ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Thierry Jigourel : Les mystères du Finistère
Mar 15 Jan 2019 - 21:17 par Marc'heg an Avel

» Bernard Rio : Le Livre des saints de Bretagne
Mar 15 Jan 2019 - 20:36 par Marc'heg an Avel

» Les adjectifs en -us en usage en breton populaire
Sam 12 Jan 2019 - 23:34 par jeje

» Bains de Bretagne
Sam 12 Jan 2019 - 18:18 par Vincnet

» Patrick MALRIEU
Ven 11 Jan 2019 - 9:13 par Marc'heg an Avel

» Proverbes; dictons; pensées philosophiques;
Mer 9 Jan 2019 - 18:39 par Ostatu

» Namnètes, essai de structuration du territoire namnète
Mar 8 Jan 2019 - 21:26 par Marc'heg an Avel

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 5 Jan 2019 - 17:54 par Marc'heg an Avel

» limites de la civitas des riedones
Sam 5 Jan 2019 - 10:46 par jeje

» Dolores Keane
Ven 4 Jan 2019 - 22:08 par Marc'heg an Avel

» Inscription d'Arradon
Jeu 3 Jan 2019 - 21:22 par Marc'heg an Avel

» Beata Funtanella
Jeu 3 Jan 2019 - 21:10 par Marc'heg an Avel

» Andrev ar MERSER ( André Le MERCIER)
Mer 2 Jan 2019 - 20:21 par Marc'heg an Avel

» Toponyne Merdrec - Loire Atlantique
Dim 30 Déc 2018 - 15:42 par Brigante

» sanctuaire de Corent en Auvergne et astronomie, noms des constellations
Jeu 27 Déc 2018 - 10:56 par jeje


Partagez | 
 

 Noël et le Calendrier

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7159
Age : 71
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Noël et le Calendrier   Jeu 20 Déc 2018 - 10:36

Noël et le Calendrier
 
Beaucoup de gens ont du mal à comprendre que la date donnée de la naisance du Christ ne corresponde pas au premier jour de l'an.

La réponse est simple en soi : Noël est une date religieuse, alors que le jour de l'an est une date civile.

Mais cette simplicité demande à être explicitée, car assez complexe malgré tout.

Dans le calendrier romain, le 25 décembre correspondait au solstice d'hiver, date qui marque la fin d'une période descendante et le début d'une période remontante. Cela était donc considéré comme une 'renaissance', ou une 'naissance' d'une nouvelle période ascensionnelle. Cette symbolique n'a donc pas échappé à ceux qui ont 'calculé' la naissance du Christ pour placer la date, que nous ignorons, à ce jour symbolique.

Le calendrier civil que nous utilisons remonte en fait en 708 avant J.-C., où ont été rajoutés les mois de janvier et février au calendrier précédent, celui dit de Numa Pompilius, qui ne comptait que 10 mois (d'où les noms en chiffres des derniers mois de l'année, september, october, november, december). Le premier jour de l'an était encore alors à l'équinoxe de printemps (21-22 mars).

En 46 avant J.-C., alors que Jules César était dictateur, ce calendrier fut corrigé, en introduisant le jour bissextile (= 24 février redoublé = bis sextus ante calendas Martias), et en déplaçant le jour de l'an du 21 mars au Ier janvier, afin de faire coïncider l'année civile avec celle de prise en fonction des nouveaux consuls. 

Ce calendrier fut à nouveau corrigé en 8 avant J.-C., sous Octave Auguste, premier empereur de Rome.

Ce calendrier, qualifié néanmoins Julien, a perduré jusqu'en 1582, ou il fut à nouveau corrigé pour être mis en conformité avec le temps astral, en réduisant l'année de 11 jours. Ce calendrier fut qualifié Grégorien, du nom du pape de l'époque, Grégoire XIII. C'est celui qui est vigueur de nos jours.

La date de naissance du Christ a été calculée, de façon empirique, en +525 par le moine romain Dyonisius Exiguus = Denys le Petit, et placée, pour la symbolique à défaut de la savoir de manière plus précise, au solstice d'hiver de la 29ème année du règne d'Auguste.

En réalité, cette date n'a jamais servi de référence durant la période de l'empire romain d'Occident, et ne l'a été qu'en partie seulement durant l'empire romain d'Orient, devenu empire byzantin.

Celui qui le premier a donné une date par référence à celle supposée par Denys le Petit, le 25 décembre, fut l'historien anglais Bède le Vénérable, en 731 après J.-C.

Ce fut le point de départ d'un pataquès qui dure encore aujourd'hui.

La plupart des pays avaient le jour de l'An au 21 mars, jour fixe. La France se distinguait déjà par son jour de l'an à Pâques, date variable. Des pays catholiques, comme l'Espagne et le Portugal, ont choisi le jour de l'An à Noël.

Mais il se trouve que la chancellerie papale, héritière de l'empire romain a conservé le calendrier julien, ayant le jour de l'An au Ier janvier. Ce n'était donc déjà pas simple.

Le summum fut atteint lorsque la chancellerie papale a décidé de corriger son calendrier en raccourcissant l'année de 11 jours (le jeudi 4 octobre 1582 étant suivi immédiatement du vendredi 15 octobre 1582).

Les pays catholiques (Italie, France, Espagne, Portugal, Pologne, Autriche) ont rejoint ce calendrier à partir de la fin 1582; la Prusse, la Suisse, la Hollande, la Flandre, l'Allemagne catholique dès 1583; la Hongrie en 1587.

L'Angleterre et ses satellites, anti-papes, ont conservé le calendrier julien jusqu'au 2 / 14 septembre 1752.

Les pays orthodoxes, y compris la Turquie, n'on rejoint le calendrier grégorien qu'à l'époque de la guerre 14-18.

Autrement dit, la date du jour de l'An, qui devrait être commune aux calendriers civils et religieux (dans la sphère 'romaine') se trouve déchirée en trois dates différentes : 25 décembre (Noël), Ier janvier, 6 janvier (Epiphanie).

Et cela s'est transféré au calendrier mondial actuel, même si certains états ou nations continuent à utiliser les leurs en parallèle.

------------------

JCE  studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
 
Noël et le Calendrier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où trouver un calendrier de l'avent en feutrine/tissus?
» Calendrier académique 2009-2010
» Le calendrier romain
» Calendrier révolutionnaire
» Roland Emmerich: Le Film d'après le calendrier Maya 2012 ! Attention les yeux...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Italie. Rome-
Sauter vers: