ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Gilles LE PENGLAOU
Hier à 12:05 par Marc'heg an Avel

» Toponymie bretonne
Lun 11 Déc 2017 - 20:59 par Marc'heg an Avel

» Jean-François COATMEUR
Lun 11 Déc 2017 - 20:44 par Marc'heg an Avel

» la princesse batisseuse de routes et l'oiseau mort
Lun 11 Déc 2017 - 11:39 par Jeannotin

» Le drapeau de la Loire-Atlantique
Ven 8 Déc 2017 - 9:29 par Marc'heg an Avel

» GUILLIGOMARC'H * GWELEGOUARC'H
Mer 6 Déc 2017 - 21:46 par Marc'heg an Avel

» Pourquoi écrire <ow> plutôt que <aou> ?
Mar 5 Déc 2017 - 22:12 par Jeannotin

» ARZANO * An ARZHANOU
Lun 4 Déc 2017 - 21:01 par Marc'heg an Avel

» VERGEAL * Gwerial
Jeu 30 Nov 2017 - 21:15 par Marc'heg an Avel

» Vie du forum
Jeu 30 Nov 2017 - 10:11 par Marc'heg an Avel

» TORCE * Tourc'heg
Mer 29 Nov 2017 - 22:09 par Marc'heg an Avel

» Dire son âge
Mer 29 Nov 2017 - 21:09 par Marc'heg an Avel

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Mer 29 Nov 2017 - 21:01 par Marc'heg an Avel

» Denez Abernot
Lun 27 Nov 2017 - 21:09 par Marc'heg an Avel

» Pinvidigezh ar Paour
Lun 27 Nov 2017 - 20:15 par Marc'heg an Avel


Partagez | 
 

 La Bretagne au XIXè

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Begbie



Nombre de messages : 130
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: La Bretagne au XIXè   Mer 1 Fév 2012 - 17:56

Bonjour,

J'ai cru lire à plusieurs reprises que la Bretagne jouissait d'une relative autonomie avant la révolution. Si c'est vrai, Existe t-il un lien entre cette perte d'autonomie et le "sous développement" de la Bretagne au XIX et début du XXè ?

Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6961
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne au XIXè   Jeu 2 Fév 2012 - 19:00

Bonjour Begbie,

Avant la Révolution française, la Bretagne était un pays d'Etats, représentée par un Parlement.

Elle n'était pas la seule dans ce cas là.

Le cas de la Bretagne était assez différent des autres régions d'Etats, car son union avec la France s'est faite du fait que le descendant héritier de Claude s'est trouvé être à la fois roi de France et duc de Bretagne (situation assez similaire à Jacques, roi d'Ecosse avant de devenir roi d'Angleterre).

Le Royaume, dans des circonstances très importantes, organisait donc des Etats dits Généraux.

En dehors des cas extrêmes, les pays d'Etats géraient donc eux-mêmes leurs affaires courantes intérieures.

Ce fut, d'ailleurs, l'esprit de départ de la Fédération, qui a suivi l'abolition de la monarchie absolue au profit de la monarchie parlementaire.

Les exaltations des ultra-révolutionnaires ont complètement bouleversé l'esprit de tolérance apparu avec cette monarchie parlementaire. Il s'en est suivi ce qu'on sait : guerre civile, guerres étrangères, et bains de sang.

Ce n'est que lorsque les ultras ont été éliminés à leur tour qu'un forme de tolérance a refait surface.

Mais dans la foulée, le Clergé, réinstallé dans le cadre départemental, a été officialisé par le Concordat.

C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles les Bretons traditionalistes, respectueux du Saint-Siège, n'ont pas remis en cause la réorganisation épiscopale sur la base des départements.

La Bretagne, pays d'Etat et de Parlement, avec donc cessé d'exister au profit de pouvoirs différents. Les Bretons ont petit à petit oublié leurs anciennes administrations civiles et religieuses aux profits des départements. Ils se sont donc dès lors reconnus comme étant des Côtes u Nord, du Finistère, d'Ille et Vilaine, de Loire-Inférieure, et du Morbihan.

--------------------

Pour le reste, la Bretagne a pleinement participé au développement des connaissances et des techniques nouvelles, mais ne le faisait plus en son nom

Tout esprit de politique politicienne mis à part.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 61
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne au XIXè   Jeu 2 Fév 2012 - 19:28

Les politiques étrangère et économique de la France révolutionnaire puis napoléonienne ont eu aussi des conséquences en Bretagne, en provocant l'asphyxie du commerce (maritime): guerre civile, blocus, militarisation de la péninsule (ports militaires, Pontivy devenu Napoléonville).
Il paraît aussi que la bourgeoisie bretonne n'a pas fait les bons choix d'investissement au 19e s. pour lancer localement une révolution industrielle.
Tout cela sous réserve, ce n'est pas mon domaine de prédilection.
gg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gunthiern



Nombre de messages : 235
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: La Bretagne au XIXè   Ven 3 Fév 2012 - 8:25

gerard a écrit:
Les politiques étrangère et économique de la France révolutionnaire puis napoléonienne ont eu aussi des conséquences en Bretagne, en provocant l'asphyxie du commerce (maritime): guerre civile, blocus, militarisation de la péninsule (ports militaires, Pontivy devenu Napoléonville).
Il paraît aussi que la bourgeoisie bretonne n'a pas fait les bons choix d'investissement au 19e s. pour lancer localement une révolution industrielle.
Tout cela sous réserve, ce n'est pas mon domaine de prédilection.
gg


salut, Je pense au contraire que les politiques napoléoniennes ont désenclavé la Bretagne,
canaux, canal du blavet pour l'exportation des textiles de Bretagne centrale..
1858, promesse de la voie ferrée Savenay-Landerneau, qui sera réalisée en 1862 etc....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gunthiern



Nombre de messages : 235
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: La Bretagne au XIXè   Ven 3 Fév 2012 - 8:37


Sur Gallica BNF,
Le voyage de Napoléon III en Bretagne,

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1028142/f122.image.r=.langFR

un catalogue de promesses tenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 61
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne au XIXè   Ven 3 Fév 2012 - 17:20

précision: sous le terme "napoléonien", je parlais du 1er Empire.
Napoléon 3 "le Petit" tant vilipendé par Hugo fut un grand à certains égards, notamment
pour le développement économique (dont en Bretagne: Saint-Nazaire par ex.).

Pour le travail des toiles, il est (plus ou moins) florissant en Bretagne entre les 16e et 18e s.
Les toiles de coton (plante des colonies) apparaissent au 19e, et dès lors c'est la décadence du travail de la toile (lin) en Bretagne. Ce travail occupait des producteurs - tisserands ruraux. D'où exode rural (actuel dpt 22) vers Paris puis région parisienne, basse Loire, etc.
Le territoire du 22 était avant la Révolution le territoire le plus peuplé et le comté nantais le moins peuplé. C'est le contraire à présent.
gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6961
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La Bretagne au XIXè   Ven 3 Fév 2012 - 20:59

gerard a écrit:
... Les toiles de coton (plante des colonies) apparaissent au 19e, et dès lors c'est la décadence du travail de la toile (lin) en Bretagne.

La citation est intéressante, car elle transcende les pays et les époques.

L'extension de l'empire romain, du fait d'un apport extérieur de matières premières à vil prix à partir des nouveaux territoires conquis, a fait s'effondrer certains pans de l'économie romaine et italienne.

En participant aux découvertes et à l'exploitation des 'colonies', la Bretagne a donc contribué, en quelque sorte, à l'effondrement d'une partie de son économie.

Et que dire, aujourd'hui, des délocalisations vers des pays aux coûts de main d'oeuvre inférieurs, si ce n'est l'effondrement de l'économie nationale ?

C'est bien la preuve, me semble t-il, que l'Histoire contient déjà les réponses à nos questions et à nos problèmes actuels.

L'Histoire est donc, et reste donc, d'une extrême modernité.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: La Bretagne au XIXè   Sam 18 Fév 2012 - 19:47

gerard a écrit:
Les politiques étrangère et économique de la France révolutionnaire puis napoléonienne ont eu aussi des conséquences en Bretagne, en provocant l'asphyxie du commerce (maritime): guerre civile, blocus, militarisation de la péninsule (ports militaires, Pontivy devenu Napoléonville).
Il paraît aussi que la bourgeoisie bretonne n'a pas fait les bons choix d'investissement au 19e s. pour lancer localement une révolution industrielle.
Tout cela sous réserve, ce n'est pas mon domaine de prédilection.
gg


J'ai écrit "militarisation de la péninsule (ports militaires)":
c'est le contraire, Brest est déserté par la Royale (!), Napoléon 1er lui préférant Anvers, d'où ruine de Brest (licenciement des 3480 ouvriers du port en 1810). A partir de 1821, renaissance car dotation annuelle de 65 millions à la marine.
Lire le chapitre 49 "Portrait au noir" de l' Histoire de la Bretagne et des Bretons de Joël Cornette (tome 2, coll. Points Histoire, n°402) où il est question du sujet de ce fil.

Les nombreux mendiants (en Haute-Bretagne, "cherche-pain", mot encore entendu dans la bouche d'une parente il y a 15 jours à propos de la crise actuelle et des SDF, mes grands-parents [pays de la Mée, décennies 1940-1950] les accueillaient le soir en hiver dans la salle pendant le repas des gens de la ferme, au coin du feu, ils avaient droit à une soupe et au couchage gratuit avec les bêtes dans l'étable avec foin et paille après que mon grand père leur eut confisqué pour la nuit allumettes et briquets!) d'après la Révolution ne pouvaient plus compter sur les ordres religieux autorisés à se reconstituer mais sans les mêmes ressources qu'avant 1789 pour leur faire l'aumône et l'Assistance publique n'existait pas encore.

jeje unig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bretagne au XIXè   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bretagne au XIXè
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bretagne au XIXè
» La confusion permanente entre Bretagne et Armorique
» Le Cairn de BARNENEZ (BRETAGNE)
» CALLAC-de-Bretagne / KALLAG
» Romans historiques sur l'histoire de Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: