est brûlé la main.
Taol pled en em boazad, prends garde de te brûler."
TDBP II - Jules GROS

cf carte albb 529 : http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-529.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann-Fañch
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 159
Localisation : Tours
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Mar 25 Oct 2016 - 14:38

Dans la région de Rostrenen, en dehors de la cuisson des aliments, poazhañ /pwaho/, a plutôt le sens de "détruire entièrement par le feu".
Il y a à Rostrenen une "Rue du Château brûlé", ce qui a été traduit sur les panneaux par "kastell losket".
Les gens du coin contestent cette traduction, et auraient plutôt dit : "kastell poa(z)het".

dans une nouvelle de Filomena Cadoret (de Bonen), parue dans Kroaz ar Vretoned en 1912, une protagoniste jette au feu une "mauvaise" chanson achetée sur le marché.
L'acheteuse lui dit alors : "perak hoc'h eus poac'het anezi ?"

losket aurait plutôt le sens de "brûlé en surface".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,   Aujourd'hui à 9:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce qui est brûlé : devet, dewet, losket, poas,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: