ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Tablettes écrites de l'Odissée ?
Dim 15 Juil 2018 - 7:42 par jeje

» Son ar chistr
Sam 14 Juil 2018 - 13:58 par Marc'heg an Avel

» Parler du sexe et du corps de l'autre
Jeu 12 Juil 2018 - 14:26 par Ostatu

» Fri an heol
Jeu 12 Juil 2018 - 14:19 par Ostatu

» François BUDET
Ven 6 Juil 2018 - 11:30 par Marc'heg an Avel

» Les Galates ... de Galatie
Mer 4 Juil 2018 - 21:34 par Marc'heg an Avel

» Loreena McKENNITT
Mar 26 Juin 2018 - 20:26 par Marc'heg an Avel

» De la relativité de l'importance de la Guerre des Gaules
Lun 25 Juin 2018 - 23:11 par Marc'heg an Avel

» Découverte archéologique à Tintagel
Dim 24 Juin 2018 - 21:59 par Marc'heg an Avel

» Ernest RENAN
Ven 22 Juin 2018 - 21:45 par Marc'heg an Avel

» Karrad = charretée
Ven 22 Juin 2018 - 9:16 par Marc'heg an Avel

» BELLE-ISLE-en-Terre / BENAC'H
Sam 16 Juin 2018 - 20:11 par Marc'heg an Avel

» Toponyme : "Bougro"
Dim 10 Juin 2018 - 8:31 par Rihowen

» Les onomatopées et interjections
Sam 9 Juin 2018 - 18:20 par jeje

» Toponyme Caharel
Mer 6 Juin 2018 - 21:15 par Marc'heg an Avel


Partagez | 
 

 Thomas L'AFFICHARD

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7069
Age : 71
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Thomas L'AFFICHARD   Mar 2 Déc 2014 - 21:05

Il est donné natif de Pont-Floc'h (?), en Léon, le 22 juillet 1684, et décédé en un lieu non indiqué le 20 août 1753.

Auteur dramatique, opéras comiques, comédies...

On ne dit pas s'il avait des rapports à la langue bretonne (du Léon)

---------------

Le Serin et la Linotte

Un serin, jeune, beau, chantoit dans un bocage;
Les rossignols étoient jaloux
De la douceur de son ramage.
Malgré leur dépit et leur rage,
Pour l’entendre ils se taisoient tous.
Il aperçut une linotte,
Dont l’air étoit vif, tendre et doux.
Dans ce bois, lui dit-il, belle , que faites-vous
Je ne fais rien ; si je savois la notte,
Que je chanterois tendrement !
pui répondit, en soupirant, la belle.
Avec un désir si charmant,
Répliqua le serin, brûlant d’amour pour elle,
Que vous apprendrez promptement !
Si j’avois vous prier que, sous le verd feuillage
Je vous donnasse des leçons,
Bientôt vous charmeriez, par vos tendres chansons,
Tous les oiseaux du voisinage.
Ah ! dit-elle d’un ton flatteur,
Sera-ce assez de ma reconnaissance ;
Pour vous payer d’une telle faveur ?
C’est-là, je crois, la récompense
Que vous devez attendre de mon cœur ?
Le serin, généreux et tendre ,
Par ses soupirs lui fit comprendre
Qu’il souhaitoit lui plaire seulement;
Qu’il ne vouloit d’autre payement
Que le doux plaisir de l’entendre
Chanter mélodieusement.
L’accord fut fait dans le moment :
En peu de temps elle sut la musique.
L’Amour est un maître charmant !
Quand à montrer ce dieu s’applique,
Que l'on apprend facilement !
D’abord que le serin vit l’aimable linotte
Se servir avecque sentiment de la notte:
Vous chantez aussi bien que moi,
Lui dit-il; recevez ma foi,
C’est le prix que je veux d’avoir su vous instrui
La linotte se prit à rire.
Cet aveu, lui dit-elle, est tout-à-fait nouveau;
Je vous croyois plus de cerveau :
Grand merci de votre musique;
Adieu , mon tendre cœur s’explique
En faveur d’un tendre moineau.
Aux champs , dans les cours, dans les villes
Tandis que nous sommes utiles
Nous sommes toujours bien reçus;
Mais d’abord que notre présence
Semble exiger de la reconnoissance ,
On nous fuit; nous ne plaisons plus.


-------------

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
gunthiern



Nombre de messages : 236
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: Thomas L'AFFICHARD   Sam 6 Déc 2014 - 8:34

Merci pour l'info,
C'est vraiment dans la mouvance littéraire La Fontaine lui qui n'a fait que plagier ce qui se faisait au XIII ème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thomas L'AFFICHARD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ARRIGHI (Jean-Thomas) Duc de Padoue - Général de division
» Saint Thomas et commentaire du jour "Heureux ceux qui croient sans avoir vu"
» Prière de Saint Thomas à la Mère très douce
» Y a-t-il eu évolution de la pensée de saint Thomas ?
» Saint Thomas Apôtre et commentaire du jour "Sois croyant et sois mon apôtre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Biographies. Hagiographies. Vies et oeuvres des auteurs.-
Sauter vers: