ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Des mots collectés par JM Ploneis à Berrien
Aujourd'hui à 13:03 par Ostatu

» Sanctuaire de hauteur gaulois dans le Mercantour, la Tournerie
Aujourd'hui à 10:10 par jeje

» Philtre d'amour, selon une recette antique
Hier à 22:15 par Marc'heg an Avel

» Toponyme Caharel
Ven 18 Mai 2018 - 8:41 par Morvan

» Gouel Breizh / Fête de la Bretagne. 2018
Mer 16 Mai 2018 - 19:38 par Marc'heg an Avel

» Yann TALBOT
Lun 14 Mai 2018 - 22:30 par Marc'heg an Avel

» Bretons et Wisigoths selon Grégoire de Tours
Ven 11 Mai 2018 - 21:24 par Brigante

» toponymie: Le Léez
Ven 11 Mai 2018 - 19:20 par Brigante

» Voies romaines en Bretagne armoricaine
Ven 11 Mai 2018 - 19:11 par jeje

» thème français - breton
Ven 11 Mai 2018 - 9:58 par jeje

» Famille Bégaud
Jeu 10 Mai 2018 - 22:57 par Marc'heg an Avel

» POMMERIT-JAUDY : Peurid ar Roc'h
Jeu 10 Mai 2018 - 22:32 par Marc'heg an Avel

» Le breton des rives de l’Aven et du Bélon
Mer 9 Mai 2018 - 8:48 par jeje

» les 5 doigts de la main
Sam 5 Mai 2018 - 21:09 par Marc'heg an Avel

» anvet = anat ?
Jeu 3 Mai 2018 - 16:36 par Ostatu


Partagez | 
 

 Quand le Préfet s'adresse en breton pour appeler la population au calme

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7046
Age : 71
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Quand le Préfet s'adresse en breton pour appeler la population au calme   Mar 9 Juil 2013 - 21:49


date vérifiée : le Ier mai 1840 tombait bien un vendredi.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3414
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Quand le Préfet s'adresse en breton pour appeler la population au calme   Mer 10 Juil 2013 - 20:00

1840, Callac.
1ère colonne:

Herve(z) goulenn ar c'homun un ordonañs dimeus ar Roue en (d)eus otoriset an oktroa 'barzh an Kêr Kallag; an oktroa-se a vo laket.

An deliberasion kemeret dirgwener, kentañ de(z) a vae, gant ar c'hoñseilh munisipal dindan menas ar brasañ torfejo(ù), a zo nul.

Ar revolt na [= e] trec'ho ket, n a deus droed da c'houlenn netra, nan(d) eus mann da akordiñ dezi.
La révolte, elle ne sera pas victorieuse, elle n'a aucun droit à demander quoi que ce soit, il n'y a rien à lui concéder.

Demeus ar revolt ne c'hall donet nemert maleurioù, ha deja darn dimeus ar re an(d)eus-hi graet pe eksitet a zo aretet ha laket en prizon. Respont a rint demeus o debordeman(t)choù dirak ar justis, dirak ar vro, ha dirak Doue.

Ar revolt na [= e] trec'ho biken, kar ma n'e(o) ket a-walc'h batailhonoù, a [= e] kavo un arme diragi.
La sédition, jamais elle ne vaincra, car si des bataillons ne suffisent, c'est une armée qu'elle trouvera en face d'elle.

Abaoe dek (v)l(o)a(z) ma c'h on dac'h [= deoc'h], n' a zo bet  nag un devezh nag ur momant dizurzh, glorius (fr. fier) a oan a se, 'vit ar vro.

Ha chetu aze Kallag a zo deut da son tokseñ / toksin (?) ar revolt enep an droed laket herve(z) al lezenn, ha goulet memes a-raok d'ar gouarnamant.

An otoriteoù demeus an arondisamant a zo dic'halompet dioc'htu; mes evit ar c'hentañ gwech o mouezh n'e(o) ket bet chelaouet.

Tud hag a keret [= garit], tud a gouraj a zo bet menaset dimeus a bep maleurioù [sic] spontus. An tier a zo bet forset ha violet.
Des personnes que vous estimez, des personnes courageuses ont subi toutes sortes de menaces effroyables. Les habitations ont été forcées et violées.

Pesort dallidigezh a neus bet douget darn dimeus an abitanted
Quel aveuglement a-t-il poussé une partie des habitants [à commettre de si graves forfaits!]

dic'haloupat : accourir (le FB de MM ne donne que deredek).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand le Préfet s'adresse en breton pour appeler la population au calme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: