ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Ven 2 Déc 2016 - 17:59 par Per-Kouk

» Banque de blasons herminés
Ven 2 Déc 2016 - 14:07 par Marc'heg an Avel

» br. tr. sekrep, laiche, souchet, Carex pseudocyperus, hesk, vannerie
Mar 29 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» barazh
Lun 28 Nov 2016 - 11:24 par Jeannotin

» chistr, jist, sistr, sit, cidre, cider
Lun 28 Nov 2016 - 10:59 par Jeannotin

» dire les vêtements, se vêtir, la mode vestimentaire, habit habiller
Lun 28 Nov 2016 - 10:00 par Yann-Fañch

» A liù el loér hag er stéred
Lun 28 Nov 2016 - 9:33 par konker

» Vocabulaire de la terre en breton
Sam 26 Nov 2016 - 18:44 par jeje

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Sam 26 Nov 2016 - 18:33 par jeje

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 26 Nov 2016 - 14:03 par Per-Kouk

» La cornemuse dans tous ses états
Mer 23 Nov 2016 - 20:51 par Marc'heg an Avel

» le poisson nommé chabot en français
Mer 23 Nov 2016 - 18:46 par Jeannotin

» Banque Sonore des Dialectes Bretons
Mer 23 Nov 2016 - 17:07 par jeje

» Le bélier / ar maout
Mar 22 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» Un article scandaleux sur le vannetais
Mar 22 Nov 2016 - 20:58 par Jeannotin


Partagez | 
 

 Anthologie des Expressions Belliloises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
korrig
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 51
Localisation : Belle-Ile en mer - St Nazaire
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 6 Déc 2010 - 11:02

Anthologie des Expressions Belliloises

Bonjour,

À la lecture de messages sur ce forum, j'ai été attiré par le patronyme d'une personne que je connais, P GALLEN, de Belle-Île en Mer, ainsi que par des extraits de son livre : Anthologie des Expressions Belliloises.
Je tiens à vous faire part que ce livre de P GALLEN est sur Internet, avec son accord, et accessible, en s'enregistrant sur le site :
http://www.enfants-de-belle-ile.com/4communes/index.php

Je joins une adresse propre à ACADEMIA CELTICA :
Anthologie des Expressions Belliloises :
http://www.archive-host.com/count-928674-ANTHOLOGIE_BELLILOISE_AC_CELTICA.pdf

C'est un fichier PDF sécurisé qui nécessite d'avoir Acrobat Reader 9. La fonction "Recherche avancée" d'A.R, (touche droite de la souris), permet la recherche des occurrences de chacun des mots de ce document.
La taille du fichier entraîne une attente d'ouverture d'environ 30 à 60 secondes. Vous pouvez le télécharger mais pas l'imprimer.
Si un problème se présente, faites m'en part.
Bonne lecture

korrig


Dernière édition par korrig le Mar 29 Mar 2011 - 9:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seoc
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 86
Localisation : Bro Neñnèit / Paeiz de Nauntt
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 6 Déc 2010 - 16:45

beaucoup de mots présentés comme acadien, sont bien connus dans le pays gallo (asteur, assemblé...)!
Les acadiens à Belle ile, malgré ce que raconte l'office du tourisme, n'ont laissés qu'une empreinte très faible (sinon nulle) sur l'ile. Ces derniers vivaient à l'écart du fait qu'ils ne parlaient pas le breton (langue de la population), et leur intégration à été si mauvaise qu'on a dut les déplacer sur le continent loin de la Bretagne... seul quelques familles sont restées.

Je pense que leur empreinte réelle sur la culture de Belle-ile est nulle ou quasi-nulle


Dernière édition par Seoc le Mar 7 Déc 2010 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 6 Déc 2010 - 17:43

Les mots notés comme (Ac.). n'y sont pas légion (j'en ai noté 15 - sauf erreur). Il est vrai qu'ils peuvent être sujet à discussion. En tout cas, merci à Korrig, de nous avoir donné ce lien.

Prenons par ex. : "Echauder (Ac.) Laver la vaisselle."
en breton (vannetais), on dit aussi "skaudein, skautein, v. a. échauder, passer par l'eau chaude (dilhad, des habits, asieteu, des assiettes." DBFV - E. Ernault


Dernière édition par Ostatu le Lun 6 Déc 2010 - 18:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 6 Déc 2010 - 17:44

Citation :

"Une autre particularité belliloise est de nommer les femmes mariées par leur nom de jeune fille.

Quand Pauline LOREAL épouse Jean-Pierre GUEGAN, elle est toujours appelée Pauline LOREAL, jusqu'à la fin de ses jours
".

-------------

Je peux facilement affirmer que cela n'est pas une spécialité belliloise. C'est une habitude quasi générale en Bretagne.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 6 Déc 2010 - 19:03

Merci à Pierre Gallen (qui a bien mérité des dialectologues) et à Korrig.

L'outil recherche est particulièrement utile, c'est beaucoup plus facile de travailler sur un fichier PDF que sur le document papier que j'avais acheté lors de sa parution.

Salutations à l'heureux retraité de Locmaria s'il me lit!

Quelques remarques:
"bonjourer" laisserait-il supposer l'existence d'un "demata" en breton local?
"village" est hameau partout dans le nord ouest français (hameau: mot littéraire pour moi).
"échauder" n'a rien de typiquement acadien.
Je rejoins Seoc quant à la "légende" des Acadiens, une étude serait à faire là-dessus (la mise en relief de cet épisode de l'histoire de Belle-Ile).
gégé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Nombre de messages : 6
Localisation : Belle-Ile-en-Mer
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Dim 27 Mar 2011 - 18:11

Bonjour,

Seoc a écrit:
Ces derniers vivaient à l'écart du fait qu'ils ne parlaient pas le breton (langue de la population),

Ils ne parlaient surtout pas le même "français" ... Ils étaient aussi mal vu du fait qu'ils bénéficiaient d'un régime apparamment de "faveur" (attribution de maisons, de terres agricoles). mais petit à petit les uns et les autres ont appris a vivre et surtout partager les travaux agricoles ensemble.

Seoc a écrit:
et leur intégration à été si mauvaise qu'on a dut les déplacer sur le continent loin de la Bretagne... seul quelques familles sont restées.

Personne n'a "dut les déplacer". Les acadiens déplacés à BI souffraient du "mal du pays" et surtout se languissait de leurs familles (parents proches où éloignés) déplacées en Louisiane.
Les conditions d'existence làbas leur semblaient plus favorables. Ceux qui n'avaient pas trouvé à se marier à Belle-Ile, à fonder une famille, s'organisèrent pour rejoindre leusr cousins d'outre atlantique. Certains sont même retournés au Canada. l'intégration des acadiens à été finalement plus réussie à Belle-Ile qu'ailleur.

Seoc a écrit:
Je pense que leur empreinte réelle sur la culture de Belle-ile est nulle ou quasi-nulle

Vous avez raison si l'on considère comme ayant aucun intérêt culturel:les noms de familles, ceux de certains villages et l'organisation même de ces villages, le découpage territorial, certaines techniques agricoles (culture des pommes de terre), quelques chansons que nos grands mères chantaient ("partons la mer est belle" version des paroles encore chantées au Quebec ... par exemple ..) , quelques habitudes culinaires etc ...

Belle-Ile est un confluent culturel et ce depuis la protohistoire .. Mais, et ça semble parfois déranger, il n'y a pas de culture dominante .. si ce n'est l'insulaire, la belliloise, construite au fil des siècles comme une mozaique... C'est cette mozaique qui rend la vie insulaire si agréable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Dim 27 Mar 2011 - 18:35

cf. Christophe CERINO, « Les Acadiens à Belle-Île-en-Mer : une expérience originale d’intégration en milieu insulaire à la fin du XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Dim 27 Mar 2011 - 20:45

C. Cerino parle de barrière linguistique. En effet, il ne s'agissait pas d'un français différent. Le breton n'a rien a voir avec une langue romane.
Au final, une cinquantaine de familles acadiennes (les 2 tiers, environ 5% de la population totale de Belle-Ile) ont fini par s'intégrer, après des débuts vraiment difficiles.
Il doit bien en rester quelque chose tout de même dans le langage parlé à Belle-Ile, 1767 n'est pas si vieux que cela. (Sam évoque une chanson)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Nombre de messages : 6
Localisation : Belle-Ile-en-Mer
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Dim 27 Mar 2011 - 22:47

Bonsoir,

gerard a écrit:
C. Cerino parle de barrière linguistique.

Hors les lieux communs ... c'est quoi cette "barrière linguistique" ?

Le parcours de l'Humanité semble prouver que les "barrières" qu'Elle a du surmonter pour se maintenir sont loin d'être celle de la langue ... décrire le monde, faire que les choses sont, n'est pas uniquement du domaine des "mots", quoiqu'en dise la "Génèse 2.20" et .... la psychiatrie (Freudienne ou non ..).

Bon lundi,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 45
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 12:29

En effet l'impact réel de la culture acadienne sur la population belliloise semble avoir été très faible, pour ne pas dire nul.

On voit mal comment cinquante à soixante-dix familles auraient pu imprimer leur marque de manière aussi forte sur un île de plusieurs milliers d'âmes... Ce serait une première.

A ce sujet lire Patrick LE BESCO, "Le breton de Belle-Ile-en-Mer".

C'est une légende (basée sur un fait réel) à placer sur le même plan que les noms locaux en -O (suffixe breton bien connu) qui seraient d'origine espagnole !

Mais comme toutes les légendes ayant un parfum exotique, elle est probablement là pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 45
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 12:35

Sam a écrit:
Bonjour,

Seoc a écrit:
Ces derniers vivaient à l'écart du fait qu'ils ne parlaient pas le breton (langue de la population),

Ils ne parlaient surtout pas le même "français" ... Ils étaient aussi mal vu du fait qu'ils bénéficiaient d'un régime apparamment de "faveur" (attribution de maisons, de terres agricoles). mais petit à petit les uns et les autres ont appris a vivre et surtout partager les travaux agricoles ensemble.

La langue de communication de toute la population rurale de Belle-Ile a bien été le breton jusqu'au XIXe siècle, où seul le bourg de Palais était francisant. Cf. à nouveau Patrick LE BESCO, "Le Breton de Belle-Ile en Mer".

Ce n'est pas parce que le breton n'est plus parlé en 2011 qu'il ne l'a jamais été. Cf. la toponymie et microtoponymie locales, qui sont entièrement bretonnes.

Ceci est totalement ignoré et même nié ; pour une raison qui m'échappe, on met en revanche l'accent à n'en plus finir sur une poignée de familles acadiennes censées représenter l'histoire de l'Ile à elles seules... Comprenne qui pourra...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Nombre de messages : 6
Localisation : Belle-Ile-en-Mer
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 13:51

Bonjour,

Ar Barzh a écrit:
Ceci est totalement ignoré et même nié ; pour une raison qui m'échappe, on met en revanche l'accent à n'en plus finir sur une poignée de familles acadiennes censées représenter l'histoire de l'Ile à elles seules... Comprenne qui pourra...

Ce n'est absolument pas mon propos ni le reflet de la réalité. Mais je m'attendait à cette réaction ayant mainte fois abordé ce sujet, notament avec Gallen avant, pendant et après son collectage..
Je précise donc.
Si le breton vannetais était bien parlé à BI à l'époque de l'arrivée des 77 familles acadiennes par une grande partie des 6000 habitants de l'époque (dont pas mal de fonctionnaires civils et militaires), le "français général" était lui aussi présent, parlé et compris par une grande majorité. L'administration était fort présente (civile et militaire): c'est en français par exemple que l'afféagement de 1761 a été mené. C'est en français aussi que les insulaires communiquaient (quelqu'en soit les circonstances, courtoises ou non) avec les réfugiés acadiens dont le français possédait une sémantique très différente de la leur ce qui générait beaucoup d'incrompréhension.
Sans compter l'accent ...
De nos jours, pour un français, le "chiac" est aussi difficile à comprendre ..

Je n'ai pas nié non plus l'influence majeure du breton quant à la toponymie insulaire: comment nier l'évidence, surtout quand on vit 360 jours par an ici...

J'affirmais simplement que la culture acadienne, certe non prépondérante, plus discrète dirons nous, à bien marqué le paysage socio-culturel bellilois jusqu'aujourd'hui, comme il a été marqué la Brière (meunerie) et bien d'autres ...

Vouloir à tout prix défendre le breton comme étant la seule culture belliloise d'importance en considérant toute autre influence comme "nulle", connotant cette nullité péjorativement, c'est agir dans le même sens que l'objet de vos reproches ...

Je réaffirme aussi que ce paysage (socio culturel) est fait d'une mozaique et n'est pas linéaire.
C'est ce qui en fait sa richesse.

Bonne journée,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 14:41

cf. LES ACADIENS DE BELLE-ILE-EN-MER : LEGENDE NOIRE ET HISTOIRE EN (RE-?) CONSTRUCTION - Dominique GUILLEMET - Université de Poitiers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Nombre de messages : 6
Localisation : Belle-Ile-en-Mer
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 15:03

Bonjour,

Ostatu a écrit:
cf. LES ACADIENS DE BELLE-ILE-EN-MER : LEGENDE NOIRE ET HISTOIRE EN (RE-?) CONSTRUCTION - Dominique GUILLEMET - Université de Poitiers

Voilà qui illustre mes propos bien mieux que je ne saurais sans doute jamais le faire.
Par contre pour la pomme de terre, si les anglais l'ont effectivement introduite à Belle-Ile, sa culture y a été rationalisée sur des techniques importées par les acadiens.

Bonne fin de journée,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 15:43

La conclusion (en forme de mise en garde) de l'article n'est pas inintéressante non plus :

"En cette fin de XXe siècle, la charge effective (sic) de l'odyssée acadienne chez leurs descendants et peut-être les profits touristiques éventuellement tirés de la mise en valeur de cet épisode sont sans doute en train d'exercer une pression plus lourde qu'autrefois sur la mémoire et l'Histoire des Acadiens de Belle-Ile.
Seule une recherche historique approfondie permettra à ceux qui demain écriront sur ce sujet ou mettront en valeur le patrimoine insulaire de ne pas tomber dans les pièges évoqués plus haut, sous peine de générer de nouveaux mythes."
Dominique Guillaumet - in Etudes Canadiennes 37 (1994) : pp. 127-44

Il doit s'agir d'une coquille (il faut sans doute lire : affective).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 18:06

En ce qui concerne la barrière linguistique, comparer avec ce qu'écrit le républicain , philosophe et ministre Jules Simon dans ses souvenirs d'enfance passée à St-Jean-Brévelay (vers 1820, soit 50 ans après l'installation des Acadiens à Belle-Ile).
Seuls, parmi les chefs de famille, 3 ou 4 notables parlaient le français, complètement isolés du reste de la population.
La situation à Belle-Ile (en dehors de Palais) 50 ans plus tôt était-elle très différente? On peut en douter.
Et on comprend que les familles acadiennes auraient préféré vivre regroupées plutôt que disséminée comme elles l'ont été sur le territoire de l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Nombre de messages : 6
Localisation : Belle-Ile-en-Mer
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 19:30

Bonsoir,

Je me permet juste ce dernier post sur le thème "comment une poignée de famille a pu laisser des traces sur la culture belliloise" ... (si l'on admet que les pratiques agricoles peuvent influer sur la culture d'un terroir, qu'elles font partie du "portrait culturel" d'un lieu à une époque donnée..)

Je soumet à votre réflexion un fait contemporain.

A la fin des années 50 (1950), des familles d'agriculteurs sont venu s'installer à Belle-Ile suivant un programme de développement agricole mis en place à l'époque. (mise a disposition de terre etc ..). Venant du Finistère et de la Beauce .. L'un de ces beaucerons (inutile de les nommer) défricha au tracteur, avec "acharnement" décrivent ceux qui l'ont vu faire (je suis né en 1960..) des hectares de lande pour y faire des prairies et y élever des moutons. A Belle-Ile, le mouton (race des moutons de belle-ile) était un élevage d'appoint: laine, peau, et viande (50% de la carcasse ce qui n'est pas beaucoup..) On en disposait des quelques têtes qui dans les années 60 ne servaient guère plus de "tondeuse à gazon", hors saison d'été, sur les terrains achetés par les "touristes" . Et de méchoui fourni aux dit "touristes" en... été.

Au début, personne ne croyait à l'élevage de moutons ... mais petit à petit l'exemple du beauceron à fait son chemin.. 10 ans plus tard (fin des année 60) on a pu constater ici l'augmentation des"parcs à moutons" et entre les années 70 et 80, le cheptel ovin de l'île à triplé ! #Cf. et à l'heure actuelle le cheptel est notamment constitué de 26% Ovins et 19% Bovin (48% en lait) (chiffres CCBI).

Ce beauceron n'aurait pas tracé le chemin et démontré à d'autre agriculteurs/éleveurs la possibilité de réussite d'un élevage ovin à Belle-Ile, c'est l'orientation bovin et "lait" qui aurait dominé aujourd’hui sur l'île. Paysages différents, pratiques agricoles différentes, plus ou moins rémunératrice, architecture des hangars etc..).

Pour l’anecdote: à Belle-Ile on ne trouve plus aucun moutons de la race "Belle-Ile"..

Bonne fin de soirée,

#Cf.. Louis Brigand 1984 "Activités traditionnelles et tourisme dans les îles du Ponant "
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/noroi_0029-182x_1984_num_121_1_7363
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Lun 28 Mar 2011 - 19:55

pistes de recherches (pour un sujet que je connais plutôt mal)
La dissémination des agriculteurs acadiens aurait joué un rôle plus importants dans la diffusion de pratiques nouvelles que s'ils étaient restés entre eux (en faire l'inventaire, la description). Les Etats de Bretagne auraient vu juste dans leur volonté de revitaliser une île ravagée (noter aussi que nous sommes au siècle des Lumières) et la Bretagne jouissait d'une certaine marge d'autonomie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elouan
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 198
Age : 43
Localisation : Sant Nazer
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Mar 29 Mar 2011 - 13:40

Je ne pense pas pour les acadiens que ça se situe entre "pas d'influence du tout" et "completement influencés"


Je crois que surtout ce mythe des acadiens à belle ile est amplifié (office de tourisme etc...)
pourquoi ? ça doit plaire au touriste français!

et surtout aux yeux des "béotiens" , belle ile n'a jamais parlé breton , ce qui est une abberation !

je pense que c'est ça qui gene cette amplification de la thematique acadienne a belle ile.

est ce que les irlandais du 17eme ont influencé le kreiz breiz ?
pas du tout je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 45
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Mar 29 Mar 2011 - 14:53

Encore une fois je conseille la lecture de Patrick LE BESCO, "Le breton de Belle-Ile-en-Mer", éd. Emgleo Breiz 2005, et plus particulièrement ce chapitre :

2. Belle-Ile et les Acadiens : le mythe acadien (p. 17-20).

L'auteur y souligne le manque de fondement de la légende et sa mise en avant par l'Office de Tourisme local depuis 1967 seulement, bicentenaire de l'arrivée des Acadiens.

Cette présence acadienne n'est donc pas une tradition profondément ancrée dans la population bellioise : c'est avant tout une opération marketing lancée il y a une quarantaine d'années (identité bretonne = moins bankable ??).

Enfin et surtout, il met l'accent sur l'ignorance de la population locale au sujet de la pratique de la langue bretonne, aujourd'hui éteinte (quelques semi-locuteurs ayant subsisté jusque vers 1990).

Cette légende fonctionne : j'ai personnellement entendu des touristes possédant une maison à Belle-Ile assurer que "ce n'est pas vraiment la Bretagne, car les gens sont avant tout de culture acadienne" (sic)...

Belle-Ile ou le mode d'emploi habituel face aux langues régionales de France : comment balayer une tradition plus que millénaire d'un revers de main !

En bref la seule influence qui ait réellement pesé sur Belle-Ile, c'est comme partout ailleurs en Bretagne l'influence française, principalement via la marine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elouan
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 198
Age : 43
Localisation : Sant Nazer
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Mar 29 Mar 2011 - 15:08

ah les mythes

en gros et ceci partout où la langue bretonne a disparu même de façon quasi contemporaine, on a la maxime
"le breton n'a jamais été parlé ici"

je vois que Belle ile ne deroge pas a la regle , en plus eux ils ont droit à cette legende acadienne...

comme les guerandais le font avec les "bigoudens du croisic.

la plupart du temps quand le breton disparait , la population dit "les bretons c'est ceux de <NOM d'UNE LOCALITE>"

(localité plus à l'ouest /nord /sud selon l'emplacement)

cette légende fait aussi penser à la "poitevinisation politique" du pays de retz pour ceux qui connaissent le probleme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 45
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Mar 29 Mar 2011 - 17:33

Sam a écrit:
L'administration était fort présente (civile et militaire): c'est en français par exemple que l'afféagement de 1761 a été mené.

Bonjour Sam,

Ceci ne prouve rien quant à la langue de communication du peuple puisque pour l'ensemble de la Basse-Bretagne, tous les documents administratifs sont en français depuis le 12e-13e siècle (après avoir été en latin). Jean Kerhervé a même souligné qu'il n'existe aucun document administratif en langue bretonne.

On pourrait y ajouter les lettres de rémission des 16e et 17e siècles pour la même zone : les discussions y sont retranscrites au discours direct en français, de manière très vivante, même lorsqu'il est précisé que la langue utilisée était le breton.

Et en effet aujourd'hui, le seul français académique règne en maître chez les moins de soixante ans. C'est un fait.

Citation :
Vouloir à tout prix défendre le breton comme étant la seule culture belliloise d'importance en considérant toute autre influence comme "nulle", connotant cette nullité péjorativement, c'est agir dans le même sens que l'objet de vos reproches ...

Là j'insiste sur le fait qu'hormis dans les grands centres militaires et les villes d'importance, la Basse-Bretagne a été essentiellement monolingue jusqu'au XIXe siècle. C'est un fait que l'on a tendance à oublier aujourd'hui, en s'imaginant que la situation actuelle reflète celle du passé.

Il n'est donc pas aberrant d'affirmer que la langue bretonne, du Ve siècle à une période récente, a façonné l'essentiel de l'histoire linguistique de l'Ile. On pourrait dire à 95%, comme en témoigne la toponymie. Le français arrive en seconde position, et bien plus tard.

Citation :
Je réaffirme aussi que ce paysage (socio culturel) est fait d'une mozaique et n'est pas linéaire.
C'est ce qui en fait sa richesse.

Si la mosaïque s'achève comme à Belle-Ile par la disparition totale du breton sous le rouleau compresseur français et la ré-écriture de l'histoire linguistique locale, je ne vois pas en quoi cela amène en enrichissement... C'est au contraire un appauvrissement et une régression.

Si mosaïque il y a eu, en tous cas elle n'est plus là...

Bien à vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam



Nombre de messages : 6
Localisation : Belle-Ile-en-Mer
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Mer 30 Mar 2011 - 21:35

Bonjour,

<quote>Qu'hormis dans les grands centres militaires et les villes d'importance, la Basse-Bretagne a été essentiellement monolingue jusqu'au XIXe siècle.
</quote>

Ce qui est le cas de Belle-Ile avec la présence d'une administration forte et tentaculaire ... qui l'est encore aujourd'hui.. et qui de même est toujours aussi attractive socio-professionnellement pour la population (peut être moins aujourd'hui qu'il il 100 ou 150 ans) .. une des causes sans aucun doute du déclin de la langue bretonne à Belle-Ile, langue qui apparaissait comme n'offrant pas les mêmes possibilités d’ascension sociale que le français.
Attention, mon propos ne se veut pas polémique. Il ne s'agit pas d'exprimer une "opinion" quant à la valeur sociale de la langue bretonne. Je décris juste un fait. Des conditions qui ont mené à cet état de fait non plus je n'ai pas la volonté de débattre ici, ni de porter de quelconque jugement. je n'en ai pas les capacités. Les débats, "qui à tord, qui à raison" ne m'intéressent pas .. je préfère essayer de comprendre comment le présent se construit...

Une autre caractéristique propre à Belle-Ile, et qui joue un rôle prépondérant dans le rapport des bellilois contemporains avec la Bretagne:

Si régionalement et linguistiquement elle est bretonne .. Politiquement et administrativement (juridiquement) , il en va historiquement de toute autre manière. Sans trop remonter dans le temps, au XI ème elle devient tout d’abord un domaine relevant de la curie Romaine, sa situation stratégique va la placer petit à petit sous le commandement militaire de la couronne Française (c'est le Roi qui décidait de tout ici et ce bien avant le "démantèlement" du Duché de Bretagne) puis, en 1573 Belle-Ile est érigée en marquisat sous la tutelle directe du Roi. Puis, de place forte militaire, avec toute les contraintes que cela impose à la population, elle est devenue colonie pénitentiaire.

Certain y verrons une colonisation "jacobine" Française, je m'en doute, je ferais remarquer que cette "colonisation" a commencé, à Belle-Ile, non seulement avant la révolution Française mais aussi, encore une fois, bien avant le "démantèlement" du Duché de Bretagne ..

<quote>Il n'est donc pas aberrant d'affirmer que la langue bretonne, du Ve siècle à une période récente, a façonné l'essentiel de l'histoire linguistique de l'Ile. </quote>

Je n'ai jamais affirmé le contraire. Mes propos ne concernent pas directement la langue parlée et son influence sur la toponymie (ce qui est indiscutable et d'une claire évidence) et le parlé/accent "bellilois" actuel. Nous utilisons tous ici, quotidiennement des expression que l'on retrouve dans l'ouvrage de P. Gallen. Même nos enfants les plus jeunes les comprennent .. et son fiers de les comprendre.

Moi j'évoquais l'influence (à des degrés divers) culturel d'un groupe social/culturel sur l'ensemble de la culture insulaire.

Oui les acadiens sont arrivés en terre bretonnante et ça n'a pas du être facile pour eux de se faire et au français local et au breton. Toutefois, si ils ont été intégrés dans la société insulaire, qu'ils s'y sont fondus ils n'en ont toutefois pas été effacés, et ce jusqu'à la période contemporaine: nos échange sur ce forum le démontrent !


<quote> Si la mosaïque s'achève comme à Belle-Ile par la disparition totale du breton sous le rouleau compresseur français et la ré-écriture de l'histoire linguistique locale, je ne vois pas en quoi cela amène en enrichissement... C'est au contraire un appauvrissement et une régression.</quote>

Je crois que c'est un vision tronquée de la réalité: il n'y pas au niveau de Belle-Ile et des bellilois une tendance à la "ré-écriture de l'histoire linguistique locale" .. Au contraire, on y est très fiers de nos noms de villages, lieux etc. Le travail de P. Gallen y a été très bien accueillis et dans la plupart des foyers insulaires on y trouve ses publications. Ce qui prouve l'attachement local à ce "passé" linguistique . .et à sa présence .. Quant à la culture bretonne proprement dite, elle a toujours été bien vivante ici notamment par la musique et de la danse, avec toutefois un terroir à l'image de l'éventail de la population, à dominante vannetaise et gallo, mais avec des extensions s'étendant à la Vendée.
(le "tralala bellilois" par exemple), voir au pays basque (sardine oblige). On peut noter aussi la très bonne santé du cercle de danse insulaire Maen Dour et l'affluence au festnoz, qu'ils soient saisonniers ou non.. le nombre de voitures arborant un petit drapeau breton est aussi à relever ...

La langue bretonne, même si elle n'est plus parlée à Belle-Ile, et la culture bretonne, font donc bien partie de la "mosaïque"culturelle insulaire et le resteront encore longtemps, rien que par la toponymie .. Bien sûr, et je ne suis pas le dernier à le penser, si la pratique du breton de Belle-Ile (et pas l'unifié, c'est mon avis très personnel) avait pu se maintenir, cette mosaïque aurait une autre richesse .. différente... mais encore faudrait-il une volonté de la population.. des familles ...Et une des caractéristique des insulaires, c'est qu'ils n'aiment pas trop qu'on leur impose les choses ..

On met le paquet sur les acadien ... on dira que belle-ile n'est pas acadienne
On met le paquet sur les militaires .. on dira "ça va cette histoire de fortif !"
On met le paquet sur le breton .. Belle-ile n'est pas bretonne
On hisse un drapeau français ... on réclame le drapeau breton
Etc ...

Et ce n'est pas un dépliant d'office de tourisme, ou quelques croyances, qui pourra y changer quoi que ce soit..

N'oublions pas qu'une des grandes "griffe" belliloise est "Telfisaki" !

Comprend qui veut et qui peut ...








Citation :
Je réaffirme aussi que ce paysage (socio culturel) est fait d'une mozaique et n'est pas linéaire.
C'est ce qui en fait sa richesse.

Si la mosaïque s'achève comme à Belle-Ile par la disparition totale du breton sous le rouleau compresseur français et la ré-écriture de l'histoire linguistique locale, je ne vois pas en quoi cela amène en enrichissement... C'est au contraire un appauvrissement et une régression.

Si mosaïque il y a eu, en tous cas elle n'est plus là...

Bien à vous.

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Mer 30 Mar 2011 - 22:11

Le français des acadiens était-il si différent du français local de l'époque?
(sachant que le québecois actuel me paraît assez proche non du français officiel actuel, mais
du gallo qui m'est familier, et partager avec lui bien des traits, comme je l'ai encore constaté il y a peu en venant écouter un conférencier québecois venu à Nantes enquêter sur les émigrants nantais du 19e siècle au Québec)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3331
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Ven 27 Mai 2011 - 11:59

Parler de langue bretonne de Belle-Ile.
Pour info:
Selon la revue Musique bretonne 222, 2010, JY Monnat a versé à Dastum ses fonds d'enregistrements et d'archives.
Dont sans doute son ou ses enregistrements (faits vers 1979) d'un (ou plusieurs, dont M. T. et S. L. ?) bretonnants de Locmaria en Belle-Ile (chant kanam noel et questionnaires lexicaux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anthologie des Expressions Belliloises   Aujourd'hui à 13:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Anthologie des Expressions Belliloises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anthologie des Expressions Belliloises
» Les petites "expressions" de nos enfants
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» Super Pédant Man : mille et un mots et expressions français expliqués
» Expressions Imagées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: