ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Ven 2 Déc 2016 - 17:59 par Per-Kouk

» Banque de blasons herminés
Ven 2 Déc 2016 - 14:07 par Marc'heg an Avel

» br. tr. sekrep, laiche, souchet, Carex pseudocyperus, hesk, vannerie
Mar 29 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» barazh
Lun 28 Nov 2016 - 11:24 par Jeannotin

» chistr, jist, sistr, sit, cidre, cider
Lun 28 Nov 2016 - 10:59 par Jeannotin

» dire les vêtements, se vêtir, la mode vestimentaire, habit habiller
Lun 28 Nov 2016 - 10:00 par Yann-Fañch

» A liù el loér hag er stéred
Lun 28 Nov 2016 - 9:33 par konker

» Vocabulaire de la terre en breton
Sam 26 Nov 2016 - 18:44 par jeje

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Sam 26 Nov 2016 - 18:33 par jeje

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 26 Nov 2016 - 14:03 par Per-Kouk

» La cornemuse dans tous ses états
Mer 23 Nov 2016 - 20:51 par Marc'heg an Avel

» le poisson nommé chabot en français
Mer 23 Nov 2016 - 18:46 par Jeannotin

» Banque Sonore des Dialectes Bretons
Mer 23 Nov 2016 - 17:07 par jeje

» Le bélier / ar maout
Mar 22 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» Un article scandaleux sur le vannetais
Mar 22 Nov 2016 - 20:58 par Jeannotin


Partagez | 
 

 Almanak Breiz-Izel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yann-Fañch
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 157
Localisation : Tours
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Almanak Breiz-Izel   Sam 31 Aoû 2013 - 14:52

Bonjour,

J’avais été mis sur la piste de cet “almanak” par le volume 4 des “Kontadennoù ar bobl” de Luzel, édité par Al Liamm en 1989.
Ce volume, qui regroupe les contes avant donné lieu à une publication en Breton du vivant de Luzel contient en effet 2 contes tirés de cet almanach.

J’en ai récemment trouvé un fac-simile sur Google-books (lien).
Aucun nom d’auteur, ni de contributeur n’est indiqué. On y retrouve les 2 contes en question, ainsi que des poèmes, dont 3 au moins sont incontestablement de la main de Luzel, ayant été publiés ailleurs sous son nom.
Le reste du texte, au moins en partie, porte des “marqueurs” linguistiques typiques de la langue de Luzel, qui semblent indiquer qu’il en est l’auteur, ou du moins le traducteur : En plus des “tregorismes” habituels, comme “ewit, iwe, lâret, beure, otro, pluriels en -o”, on trouve des mots et expressions comme “un/ur, pour eun/eur", comme dans “Koadalan”,  "kouksgoude", pour "koulskoude", "ur wez" pour eur "wech", "den a-bed" pour "den ebed", "a em", pour "en em", emploi systématique de la particule verbale “a” au lieu de “e”...

On trouve dans une lettre de Luzel à Renan, datée du 16/10/1871:

"Nous avons pris la résolution de publier un almanach breton pour l’année 1872. — Ce sera une brochure de cent et quelques pages, renfermant un peu de tout ; quelques notions sur l’agriculture et l’hygiène, un résumé des événements les plus marquants des années 1871-72, la biographie de Mr Thiers, un conte ou deux, des proverbes, des poésies patriotiques, — le tout en breton. Notre but est d’inspirer à nos paysans l’amour de la lecture, en nous adressant à eux dans leur langue nationale, et en leur mettant entre les mains des livres qui puissent les instruire et les intéresser, au lieu des choses bêtes et abrutissantes qu’on leur distribue généralement. Nous voudrions arriver, par ce moyen, à faire, plus tard, un journal breton, qui fût, en quelque sorte, le guide et le conseiller de la ferme, et où l’on trouverait, en termes clairs et simples, les choses les plus indispensables pour apprendre à nos bas-bretons leurs droits et leurs devoirs, et leur inspirer l’amour de la grande patrie française."

La langue de l’”Almanak” est une sorte de “brezhoneg beleg” républicain plein de gallicismes. On trouve un “pehini” ou un “pere” toutes les 2 lignes, mais on en trouve aussi dans les contes de Luzel.
Elle hésite entre Léonais et Trégorois. On trouve parfois un pluriel en “o” et en “ou” dans la même ligne (ho kwiriou hag ho dleio).
Les termes qui pourraient être mal compris sont traduits en français entre parenthèses, ce qu’on retrouvera plus tard dans des revues comme “Dihunamb”. On trouve quelques néologismes parfois audacieux, comme “penn-sturier” pour “président”.

L’auteur insiste sur la nécessité d’apprendre à lire et de s’instruire, et témoigne d’un grand respect et d’une grande confiance dans le peuple, ainsi que d’un profond attachement pour la langue bretonne.

L’article “Ur gir war iez ar vretoned” tente de vulgariser des notions de linguistique que l’on trouve habituellement dans la “Revue Celtique”, qui a commencé à paraitre en 1870, et à laquelle Luzel collaborait.

Quelques extraits :
“Mar roomp d’ehoc’h ann ali da ziski holl lenn ha skriva en Gallek, na eo ket dre m’hon eûz c’hoant d’ho kwelet hoc’h ankouat ar Brezonek : oh ! nann a-vad ! Dalc’het-mad bepred da iez koz ho tado ; hogen disket iwe ar Gallek, abalamour ma kavfet muioc’h a levrio mad war bep-tra en Gallek eget en Brezonek, hag iwe dre ma ’z eo mad gouzoud ouspenn ur iez : ur Breton hag a oufeo he iez hag hini re C’hall, a vezo gwiziekoc’h eget ur Gall ha na oufeo nemet he iez.”

“Si nous vous conseillons à tous d’apprendre à lire et à écrire le Français, ce n’est pas parce que nous voulons vous voir oublier le Breton : oh, certainement pas ! Soyez toujours fidèles à la vielle langue de vos ancêtres ; mais apprenez aussi le Français, car vous trouverez plus de bons livres sur toutes sortes de sujets en Français qu’en Breton, et aussi car il est bon de connaître plus d’une langue : Un Breton qui connaîtrait  sa langue et celle des Français sera plus savant qu’un Français qui ne connaîtrait que sa langue.”

“Bretoned, dalc’het-mad bepred d’ho iez koz, rag unan eo euz ann traou ar muia talvouduz a gement a zo en Franz.”


“Bretons, soyez toujours fidèles à votre vielle langue, car c’est une des choses les plus importantes (au plutôt, précieuces, de valeur) qu’il y ait en France.”

Les articles politiques témoignent d’idées républicaines.
On y trouve un récit de la guerre de 1870, qui insiste sur la conduite héroïque des “mobiled ar Finister”, un portrait élogieux d’A. Thiers, ainsi qu’une diatribe contre la commune de Paris (ar gommun miliget !), comme quoi, ce profond ressentiment contre “paotred ar gommun”, considérés comme une bande de vauriens et des traîtres à la patrie, n’était pas l'apanage des conservateurs légitimistes et cléricalistes.

Pour allez plus loin, quelqu’un a-t-il des infos sur le “nous” dont parle Luzel dans sa lettre, et les circonstances de la parution de cet almanach ?
(Il est clair que si Luzel est l’auteur des articles politiques, il n’est probablement pas - ou alors simplement traducteur - celui des conseils aux agriculteurs sur les légumes d’hiver ou les coliques des chevaux !)

A suivre...

Liens :
- Le fac-simile :
Sur google books, en pdf :
http://books.google.fr/books?id=ToQNAAAAQAAJ&dq=almanak%20breiz-izel&hl=fr&pg=PT8#v=onepage&q=almanak%20breiz-izel&f=false

et sur Wikimedia commons, en djvu :
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Almanak_Breiz_Izel_%281872%29.djvu

- Les lettres de Luzel on été publiées dans les années 1930 dans les “Annales de Bretagne”, disponible sur “Persée” :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/abpo_0003-391x_1934_num_41_1_1716

- La transcription de l’Almanak sur wikimammenn (travail en cours) :
https://br.wikisource.org/wiki/Meneger:Almanak_Breiz_Izel_%281872%29.djvu

Yann-Fañch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann-Fañch
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 157
Localisation : Tours
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Almanak Breiz-Izel   Mar 10 Sep 2013 - 14:54

Trouvé dans une note de Joseph Ollivier à propos de l'imprimeur Gadreau, à Brest :

"Dans les derniers mois de 1871, Gadreau a imprimé pour le compte de H. Gaidoz et F.-M. Luzel, Almanak Breiz-Izel Grêt evit ann Dud diwar ar Meaz evit ar blavez biseost 1872. C'était une tentative intéressante qui n'eut pas malheureusement le succès auquel pouvaient prétendre les promoteurs (1).

(1) C'est H. Gaidoz qui eut l'idée de cet Almanach. Il demanda des articles à d'Arbois de Jubainville, L. Havet, etc. ; lui-même en écrivit. Tous ces textes furent traduits en breton par Luzel, qui y a inséré en outre quelques poésies bretonnes écrites par lui, et un conte en breton."

Source :
Annales de Bretagne. Vol. 48 - 1941
J. ollivier.
Catalogue bibliographique de la chanson populaire bretonne. P. 311

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/abpo_0003-391x_1941_num_48_3_1808
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Almanak Breiz-Izel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Almanak Breiz-Izel
» Kousk, Breizh-Izel
» en écoutant Trépos & Hélias (Plozévet & Pouldreuzic) & biskoaz kemend-all!
» Denez Prigent hag ar C'hazh Ruz....
» Furnez Breiz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: