ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Yezh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Yezh   Ven 4 Avr 2008 - 14:26

en Trégor, pour parler des cris, miaulements exagérés et désagréables des chats, on emploie le mot "yezh" au pluriel (prononcé 'yéjo (vall)').

et par ext. en parlant de quelqu'un :

"Klev hemañ oc'h ober yezhioù fall ! écoute celui-ci qui pousse des cris ou des plaintes exagérés ou désagréables."
Jules GROS


Dernière édition par Ostatu le Ven 13 Mar 2009 - 16:19, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Ven 4 Avr 2008 - 14:34

"Yez, langage C, iais façon de parler Pel. ; auj. cris des animaux, gall. iaith langue..."
Dictionnaire étymologique du breton-moyen - E. Ernault

C = Catholicon
Pel. = Dom Le Pelletier
gall. = gallois


Dernière édition par Ostatu le Sam 5 Avr 2008 - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Ven 4 Avr 2008 - 15:11

Salud d'eoc'h,

Est-ce que cela peut avoir un rapport avec : Yud = cri, hurlement / Yudal = crier, hurler.

Dans les propos de ma belle-mère, cela consistait avant tout en cris de douleur, de plainte.

Cela s'appliquant aussi bien aux animaux qu'aux humains.

Yudal war e bugel bet lazhet = Hurler de douleur sur son enfant qui a été tué.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Ven 4 Avr 2008 - 16:01

Un rapport sémantique si tu veux, celui du cri désagréable... lakaomp.

yudal v. hurler, mugir (vent ....) ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Ven 4 Avr 2008 - 22:32

Yudal war ur bugel = hurler sur un enfant.

e vugel = son enfant (à lui)
he bugel = son enfant (à elle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Sam 5 Avr 2008 - 16:06

Ostatu a écrit:
en Trégor, pour parler des cris, miaulements exagérés et désagréables des chats, on emploie le mot "yezh" au pluriel (prononcé 'yéjo (vall)').

et par ext. en parlant de quelqu'un :

"Klev hemañ oc'h ober yezhioù fall ! écoute celui-ci qui pousse des cris ou des plaintes exagérés ou désagréables."
Jules GROS

Il en irait de même en vannetais, si j'en crois P. Le Goff : "ieheu, f.pl. gémissements affectés."
Supplément de P. Le Goff au dictionnaire Breton-Français du dialecte de Vannes d'Emile Ernault - Brud Nevez
----------------

Ne s'agirait-il pas d'onomatopées sur les miaulements (des chats en rut). ?

En effet, il n'y a pas pire que deux chats mâles, se regardant en chiens de faïence skratch :roll:, miaulant à qui mieux mieux pour impressionner l'autre.

En oreille bretonne, on pourrait interpréter ce son en : yéaoùùùùùùùùùùùù, pouvant alors, peut-être, se transcrire : yezhoù ?

A voir ... mais à ne pas entendre toute la nuit ! :cat: :affraid:

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Keraval
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 263
Age : 67
Localisation : Trégor
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Sam 5 Avr 2008 - 18:33

On dit aussi hemañ a ra yezhioù en parlant d'un anlmal ou d'une personne, ce qui traduit plutôt une attitude, une façon d'agir ....
un peu comme on dirait :.hemañ a ra ardou celui ci fait des manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Dim 6 Avr 2008 - 16:12

en vannetais, on trouve aussi la forme "ieheu, f.pl. gémissements affectés."
Supplément de P. Le Goff au dictionnaire Breton-Français du dialecte de Vannes d'Emile Ernault - Brud Nevez


Dernière édition par Ostatu le Ven 13 Mar 2009 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 720
Age : 88
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Dim 6 Avr 2008 - 22:56

Keraval a écrit:
On dit aussi hemañ a ra yezhioù en parlant d'un anlmal ou d'une personne, ce qui traduit plutôt une attitude, une façon d'agir .... un peu comme on dirait:.hemañ a ra ardou celui ci fait des manières.
D'accord avec Keraval. Je connais également ce sens pour ce mot. C'est le même sens que geizoù donné sur le fil tiekoù.
C'est peut-être même d'ailleurs le même mot: avec le "ye" pour "ge" (comme geot/yeot, gell/yell, geun/yeun...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Dim 6 Avr 2008 - 22:59

Waoñ Du a écrit:


C'est peut-être même d'ailleurs le même mot


Difficile à dire. F. Favereau parle, quant à lui, de confusion entre les deux mots pour le parler de Poullaouen : "yezh [...] confondu avec "geizoù" (à Pll normalement /'gɛjʒu/, manières) sous la forme /jɛjzu/ ou /jéizu/ : hemañ ra yeizhoù !" il en dit des choses le bébé (il en fait des sons, des mimiques !)"
LPPN


Dernière édition par Ostatu le Dim 6 Avr 2008 - 23:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Lun 7 Avr 2008 - 9:26

Variante : arjoù.

JCE

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 720
Age : 88
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Dim 20 Avr 2008 - 21:22

Keraval a écrit:
On dit aussi hemañ a ra yezhioù en parlant d'un anlmal ou d'une personne, ce qui traduit plutôt une attitude, une façon d'agir .... un peu comme on dirait :.hemañ a ra ardou celui ci fait des manières.
Ostatu a écrit:
En Cornouailles, geizoù 'manières' (usuel en Poher par ex.)
Ce dernier est tiré du fil "tiekoù"

Le mot kizoù me semble avoir un air de parenté avec ces deux mots-là: KIZ (pl. péjor.)... ur bern kizoù (pers. à manières) (Favereau, Dict. breton contempr. p.409.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Lun 12 Oct 2009 - 15:37

pour info :

"MÉLANGES.

LE DICTIONNAIRE BRETON DE ROUSSEL.

Ce curieux ms. se compose de 6 cahiers portant les n° 4, 5, 6, 7 et 8, comprenant 260 pages d'une écriture serrée et de format in-4° ; elles ne portent point de pagination. J'ai pu l'étudier à l'île de Batz, grâce à l'obligeance de M. Milin à qui il appartient depuis 1857 environ ; il était auparavant à M. Guillaume Le Jean.

Il contient un dictionnaire bret.-français qui, malheureusement, ne commence qu'au ch (les deux premiers cahiers étant perdus), mais qui par ailleurs est complet. Il a été écrit à Landévennec par M. Roussel, dont le nom se trouve en marge au commencement des n, ou peut-être par dom Le Pelletier, mais sous la dictée ou sur un ms. antérieur de Roussel.
Voici, par exemple, ce qu'il y a au mot ïès ; dom Le Pelletier l'a cité et reproduit exactement : « ïès' manière, mode, façon de parler idem ïé ; on le dit du jargon des petits enfants, même de la manière dont on croit que les betes font comprendre ce quelles veulent. Yez manière de se faire entendre yez est plus que Langage cest manière ou naturel. On dit ar-yez et au pluriel ar-yezziou Les manières grossières, impolies et mauvaises qui approchent de celles des betes, qui veulent faire comprendre leurs besoins ou passions : manières qui ne sont pas bien séantes aux hommes, qui peuvent parler sans agir des mains, de la tête, etc., ce qui est en
francois gesticuler. »

La publication de ce précieux ms. serait d'autant plus importante, qu'il ne contient que les mots bretons avec leur traduction et des exemples, l'auteur s'abstenant de toute dissertation étymologique ou autre, et se bornant à constater l'usage. Dom Le Pelletier est loin de l'avoir
entièrement fondu dans son Dict.; Le Gonidec n’a pas dû le connaître ; M. Troude ne l'a que très légèrement mis à contribution, ses études portant directement sur le breton pratique, c'est-à-dire parlé.

M. Roussel était, paraît-il, originaire de Roscoff, où existent encore des familles de ce nom ; aussi a-t-il suivi l'usage de Léon. La signification la plus fréquente de iez, langage, idiome, est aujourd'hui en haut-Léon et surtout près de Saint-Pol, « génie, faculté, puissance physique ou morale : prezek, labourat hervez ou dioc'h he iez, parler, travailler d'après ses moyens ; enn ho iez, selon votre pouvoir ; diouz va iez-me, à mon goût, à mon avis. » On le dit aussi, ordinairement au pluriel iesou, au sens de « grimaces, gestes indécents ».

On voit que non seulement pour les mots inconnus, mais même pour l'histoire et les différentes acceptions des mots connus, il serait bon que la science fît quelque chose pour écrire ce qui est parlé et pour imprimer ce qui est écrit. Et si elle veut arriver un jour à répondre scientifiquement à cette question dont elle s'occupe avec un soin jaloux : Qu'est-ce que les auteurs bretons ont dit, qui n'existe pas ? — elle doit d'abord se mettre en mesure de répondre à celle-ci : Qu'est-ce qu'ils n'ont pas dit, de ce qui existe ? Car en cherchant enfin à vérifier, elle trouvera certainement beaucoup plus à ajouter qu'à retrancher. Qu'elle prenne donc patience jusqu'au jour de la moisson, « de peur qu'en voulant tirer l'ivraie, elle n'arrache en même temps le bon grain ».

Emile Ernault.

REVUE CELTIQUE - TOME IV - 1879-1880
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Lun 12 Oct 2009 - 16:00

Marc'heg an Avel a écrit:
Variante : arjoù.

JCE

Où peut-on entendre cette forme ? en Trégor, jusqu'à présent, j'ai entendu /ardo/.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Mar 13 Oct 2009 - 9:12

Là, tu vas être obligé d'accepter qu'il s'agit d'un souvenir personnel.

En général, quand on entendait arjoù fall, c'est qu'il y avait de l'eau dans la gaz, et qu'il valait mieux prendre quelque distance pour ne pas risquer de prendre une giffle.

Ce mot était en général accompagné d'une grimace d'agacement.

Et quand ça arrivait à erjoù fall, avec grimace, c'est que la limite de la patience de l'interlocuteur était largement dépassée.

JCE studiañ Tabut Cool-Sioul Douraer

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Mar 13 Oct 2009 - 13:15

La forme usuelle en Trégor n'en demeure pas moins ardo(ù) vall.

ober ardoù = faire des grimaces, des manières.

"O ! c'hwi a ra ardoù ! oh ! comme vous faites des manières (pour accepter ce qu'on vous offre) !" Jules GROS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 720
Age : 88
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Mar 13 Oct 2009 - 13:43

Ostatu a écrit:
Marc'heg an Avel a écrit:
Variante : arjoù.
JCE
Où peut-on entendre cette forme ? en Trégor, jusqu'à présent, j'ai entendu /ardo/.
Moi non plus, je n'ai jamais entendu qu'ardo, mais peut-être que les formes de JCE sont issues d'un mélange de "ardoù" et d'autres mots? Cf. "arwez" "da arwezioù diot (& façons, singeries...)" Favereau 38a (mais ce mot se prononce /ar'wejo/); ariez tic "ober ariezoù (L.)" Favereau 34b.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Mar 13 Oct 2009 - 13:57

Waoñ Du a écrit:
ariez tic "ober ariezoù (L.)" Favereau 34b.

Dom Malgorn, dans son étude sur le breton d'Ouessant, nous apprend que cette forme y est en usage (en 1910) au pluriel : " ariez façon etc. (Le Gonidec), ariézou (pl) (Ouessant) aryezou (transcr. phon.) Le pluriel : arveziou (arvezou) selon Ernault, s. v. arvez , signifie minauderies - Lepelletier dit : ar iezou, manières grossières (s. v. Iez).
Grimacier ariézer (Ouessant) aryezoer (transcr. phon.) ; Grimacer (Ouessant) ariézi, aryezi (transcr. phon.)"
Annales de Bretagne n° 25 - 1910

Les formes ariezer et arieziñ ne se trouvent pas, sauf erreur, dans le dict. de F. Favereau (cf. arweziañ (arveziañ) & arwezier ((arvezier)).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Ven 30 Juil 2010 - 13:36

"[...] There is a host of other such examples like yezh for "language" rather than langaj. Yezh, in varieties where it is actually used, means the sound made by running water."
Language Shift, Diglossia and Dialectal Variation in Western Brittany - Gary German

Sauriez-vous dans quel(s) parler(s) ce mot est en usage avec ce sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Ven 30 Juil 2010 - 15:39

Je pense qu'il s'agit là d'une expression poétique, comme le chant, le parler, le murmure, du ruisseau, ou du vent dans les arbres.

Il faudrait alors se rapprocher du mot français : fredaine, lui-même issu du celtique froud-enn, désignant le bruit d'écoulement de l'eau d'un ruisseau.

JCE bleuñv

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Ven 30 Juil 2010 - 17:48

Que fredaine soit un terme "issu du celtique froudenn" reste une hypothèse à démontrer, non ? (Il serait plus prudent d'employer le conditionnel) Par ailleurs, où as-tu lu (entendu ?) que froudenn signifiait "le bruit d'écoulement de l'eau d'un ruisseau". Est-ce attesté ? Jusqu'à présent, j'ai toujours lu que ce mot signifiait caprice (fantaisie...).

Emile Ernault a collecté la forme froudañ en Goëlo : "froudañ, Goello, synonyme breskenn, courir ça et là (des vaches)." Revue celtique - 1879

Froudenn est-il toujours vivant en breton populaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Ven 30 Juil 2010 - 23:41

Dans le dictionnaire de P. de Châlons (1723), on apprend que "froudenneu" aurait été en usage avec le sens de passions à Inguiniel.

Quevenois as-tu eu l'occasion d'entendre ce mot ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Yezh   Sam 31 Juil 2010 - 1:32

Non, jamais entendu, mais faudrait que je demande.
Je précise que le pluriel en -eu est purement conventionnel chez P. de Châlons, car en bas-vannetais le pluriel est en "ow" (parfois en "aw" au nord-ouest), pas en "eù"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Sam 31 Juil 2010 - 9:27

Ostatu a écrit:
"[...] , means the sound made by running water."

... signifie le son produit par l'eau courante.

Le mot gallois correspondant à l'anglais : stream (ruisseau à eau vive, courante) , est Ffrwd, correspondant au breton Frout.

Si ça n'est pas la bonne réponse, ça permet néanmoins de tenter de l'approcher.

Sinon, je ne me souviens pas du mot Yezh pour désigner le son d'un ruisseau.

Quel sens peut-on voir au mot host utilisé par l'auteur ?

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Yezh   Sam 31 Juil 2010 - 10:14

a host: un tas, une foule, "une armée", < v. fr. ost (= armée) < latin host- (= ennemi) cf. fr. hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yezh   Aujourd'hui à 13:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Yezh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yezh
» paisseler pesseler (lin, chanvre) en breton
» Vocabulaire lié à la magie
» "Pep loen en deus e yezh" J. Gros
» Le Diberder chants vannetais 1910-1915 tome 1 pont-scorff ploemeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: