ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Toponyme Caharel
Ven 18 Mai 2018 - 8:41 par Morvan

» Gouel Breizh / Fête de la Bretagne. 2018
Mer 16 Mai 2018 - 19:38 par Marc'heg an Avel

» Yann TALBOT
Lun 14 Mai 2018 - 22:30 par Marc'heg an Avel

» Bretons et Wisigoths selon Grégoire de Tours
Ven 11 Mai 2018 - 21:24 par Brigante

» toponymie: Le Léez
Ven 11 Mai 2018 - 19:20 par Brigante

» Voies romaines en Bretagne armoricaine
Ven 11 Mai 2018 - 19:11 par jeje

» thème français - breton
Ven 11 Mai 2018 - 9:58 par jeje

» Famille Bégaud
Jeu 10 Mai 2018 - 22:57 par Marc'heg an Avel

» POMMERIT-JAUDY : Peurid ar Roc'h
Jeu 10 Mai 2018 - 22:32 par Marc'heg an Avel

» Le breton des rives de l’Aven et du Bélon
Mer 9 Mai 2018 - 8:48 par jeje

» les 5 doigts de la main
Sam 5 Mai 2018 - 21:09 par Marc'heg an Avel

» anvet = anat ?
Jeu 3 Mai 2018 - 16:36 par Ostatu

» Les manuscrits anciens
Mer 2 Mai 2018 - 20:22 par Marc'heg an Avel

» TREMEL
Mar 1 Mai 2018 - 21:20 par Marc'heg an Avel

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Mar 24 Avr 2018 - 14:55 par Ostatu


Partagez | 
 

 Etre "de" quelque part

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7044
Age : 71
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Etre "de" quelque part   Lun 15 Oct 2007 - 21:29

Salut à tous,

Il nous arrive souvent de lire, dans des textes, des épigraphes, ou des dédicaces statuaires, la mention de personnages attachés à un lieu.

Ceci transparaît par un "a" intermédiaire, qui provoque une mutation sur le mot suivant.

Exemple :

le cénotaphe de Jean V, duc de Bretagne, en la cathédrale de Tréguier :

>>> Yann Pempvet, Duk a Vreiz(h)
(Je vais tacher de compléter mon propos pas une photo).

------------

Notre-Dame de ---

* Caouennec / Kaouenneg, près de Lannion :



Itron Varia Gaouenneg
Ici, la particule a disparu, mais la mutation se fait quand même.

------------

Sujet ouvert.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 8:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7044
Age : 71
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Etre "de" quelque part   Lun 15 Oct 2007 - 21:36



Ex-voto en l'église de Plestin les Grèves.

A Notre Dame de Plestin, un enfant reconnaissant.

-------------------------

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Paotr Laou



Nombre de messages : 22
Localisation : rennes
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: vocabulaire de la terre   Sam 20 Déc 2008 - 19:20

Petite contribution, d'après mes souvenirs d'enfance à Pleyben :
- rukagn était utilisé sous la forme roukagn et essentiellement au pluriel, mais je ne suis plus tout à fait sûr si on disait "roukagnou" ou "roukagner" :
- le terme dénotait la même chose que "roucheier", pluriel usité de "rouz" (académiquement "roz") , c'est-à-dire effectivement toute une partie de la ferme qui descendait de manière un peu raide et rocailleuse vers la rivière (an Dourdu curieusement francisé en La Doufine), donc impropre à la culture et vouée à la fougère et à l'ajonc - qui rentraient cependant dans l'économie de l'exploitation : la fougère pour la litière des vaches quand la paille se faisait juste, et l'ajonc - broyé - pour la nourriture des chevaux.
Je suis tombé par hasard sur les Addenda de Favereau, dont je n'ai pas très bien compris le mode d'emploi, mais j'ai cru comprendre qu'était proposée la décomposition de "rukagn" en "ru + kagn". Me oar me ?…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Etre "de" quelque part   Sam 20 Déc 2008 - 23:20

Marc'heg > ce "a" n'est pas une particule, mais une préposition, encore très vivante en vannetais (où on n'utilise pas deus ni eus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
avatar

Nombre de messages : 5580
Age : 51
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Etre "de" quelque part   Dim 21 Déc 2008 - 3:06

Paotr Laou a écrit:

- rukagn était utilisé sous la forme roukagn et essentiellement au pluriel, mais je ne suis plus tout à fait sûr si on disait "roukagnou" ou "roukagner"

"Houmañ, ur plac'h yaouank kozh, a oa kar, moarvat, d'an amiral brudet a gavas, du-se er penn all d'ar bed, enezennoù Kergelenn, didud bremañ c'hoazh ha leun a gerreg hag a rukagnoù skornet, hag ivez da Reunan Madeg, mab ur mestr-skol eus Kemper, a dapas ar garg a nabab e Bro-Indez."
E skeud tour bras Sant Jermen - Yeun ar GOW

"Hag e soñjent e vije ur c'hras dezho bevañ war an douar strujus-se e-lec'h chom da zizeriañ gant an dienez war rukan o enezenn."
Ar gêr villiget - Yeun ar GOW

"Gant ar rukagn a glaskan difraostañ."
Ar gêr villiget - Yeun ar GOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paotr Laou



Nombre de messages : 22
Localisation : rennes
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Etre "de" quelque part   Lun 22 Déc 2008 - 12:28

Merci d'avoir enquêté si vite chez mon compatriote Yeun ar Gow.
Deux remarques concernant le troisième passage, que j'ai eu sous les yeux récemment :
- d'après la note lexicographique de la fin, YaG, dans la première édition, avait également écrit "rukan" et ce sont les rééditeurs de Hor Yezh qui ont "roparzhémonisé" l'orthographe ;
- il est intéressant de noter que, dans ce cas, YaG fait accéder le terme au statut métaphorique, puisqu'il s'agit d'un homme d'Eglise qui se plaint de la terre ingrate qu'il a mission de défricher (effectivement "difraostan ur rukagn", c'est mission impossible, et le film finit mal).[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etre "de" quelque part   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre "de" quelque part
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: