ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Ven 2 Déc 2016 - 17:59 par Per-Kouk

» Banque de blasons herminés
Ven 2 Déc 2016 - 14:07 par Marc'heg an Avel

» br. tr. sekrep, laiche, souchet, Carex pseudocyperus, hesk, vannerie
Mar 29 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» barazh
Lun 28 Nov 2016 - 11:24 par Jeannotin

» chistr, jist, sistr, sit, cidre, cider
Lun 28 Nov 2016 - 10:59 par Jeannotin

» dire les vêtements, se vêtir, la mode vestimentaire, habit habiller
Lun 28 Nov 2016 - 10:00 par Yann-Fañch

» A liù el loér hag er stéred
Lun 28 Nov 2016 - 9:33 par konker

» Vocabulaire de la terre en breton
Sam 26 Nov 2016 - 18:44 par jeje

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Sam 26 Nov 2016 - 18:33 par jeje

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 26 Nov 2016 - 14:03 par Per-Kouk

» La cornemuse dans tous ses états
Mer 23 Nov 2016 - 20:51 par Marc'heg an Avel

» le poisson nommé chabot en français
Mer 23 Nov 2016 - 18:46 par Jeannotin

» Banque Sonore des Dialectes Bretons
Mer 23 Nov 2016 - 17:07 par jeje

» Le bélier / ar maout
Mar 22 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» Un article scandaleux sur le vannetais
Mar 22 Nov 2016 - 20:58 par Jeannotin


Partagez | 
 

 Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mar 3 Aoû 2010 - 3:09

Yann Er Baluhenn

"Un tammig-so, é ma em sonj komzal d'oh ag en dén bouraplan em es bet kavet ar me hént, Yann Er Baluhenn é hanù." p.10

cf. carte albb 408, pt 62 "kojal" "kõjal", pt 64 "kõjal".

Avez-vous eu l'occasion d'entendre la forme komzal en pays Pourlet ?

"Rah en dud ar er blasenn, rag en trouz kaset dehè get an auél a gosté Pureï en doé ou chéchet ér méz ag ou ziér." p.10

idem peut-on entendre le pronom ou dans ce contexte en pays Pourlet ?

"Hag é tivarhein ou deulagad, biskoah ! é sellet doh er pikoI gad, ha doh er jiboésour é skampein ar hé lerh, iahoh eget é gi, rag hennan ne gerhe mui meit a droedig kamm."

Bon, là je pense que la réponse est npn. En revanche, quelle est la forme qu'on entendrait, eit ? aveit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mar 3 Aoû 2010 - 10:34

komzal
(ceci n'est pas une réponse pour le pays pourlet)
Pour info:
le NALBB carte 453 "parler" donne:
'kõ:zal au point 141 Clohars-Carnoët et
'kõ:jal au point 143 Ploemeur (56)

Les écrits de Jaffré ont-ils été influencé aussi par le parler lorientais? Sans doute que oui et que c'est une des influences décelables dans ses textes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mar 3 Aoû 2010 - 14:28

toujours p.10

Je vais donner les équivalents en breton standard klt entre parenthèses :

hanù (anv) 'nom'
geuiér (gevier) 'mensonges'
hani (hini) ici aucun : "hani nen dehè kredet en dislaret".
biskoah (biskoazh) 'jamais'
lèu (lev) 'lieue'
borhieu (bourc'hioù) 'bourgs'
cheleuet (selaouet) 'écouté'
d'ein (din) 'à moi'
peur (paour) 'pauvre'
en um (en em) = pronom réfléchi se.
nerh (nerzh) 'force'
stleijet (stlejet) 'traîné'
er gleud (ar gloued) 'barrière (d'entrée de champs)
geti (ganti) 'avec elle'
lonnig (loenig) 'petit animal'
galipat (galoupat) 'courir' (cf. DBVF-Sup de P. Le Goff : "galipat, v.n. courir (Guidel), galiparden, coureuse).
borh (bourc'h) 'bourg'
betag (betek) 'jusqu'à'
mané (menez) 'mont, montagne'
trezet (treuzet) 'traversé'
deulagad (daoulagad) 'yeux'
iah (yac'h) 'en bonne santé', dans iahoh eget é gi = plus en bonne santé que son chien.
hennan (hemañ) 'celui-ci'
nezé (neuze) 'alors, puis'
'barh (e-barzh) 'dans'
kerklouz (kerkoulz, kenkoulz) 'aussi bien'
genein (ganin) 'avec moi'
gouli (goullo) 'vide'


Dernière édition par Ostatu le Mar 3 Aoû 2010 - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mar 3 Aoû 2010 - 14:52

p.10

Quelques mots locaux expliqués par Daniel an Doujet en fin d'ouvrage :

"Elsé e vé hanauet ur hornad douar krannek ha grachennek étré En Ignel, Karnasen ha Ploé [...]"

"krannek adj.
- un tamm douar krannek : se dit d'une pièce de terre dans laquelle il reste des racines ou des restes de racines"

"Lapous a zèn ha balpour mar zo unan é oè er Yann sé !"

"balpour m. -ion : épateur, charmeur."

"En um daol e hra èl ur fourgahet étré barrenneu ur gleud."

"fourgaset p.p. (Va fourgahet) étourdi, brouillon, un "étourneau".

cf. aussi le DBVF-Sup. "foulgasein, foulgahein, v.a. bouleverser, gaspiller. V. fouligah et difoulgahein." "difoulgahein (Cl.), v.n. s'écrouler." DBVF : "fouligah m. bouleversement, étourdi, -ein v.a. bouleverser (l'A.)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mar 3 Aoû 2010 - 22:14

Pour tes autres questions sur Yann ar Baluc'henn, je te redis que le breton de Jaffré ne correspond pas au breton de Berné, si ce n'est pour quelques mots (dont la graphie est souvent à moitié influencée par le vannetais classique). Si tu veux des infos sur le breton de Berné, va à Berné, car Yann ar Baluc'henn ne te permettra pas de connaître ce dialecte, c'est trop mélangé.

Par ailleurs, pour tes questions sur le vannetais, désormais je te laisse te débrouiller tout seul, j'en ai assez de perdre mon temps à te répondre alors que tu remets en doute tout ce que j'écris. Si t'es pas content de mes réponses, t'as qu'à venir ici apprendre le breton avec les gens (tu pourras l'apprendre dans aucun livre de toutes façons, du moins avec les livres disponibles aujourd'hui).


Dernière édition par Quevenois le Lun 16 Avr 2012 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uuicant
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 229
Age : 57
Localisation : Sant-Brieg
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mer 4 Aoû 2010 - 8:06

Komzal non et non, kojal oui
Ou: oui à 85% petit doute entre ce que je lis en vannetais et ce que j'entend
eget: non et non aveit oui.
Arreter vos chamailleries, vous faites un travail tellement super tous les deux que c'est mieux pour le breton quand vous travaillez intelligement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan



Nombre de messages : 64
Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mer 4 Aoû 2010 - 9:59

Job Jaffré a été au catéchisme comme tous ceux de sa génération, en breton, avec des curés éduqués au séminaire en vannetais littéraire. Il est évident qu'il a été influencé par cette forme de langue. Comme beaucoup d'écrivains bretons (ou d'autres pays d'ailleurs) il n'a pas retranscrit son dialecte au mot près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mer 4 Aoû 2010 - 13:24

Pour krann 'racine de fougère restée en terre après que la tige a été coupée' (cf. Le Pelletier : crann)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Sam 14 Avr 2012 - 8:37

Simultanéité, tout en, en ur, etc.

Job Jaffré, de Kernascléden, écrit, p. 121 (DD2008):

àr-un-dro pigellat [tout en maniant le croc (nom de l'outil qu'on utilisait pour déterrer / ramasser les patates, pa oan-me yaouank)]
ha ni da glask àr-un-dro tourc'hellat douar [et nous de chercher tout en...]

Manière d'écrire (et de dire? cela se dit-il en breton parlé pourlet?) apparemment non répertoriée dans le dico brezhonek de An Here (ni ailleurs?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Sam 14 Avr 2012 - 8:50

JJ (DD2008, pp120-121)
[Job Jaffré, kempennet evit an embann get Daniel Doujet, tome paru en 2008]

du voisinage, des alentours: ag an dro
se redresser: digrommiñ
nulle part: e nep tu
s'occuper, prendre soin (de): kemer poan get
"une" sillon: un ervad (< erv)
un instant de repos (détente musculaire, relaxation physique, désengourdissement des articulations): un taol digros
sa récolte (à lui) (annuelle, de l'année): e vle(z)ad
les fanes (de pommes de terre): ar c'horzennoù
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Lun 16 Avr 2012 - 18:04

betek gouiet ma... : au point de chercher à savoir si... / à un tel point que ... cherche à savoir si...
(JJ, DD2008, p. 177)

get a rae santiñ : du fait qu'il sentait ("avec faisait sentir")

hag eh on dezhañ : et il m'aura ("et je suis à lui", je suis sa proie)
(p. 178)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Lun 16 Avr 2012 - 18:13

jeje a écrit:
betek gouiet ma... : au point de chercher à savoir si... / à un tel point que ... cherche à savoir si...
(JJ, DD2008, p. 177)


pour moi, bete(k)-gou(zou)t ma (+ conditionnel), signifie : de peur que, de crainte que (voire des fois que.... )

Peux-tu nous donner le contexte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Lun 16 Avr 2012 - 18:26

Ar blevezh-se... erc'h bras... e oa daet naon da bleidi [sic] koad ar Pontkalleg. Betek gouiet ma ne oa netra da chakal àr hentoù an dud.
(les loups de la forêt de Pontcallec étaient affamés, cette année-là de grande neige. "Au point d'aller voir / de chercher à savoir s'il n'y avait / aurait rien à se mettre sous la dent (mâcher, mastiquer) du côté (sur les) des chemins (fréquentés) par les hommes".
La traduction avec "des fois que" ne peut ici convenir.
Noter qu'on a l'imparfait de l'indicatif.


Dernière édition par jeje le Lun 16 Avr 2012 - 18:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Lun 16 Avr 2012 - 18:32

Qu'est-ce qui te gêne exactement dans la forme "bleidi" (si c'est toi qui a ajouté [sic] ?) ?

C'est bien la forme qu'on trouve sur la carte albb 35 : http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-035.jpg

en vannetais : bleidi, blaidi, bleizi, blayzi ... 'des loups'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Lun 16 Avr 2012 - 18:35

Pas du tout gêné, mais un débutant fautivement (à mon avis) dirait / écrirait : da vleizi / vleidi koad ar Pontkalleg.
"koad ar Pontkalleg" fait obstacle à la mutation.


Dernière édition par jeje le Lun 16 Avr 2012 - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Lun 16 Avr 2012 - 18:38

Là comme il y a une (longue) expansion après bleidi, l'auteur marque (comme) une pause après da (ce qui annihile la mutation) :

Ar blevezh-se... erc'h bras... e oa daet naon da (pause) bleidi koad ar Pontkalleg.

bleidi est "tiré" par koad ar Pontkalleg (complément du nom)


Cf. "harzoù ouzh ar c'hemmadur" Yezhadur bras ar brezhoneg - F. Kervella (p.102)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mar 17 Avr 2012 - 13:38

e bourc'h Verne (< Berne) JJ DD2008 p. 143
un drouz (< trouz) p. 142
komzal doc'h e /... dok : se dire (en son for intérieur, à soi-même) p. 142
ouatt! = zut! p. 142
un den a vo dienez dezhañ: quelqu'un qui manquera, qu'on regrettera p. 143
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Lun 30 Avr 2012 - 14:15

"Revé er ré goh, en dén-sé e oè bet er brasan pinard a ganton Ploé."
Yann Er baluhenn (LXIII)

in DBFV d'E. Ernault : "pinard, m. pl. ed, richard, coq de paroisse."

"En dé-sé eh oè gozik un hoari ged en dud dastumet é tavarn Kervréhan."
Mar dalham ged en hoari-sé (...)"
Yann Er baluhenn (LII)

en klt, respectivement : ur c'hoari, ar c'hoari-se.

"Er sulièh-sé é tavarn Kervréhan, e seblantè Yann Er Baluhenn bout oeit mud. Eh oé é unan dirag un chopinad. Diskoein a hré bout kollet en é sonjeu. Pe sort taskogn e oè geton."
Yann Er baluhenn (LIV)

en klt = ur chopinad
taskogn = rumination (?) ; ici. fig. ruminement (intérieur).

dans le DBFV, pour ruminer, on trouve les formes dambleat (Baud), et takeneat : "takenéat, -éein, v. n. ruminer ; repasser dans son esprit ; takenéreh, -reah, m. pl. eu, action de ruminer ; takenéus, adj. ruminant; pensant (l'A.). "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PrincedeBarbin



Nombre de messages : 191
Age : 61
Localisation : An Henvoustoer - Hémonstoir
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Sam 23 Mar 2013 - 10:49

jeje a écrit:
JJ (DD2008, pp120-121)

"une" sillon: un ervad (< erv)

Pourrais-tu donner une ou plusieurs phrases où ervad est employé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Sam 23 Mar 2013 - 13:50

"Marse, Jozeb-Mari, e c'hallehet lakaat un ervad pe div din?"
[Joseph-Marie, tu pourrais peut-être me réserver un ou deux sillons ? (de pommes de terre)]

"Peb unan a yae get e ervad."
[Chacun prenait (en charge) / s'occupait de progresser sur / un sillon]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PrincedeBarbin



Nombre de messages : 191
Age : 61
Localisation : An Henvoustoer - Hémonstoir
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Dim 24 Mar 2013 - 7:26

Grand merci Jéjé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALLENO



Nombre de messages : 109
Localisation : AN ORIANT
Date d'inscription : 18/09/2010

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mar 26 Mar 2013 - 23:33

c'hoari << c'hwari - C'HW << (surtout léonard) << HW- < SW-
en Galles, le CHW est prononcé doux (HW-/W-) dans certains dialectes du Sud

en vannetais, comme ailleurs, H est précédé de l'articel AN/UN, pas AR/UR

en hoant (hwant), en hùéz/en.hùiz (c'hwes), en hùil (c'hwil) ... etc...
*erùad/erwad/ervad: contenu d' un 'erw' normalement

de(z)wezh = contenu temporel d'un 'deiz' - de(z)wezhad: contenu (en travail) du contenu d' un jour (de travail: pas vraiment 24 h, par chance!!!)

'taskognat': une des formes de 'dazkanead' >> a donné aussi 'takognad' = c'est bien "ruminer" pour moi -

je reconfirme ce que disait QUEVENOIS: Job Jaffré, outre quelques fautes de grammaire (officielle) qui n'en sont pas vraiment et quelques vrais fautes d'inattention car il écrivait beaucoup et vite, je pense, a depuis longtemps mélangé ses mots authentiquement pourlets (souvent rhabillés) à un vannetais classique dans sa forme écrite et même la grammaire: il le disait: il avait "hwenné" son breton local qu'il ne prononçait d'ailleurs plus comme chez lui (je l'ai entendu)
béù >> biù, kér >> kir, gaou > geù etc... donc (à part quelques mots locaux dont certains communs de Lorient à Mellionec ou presque) aucun enseignement sur le breton de Berné ou du pays Pourlet à tirer de ses écrits riches et amusants par ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALLENO



Nombre de messages : 109
Localisation : AN ORIANT
Date d'inscription : 18/09/2010

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Mar 26 Mar 2013 - 23:37

concernant 'an drouz' des gens de la côte vannetaise m'ont dit (je n'ai pas vérifié) que "trouz'/'trous' pouvait avoir 2 genres: je ne sais plus si l'un concerne un bruit confus général et l'autre un bruit particulier ou bien déterminé

en certains points du vannetais ont aussi 'er gad' au lieu de 'er had', 'er baé' au lieu de 'er paé': vieux problème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Ven 23 Mai 2014 - 10:07

in ETEB78/79 p. 292
Gerioù / Pozioù / Komzoù ne lennan ket er geriadurioù.

1) ur menad (pevar devezh-arat?),

Cf. (?) mine, minot, main (paper)
Pelletier: menat "grande mesure de bled, dite à Rhuys, Perrée"
Cillart: menatt "pairée, mesure de la Ville de Vannes et de ses environs, pesante depuis 235 livres jusqu'à 240", "septier de grain"
Châlons, 1723: ur menat "une pairée"

2) gwarsad, ur warsad (eizh devezh-arat?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Jeu 29 Mai 2014 - 9:31

ETEB 74/75 p. 38 : ur menad valait deux hectolitres.

menad : à la fois unité de surface, de capacité, de masse?
D'abord capacité / masse, puis par confusion minot / mine, la superficie nécessaire (variable selon la qualité des terres, le rendement, la plante cultivée) pour donner ce volume / masse de grain / blé / froment ?

Cf. http://www.genefourneau.com/mesures.html
MINE                 Mesure de superficie d'un demi arpent ( Beauvais ) = 50 verges carrées de 22 pieds de Paris de côté, soit 24200 pieds carrés de Paris ou 22.5360 a

MINOT                Mesure de capacité

                           Minot ordinaire = 0.28 l

                           Minot pour l'avoine = 6 boisseaux

                           Minot pour le charbon de terre = 6 boisseaux

                           Minot pour le sel = 4 boisseaux

                           Minot pour le charbon de bois = 2 boisseaux

                           Minot ( pour le grain, le charbon, le plâtre et la chaux ) = 3 boisseaux soit 39.03 l

                           Minot en Eure et Loir = 0.25 arpent

                           Double minot = 1/2 setier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn   Aujourd'hui à 13:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn
» Une lecture critique de la mise en place du CECRL dans l’enseignement des langues : Bruno Maurer invité par le SNES
» alan couleur fauve petit d'animal renard
» L'enfant noir de Camara Laye
» Antidépresseurs et dépression bipolaire : une lecture critique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: