ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
avatar

Nombre de messages : 5563
Age : 51
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant   Lun 9 Avr 2007 - 21:26

Dans la Guerre des Gaules de Jules César publié aux Editions Les Belles Lettres, texte établi et traduit par L.-A. CONSTANS (première édition 1926), au chapitres XXII du troisième livre, on peut lire :

"Tandis que cette reddition retenait l'attention de toute l'armée, d'un autre
côté de la place, Adiatuanos, qui détenait le pouvoir suprême, parut avec six cents hommes à sa dévotion, de ceux qu'ils nomment des soldures ; la condition de ces personnages est la suivante : celui à qui ils ont voué leur amitié doit partager avec eux tous les biens de la vie ; mais s'il périt de mort violente, ils doivent ou subir en même temps qu'eux le même sort ou se tuer eux-mêmes ; et de mémoires d'homme il ne s'est encore vu personne qui refusât de mourir quand avait péri l'ami auquel il s'était dévoué."

Or, en cherchant, soldurio dans le Dictionnaire de la langue gauloise de Xavier DELAMARRE, on trouve la traduction suivante :

"BG 3.22 : "... Adiatuanus, leur chef suprême, parut avec deux cents hommes entièrement dévoués à sa personne, qu'ils appellent soldurii [quos illi soldurios appellant]....." p. 277

Dans la traduction qu'on trouve à l'adresse suivante : http://bcs.fltr.ucl.ac.be/CAES/BGIII.html, on parle également de six cents hommes :

[3,22]

"Tandis que tous les nôtres s'occupaient de l'exécution de ce traité, d'un autre côté de la ville se présenta le général en chef Adiatuanos, avec six cents hommes dévoués, de ceux que ces peuples appellent soldures. (2) Telle est la condition de ces hommes, qu'ils jouissent de tous les biens de la vie avec ceux auxquels ils se sont consacrés par un pacte d'amitié ; si leur chef périt de mort violente, ils partagent son sort et se tuent de leur propre main ; (3) et il n'est pas encore arrivé, de mémoire d'homme, qu'un de ceux qui s'étaient dévoués à un chef par un pacte semblable, ait refusé, celui-ci mort, de mourir aussitôt. (4) C'est avec cette escorte qu'Adiatuanos tenta une sortie : les cris qui s'élevèrent sur cette partie du rempart firent courir aux armes ; et à la suite d'un combat sanglant, Adiatuanos, repoussé dans la ville, obtint cependant de Crassus d'être compris dans la capitulation générale."

"cette traduction française est celle de la Collection Nisard: Salluste, Jules César, C. Velléius Paterculus et A. Florus: oeuvres complètes, Paris, 1865, 727 p."

Savez-vous s'il existe une version dans laquelle il serait fait mention de "deux cents hommes dévoués" au lieu de "six cents hommes dévoués" ("cum DC deuotis").


Dernière édition par le Mar 10 Avr 2007 - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 48
Localisation : Marly le Roi
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant   Lun 9 Avr 2007 - 22:05

La traduction de J. HAUMONT, 1982, ed. J. de Bonnot, donne 600 soldures.
En cas de doute, se reporter au texte en langue originale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
avatar

Nombre de messages : 5563
Age : 51
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant   Lun 9 Avr 2007 - 22:26

Le livre, dont j'ai donné les références ci-dessus, donne également le texte en latin (et dans ce dernier, on lit DC = 600), mais dans la préface, j'ai lu que les manuscrits de la Guerre des Gaules sont nombreux (33 à la Bibliothèque du Vatican, 25 à la Bibliothèque Nationale, 17 à Florence...).

Les originaux apparemment n'existent plus. les manuscrits les plus anciens datent du IXe siècle.

Il m'aurait donc plu de savoir si cette variante (dite "leçon") est attestée dans un ou plusieurs manuscrits.

Le texte en latin est annoté ; ces notes en bas de page sont censées nous indiquer les variantes qui existent entre les deux classes de manuscrits α et β , et là, il ne mentionne aucune "leçon".


Dernière édition par le Mar 10 Avr 2007 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 48
Localisation : Marly le Roi
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant   Lun 9 Avr 2007 - 23:05

D'une manière générale, on relève une certaine préférence pour les gardes personnelles de 300 ou 365 hommes chez les chefs indo-européens. Dans ces conditions, on ne sera pas surpris qu'un chef celte ait eu une garde personnelle de 2x300 hommes, plutôt que 200.
cf. Sergent, Les indo-européens, p.277
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6836
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant   Mar 10 Avr 2007 - 8:55

Il me semble que c'est un nombre de 300 qui est également donné pour la garde maure de Gratien, qui a abandonné celui-ci au profit de son rival Maxime, près de Paris, en 383.

C'est d'ailleurs cette garde qui a été entièrement exécutée, avec Maxime, sur ordre de Théodose, à Aquilée, en 388.

On doit trouver ça dans le Panégyrique 12, de Théodose, par Pacatus.

-----------------

Question pratique :

Connait-on des gisements de tels suicides collectifs ?

JCE C\'hoarz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cum DC deuotis, quos illi soldurios appellant
» WWIII
» Israël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Gaule. France. Belgique. Bro C'hall-
Sauter vers: