ACADEMIA-CELTICA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Cartes de la langue bretonne
Kornigoù Icon_minitimeHier à 9:34 par Marc'heg an Avel

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Kornigoù Icon_minitimeVen 26 Fév 2021 - 17:40 par Ostatu

» Le verbe avoir
Kornigoù Icon_minitimeJeu 25 Fév 2021 - 16:11 par Ostatu

» Proverbes; dictons; pensées philosophiques;
Kornigoù Icon_minitimeMer 24 Fév 2021 - 16:29 par Ostatu

» Le pont balançant de Tréguier-Plouguiel : sous-titre à traduire
Kornigoù Icon_minitimeMar 23 Fév 2021 - 18:15 par Marc'heg an Avel

» l'Ankou / La Mort personnifiée
Kornigoù Icon_minitimeMar 23 Fév 2021 - 14:21 par Ostatu

» Sonerezh
Kornigoù Icon_minitimeMar 23 Fév 2021 - 13:35 par Ostatu

» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Kornigoù Icon_minitimeVen 19 Fév 2021 - 21:19 par Ostatu

» Brav spontus
Kornigoù Icon_minitimeVen 19 Fév 2021 - 21:06 par Ostatu

» Expressions, locutions ....
Kornigoù Icon_minitimeVen 19 Fév 2021 - 20:58 par Ostatu

» Parler du sexe et du corps de l'autre
Kornigoù Icon_minitimeVen 19 Fév 2021 - 14:26 par Ostatu

» War al lizher, war ar journal, war al levr., war an tele
Kornigoù Icon_minitimeJeu 18 Fév 2021 - 16:51 par Ostatu

» Lucien GOURONG
Kornigoù Icon_minitimeMar 16 Fév 2021 - 9:21 par Marc'heg an Avel

» ichthyonymie bretonne noms des poissons et coquillages etc
Kornigoù Icon_minitimeDim 14 Fév 2021 - 15:58 par Ostatu

» Les poissons des rivières bretonnes
Kornigoù Icon_minitimeDim 14 Fév 2021 - 15:44 par Ostatu


 

 Kornigoù

Aller en bas 
AuteurMessage
Begbie



Nombre de messages : 130
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/04/2007

Kornigoù Empty
MessageSujet: Kornigoù   Kornigoù Icon_minitimeMar 21 Oct 2008 - 15:36

Connaissez-vous les kornigoù (petites cornes)? D'après de nombreuses pages web en anglais, il s'agit de gâteaux typiques de la Cornouaille bretonne que l'on mange à l'époque de la Toussaint (Gouel an Hollsent) et sans doute comparables aux "soul cakes" britanniques. La seule source que j'ai pu relever est celle-ci : Sébillot, P. Y., Le Folklore de la Bretagne. Paris, 1968.

Le problème, c'est qu'on ne trouve rien de cette tradition sur le web français/breton à part un minuscule article qui dit :
« Dans les environs de Quimper, une vieille coutume demeure : le jour de la St Corentin, on mange en famille des petits pains de forme trilobée appelés les "kornigoù"...»

Quelqu'un en sait davantage sur ces mystérieux kornigoù ? Existe t-il un équivalent ailleurs en Bretagne ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
Ostatu

Nombre de messages : 6192
Age : 54
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

Kornigoù Empty
MessageSujet: Re: Kornigoù   Kornigoù Icon_minitimeMar 21 Oct 2008 - 20:12

Begbie a écrit:

« Dans les environs de Quimper, une vieille coutume demeure : le jour de la St Corentin, on mange en famille des petits pains de forme trilobée appelés les "kornigoù"...»


Merci.

La Saint-Corentin se fête en décembre (le 12), et non à la Toussaint.
Revenir en haut Aller en bas
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
Ostatu

Nombre de messages : 6192
Age : 54
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

Kornigoù Empty
MessageSujet: Re: Kornigoù   Kornigoù Icon_minitimeMar 21 Oct 2008 - 20:29

D'ailleurs, voici ce qu'on peut lire dans le Bulletin de la Société Archéologique du Finistère - Tome VII - 1879-1880 :

"La foire de Saint-Corentin d'hiver qui se tenait le 11 décembre, veille de la fête du patron de la Cornouaille armoricaine, était jadis l'une des foires les plus importantes de Quimper, sinon sous le rapport des transactions commerciales, au moins au point de vue de la grande affluence d'étrangers à laquelle elle donnait lieu. C'est ce jour, en effet, et cette coutume n'a pas cessé d'exister, que les domestiques de la campagne venaient en ville pour faire leurs gages losrqu'ils étaient congédiés ou que l'espoir d'un bénéfice si mince qu'il fut, les portait à chercher de nouveaux maîtres ; ou pour me servir du terme consacré, de nouvelles conditions. Au 22 novembre, fête de Sainte Catherine, expirait l'engagement des serviteurs. A cette date, dit le proverbe breton, le maître devient valet :

Da c'hoel Gatel
A ia ar mestr da vevel.

Aussi dès le matin de ce jour, les pavés mal alignés des rues de la ville résonnaient-ils sous les lourds sabots ferrés d'une multitude de domestiques des deux sexes et de tout âge depuis le vieillard blanchi dans son vassilage, jusqu'au misérablee paotr saout qui se gageait pour sa nourriture et une paire de sabots, ce qui ne l'empêchait pas de se croire un homme, prétention qu'il exprimait d'ailleurs en criant à tue-tête : Me zo den, ha mab den, ha den ma unan "Je suis homme, fils d'homme, homme moi-même."
Si les serviteurs affluaient en ville, les maîtres ne manquaient pas non plus qu'ils fussent gentilshommes ou simples fermiers, car un intérêt réciproque abaissait dans cette occurence les barrière que leur condition sociale élévait entre ces diverses catégories de personnes.

Une autre circonstance qui ne pouvait pas manquer d'attirer à Quimper un grand nombre de visiteurs, c'est que la saint Corentin qui se célébrait, je le répète, le lendemain de la foire, était la fête patronale de cette ville. On n'ignore pas quelle dévotion avaient surtout les habitants des campagnes pour Saint Corentin, l'un des septs (sic) saints de Bretagne, et, comme l'appelle poétiquement le P. Maunoir, " le premier des sept astres du firmament breton."

C'est pendant ces deux jours, et seulement à cette époque, que les boulangers forains des paroisses voisines venaient vendre à Quimper, sous le nom de Kornik (Kornigou), ces curieuses brioches faites de farine de froment et sans sucre, dont la forme triangulaire qui rappelle celle d'une ancienne mitre ou d'un bonnet carré, n'est peut-être qu'une tradition de la coiffure évêque de la Cornouaille. Ce mystérieux gâteau coriace et d'une saveur âpre, mais dont l'origine doit être fort ancienne, peut donner une idée de la délicatesse des friandises dont se régalaient nos pères. Lorsque les deux seuls boulangers de Guilers qui sont en possession de vendre encore des Kornik à la foire et le le jour de la fête de Saint Corentin auront payé leur tribut à la loi commune, ce modeste gâteau aura vécu.
Sa durée aura cependant été plus longue que celle du beau temps de ces deux jours de fête. La foire de saint Corentin subissant en effet la règle de l'uniformité est devenue une foire vulgaire qui se tient comme les autres foires le troisième samedi du mois. Quant à la fête du grand saint, elle ne se célèbre plus le 12, mais le dimanche qui suit cette date, et elle passerait inaperçue si les voix joyeuses de toutes les cloches de la cathédrale ne venaient rappeler aux fidèles des souvenirs qui s'effaçent de jour en jour. La conséquence de ces faits a été pour la ville de Quimper la perte de la fête patronale. La saison était du reste assez mal choisie pour des réjouissances au grand air, et cette considération n'a peut-être pas été étrangère au choix qu'a fait la ville en adoptant pour fête patronale celle de Loc-Maria, l'une de ses paroisses, qui se célèbre le 15 août et dure plusieurs jours."


Dernière édition par Ostatu le Mer 22 Oct 2008 - 16:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Begbie



Nombre de messages : 130
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/04/2007

Kornigoù Empty
MessageSujet: Re: Kornigoù   Kornigoù Icon_minitimeMar 21 Oct 2008 - 20:56

Mat-tre Merci beaucoup pour ta recherche.
Je me demande d'où vient cette info (ou recette parfois) et reprise dans plein de site anglophones selon laquelle les kornigoù sont des gâteaux de la Toussaint. Il faudrait sans doute consulter le livre de P-Y. Sébillot qui en est peut-être la source selon cette page.

Je mets ici la définition de kornigou dans un dico anglais :
Citation :
Kornigou are cakes baked in the shape of antlers to commemorate the god of winter shedding his "cuckold" horns as he returns to his kingdom in the Otherworld. This tradition is typically upheld in Celtic households in Brittany and is enacted during Samhain (Halloween). It is a distinctly Pagan tradition which continues to this day. The kornigou cake was made by the ancient celts, over 2000 years ago. It is traditionally made of fruit and spices.
Revenir en haut Aller en bas
Begbie



Nombre de messages : 130
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/04/2007

Kornigoù Empty
MessageSujet: Re: Kornigoù   Kornigoù Icon_minitimeJeu 23 Oct 2008 - 19:06

Le petit article en français ajoute que les kornigoù font echo à un ancien culte du dieu cerf Cernunnos.
Existe t-il un rapport entre St Corentin et L'ancien dieu celte à cornes ?
Revenir en haut Aller en bas
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
Ostatu

Nombre de messages : 6192
Age : 54
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

Kornigoù Empty
MessageSujet: Re: Kornigoù   Kornigoù Icon_minitimeVen 24 Oct 2008 - 15:42

Le texte que j'ai donné plus haut rapproche plutôt les kornigoù aux cornes (ou : titres) de la mitre porté par les prélats (notamment les évêques), rappelons que Saint Corentin a été le premier évêque de Quimper (Kemper) :

" [...] sous le nom de Kornik (Kornigou), ces curieuses brioches faites de farine de froment et sans sucre, dont la forme triangulaire qui rappelle celle d'une ancienne mitre ou d'un bonnet carré, n'est peut-être qu'une tradition de la coiffure évêque de la Cornouaille."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Kornigoù Empty
MessageSujet: Re: Kornigoù   Kornigoù Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Kornigoù
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Traditions & Mythologie populaire-
Sauter vers: