ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6744
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Mer 12 Juil 2017 - 21:21


L'impératrice Aelia Ariadne

C'est elle qui, en fait, en tant que fille aînée de l'empereur Léon Ier (qui n'a eu que deux filles), et mère de l'empereur Léon II, détient le titre et exerce le pouvoir de l'empire après la disparition des deux Léon, ses époux n'étant en quelque sorte que des "princes consorts", et malgré aussi les revendications d'Alia Verina, sa mère, ex-impératrice elle-même. Sa filiation et sa longévité ont fait d'elle une pièce maîtresse de la géopolitique du moment, même si l'Histoire retient plutôt les noms de ses époux.

Comme il n'y a jamais eu d'empereur ADRIAN à Constantinople, à aucune époque, il est aisé de comprendre que c'est son nom qui se trouve, sous forme d'anagramme, à cette époque là, dans la légende arthurienne.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
chopendoz



Nombre de messages : 57
Localisation : Porhoët
Date d'inscription : 26/04/2013

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Mer 12 Juil 2017 - 21:55

Marc'heg an Avel a écrit:

Quant au nom donné - Arthur - à ce roi tant controversé, j'adhère à l'idée qu'il ne s'agit pas là d'un nom, mais d'une fonction. La question est effectivement de savoir qui se cache alors derrière cette fonction.

On peut évidemment penser à Ard-Ri, l'ours-roi de la mythologie celtique, ce qui nous ramène directement au sujet de ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chopendoz



Nombre de messages : 57
Localisation : Porhoët
Date d'inscription : 26/04/2013

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Mer 12 Juil 2017 - 22:22

Ph. Walter est décidément incontournable lorsque l'on aborde les liens entre la matière arthurienne et la mythologie celtique Serr-lagad
Voir sur le sujet l'article ci-dessous
http://www.persee.fr/doc/cehm_0396-9045_2002_num_25_1_1246
et pour ceux qui possèdent le volume 12 du Britannia Monastica ("A travers les îles celtiques"), une étude du même intitulée "Hagiographie celtique et mythologie arthurienne : saint Armel, Arthur et le dragon" (pages 297-308) où il est question d'Armel (l'ours-prince) vainqueur de la guivre et du rêve d'Arthur rapporté par Geoffroy de Monmouth à propos du combat de l'ours et du dragon (chapitre 164 de l'Histoire des rois de Bretagne dans l'édition des Belles Lettres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 48
Localisation : Marly le Roi
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Jeu 13 Juil 2017 - 22:33

Marc'heg an Avel a écrit:
On peut rechercher un thème indo-européen en b°k- , que l'on peut identifier :
- dans le sens ruisseau, cours d'eau : francisque bak-, norrois bek-, allemand bach = ruisseau; noms de rivières Bouille; Bebec; etc.
- dans le sens marais, marécages : gaélique bogach, anglais bog;
- dans le sens boue, matières boueuses : breton bouillen; français bauge;
J'ai déjà eu l'occasion de traiter ces formes : elles découlent d'une forme *mrg-eh2 où le b n'est qu'une épenthèse de formation tardive, et dont le sens est "région limitrophe", notamment marécage.
Illustrations : latin margo, d'où le français marge
breton mro = pays
vieil anglais broc, d'où moderne brooke
le gothique marka et le vieil haut allemand marca s'expliquent par emprunt à un gaulois *marga
avestique marǝza
askun břǫc = prairie à flanc de montagne - donc limitrophe, d'où
kati břųc = prairie

Aucun lien possible avec le grec Bakkhos, qui est probablement l'adaptation de l'emprunt d'une forme étrangère (carienne ?) de *bhagos = divinité (en tant qu'entité redistributrice). Quel lien peut-on établir entre un dieu de l'extase et de l'ivresse et une racine qui se rapporte aux eaux dormantes ?


Dernière édition par Alexandre le Sam 15 Juil 2017 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6744
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Ven 14 Juil 2017 - 13:38

Le passage de Theotokos, Mère des Dieux pour Cybèle, à Théotokos, Mère de Dieu pour Marie, s'est fait à condition que lors des processions, il ne soit plus fait appel au rite des Galles, prêtres de Cybèle, à savoir, flûtes et cymbales / tambourins.

Il est intéressant alors de lire (Hersart de la Ville Marqué : Myrddhin ou l'Enchanteur Merlin) chap. XXXIII:

Merlin s'éloigne de quelques pas et trace sur la bruyère un cercle du bout de son bâton. Puis il revient à la demoiselle, et s'asseoit auprès d'elle au bord de la fontaine.
Ils n'étaient pas assis depuis longtemps quand Viviane regarde et voit sortir de la forêt une foule de dames et de chevaliers, de demoiselles et d'écuyers qui, se tenant par la main 'avançaient en chantant. A leur tête marchaient des joueurs de flûtes, de timbales, de tambourins, de toute espèce d'instruments ...


Auparavant, il est précisé que c'était à l'entrée du mois de mai, Brocéliande, une fontaine.

C'est le thème du Château de Joie / de Liesse.

Difficile à nouveau de ne pas y voir Cybèle.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6744
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Sam 15 Juil 2017 - 9:47

Je viens de me procurer un ouvrage très intéressant, de Philippe Borgeaud : La Mère des Dieux. De Cybèle à la Vierge Marie, Ed. du Seuil, octobre 1996, dont je n'avais pas connaissance.

Comme à la source de l'aqueduc romain de Carhaix, on peut aisément reconnaître le thème de Cybèle, en amont sous le thème du calice sacré, et en aval sous celui de Saint Symphorien, on peut avancer que ce thème n'a rien de spécifiquement celtique, mais plutôt romain, voir gallo-romain
païen, du Bas-empire.

A la limite, on pourrait rechercher du celtique dans le mythe d'Attis et le rôle des Galles (Galli = Gaulois auto-châtrés).

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6744
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Dim 16 Juil 2017 - 12:25

En 1996, lorsque j'étudiais le thème de Brecillien, on ignorait quasiment tout de la richesse archéologique du lieu, sauf, comme je l'ai dit, la première statuette à la Lyre sauvée, si l'on peut dire, par François Moal, un historien local que beaucoup prenaient pour un 'allumé', lorsqu'il a mis en garde sur la présence d'un camp que devait justement traverser la route de Rostrenen à Gourin.

C'est moi qui ai soulevé la question de Parc ar Chapel et le Brécillien situés en contrabas.

Je me souviens que les archéologues, alors informés, ont étudié les cartes locales pour essayer d'y déceler les zones susceptibles d'être fouillées.

Pour cela, il avaient mis en évidence, en se basant sur l'étude des talus, le principe d'un quadrilatère assez vaste entourant le site des sources, en rive de quoi, au nord, se trouve la motte de Brécillien.

Je me laisse alors aller à penser qu'un pourrait y voir un nemeton, sanctuaire celtique sacré lié aux sources.

Ce nemeton serait le complément, en partie basse et humide, du village fortifié situé sur la crête.

On a tout lieu de remarquer que cet ensemble se trouve à la croisée des chemins anciens, l'un de la baie de Saint-Brieuc à la Pointe du raz, l'autre de Vannes vers Kerilien / Plouguerneau.

Ca expliquerait pourquoi les Romains, créant le site de Vorgium, ont orienté leur aqueduc vers cet endroit, puisqu'ils savaient y trouver des sources pérennes. Ils auraient donc romanisé un site celtique plus ancien, en y plaçant aussi leur divinité mère, remplaçant ainsi des principes divins plus anciens.

Ceci est de la recherche.

JCE studiañ



_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6744
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Dim 16 Juil 2017 - 18:35

J'ai retrouvé cette étude :

http://www.persee.fr/doc/galia_0016-4119_1997_num_54_1_2995

figure 37

Le point n° 6 représente l'enceinte de Brecillien / Bressillien. Le nom a été repris par la ferme plus au nord-ouest.

Le tout petit carré au sud de la chapelle St Symphorien porte le nom de Liors ar Comper le bien nommé

Mon idée d'un nemeton serait l'enclos presque carré délimité par des tirets. Il ne me semble pas que qui que ce soit l'ait évoqué jusqu'à présent, malgré tout ce que y a trouvé.

JCE studiañ skratch

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6744
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   Lun 17 Juil 2017 - 14:44

Après réflexion (la nuit portant conseil), ce n'est pas cette délimitation que j'avais en mémoire, mais une autre jouxtant le chemin à l'ouest, et se retournant à l'équerre, jouxtant Coatulas, puis jouxtant l'ensemble de Bressililien, rejoignant l'enclos n° 4, et rejoignant les deux tumuli n°3. Je vais tacher de retrouver çà, et/ou me rapprocher à nouveau des archéologues.

Cet ensemble englobant la partie haute sur crête, à caractère civil, commercial, et accessoirement militaire au carrefour des voies de communication, et la partie basse, en zone humide englobant le site des sources et de(s) chapelles.

Ainsi approché, ce ne serait pas un simple nemeton, mais peut-être LE nemeton de l'extrême ouest gaulois-armoricain.

Peut-être que ceux qui seront là dans vingt ans en discourront. Ce sera probablement sans moi.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'y a t-il de celtique dans le "mythe arthurien" ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La symbolique du renard en Europe
» La pénétration du christianisme dans le monde celtique
» Le cheval dans le monde celtique
» Bestiaire mythique, légendaire et merveilleux dans la tradition celtique...
» L'art celtique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Forum Arthurien-
Sauter vers: