ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» LE GOFF; LE GOFFIC
Aujourd'hui à 11:25 par Jeannotin

» Toponymie bretonne
Sam 16 Déc 2017 - 19:50 par Marc'heg an Avel

» Chì Mi Na Mòr Bheanna
Ven 15 Déc 2017 - 15:28 par Yann-Fañch

» Gilles LE PENGLAOU
Mar 12 Déc 2017 - 12:05 par Marc'heg an Avel

» Jean-François COATMEUR
Lun 11 Déc 2017 - 20:44 par Marc'heg an Avel

» la princesse batisseuse de routes et l'oiseau mort
Lun 11 Déc 2017 - 11:39 par Jeannotin

» Le drapeau de la Loire-Atlantique
Ven 8 Déc 2017 - 9:29 par Marc'heg an Avel

» GUILLIGOMARC'H * GWELEGOUARC'H
Mer 6 Déc 2017 - 21:46 par Marc'heg an Avel

» Pourquoi écrire <ow> plutôt que <aou> ?
Mar 5 Déc 2017 - 22:12 par Jeannotin

» ARZANO * An ARZHANOU
Lun 4 Déc 2017 - 21:01 par Marc'heg an Avel

» VERGEAL * Gwerial
Jeu 30 Nov 2017 - 21:15 par Marc'heg an Avel

» Vie du forum
Jeu 30 Nov 2017 - 10:11 par Marc'heg an Avel

» TORCE * Tourc'heg
Mer 29 Nov 2017 - 22:09 par Marc'heg an Avel

» Dire son âge
Mer 29 Nov 2017 - 21:09 par Marc'heg an Avel

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Mer 29 Nov 2017 - 21:01 par Marc'heg an Avel


Partagez | 
 

 Le nom d'Arthur (étymologie(s))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro
avatar

Nombre de messages : 5563
Age : 51
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Le nom d'Arthur (étymologie(s))   Sam 11 Sep 2010 - 11:01

The Name of Arthur - A New Etymology
Author: Zimmer, Stefan
Source: Journal of Celtic Linguistics, Volume 13, Number 1, March 2009 , pp. 131-136(6)
Publisher: University of Wales Press

Tiens, Jean-Claude, je suis tombé par hasard sur cette référence, cet article peut éventuellement t'intéresser.


http://www.uwp.co.uk/acatalog/jcl.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6964
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le nom d'Arthur (étymologie(s))   Sam 11 Sep 2010 - 13:45

Merci pour l'info.

J'ai déjà eu des contacts avec le Jesus Collège, à propos des textes de Geoffroy de Monmouth. Ce sont des gens sérieux, qui s'expriment avec prudence, et sans rien rejeter a priori, en prenant le recul nécessaire vis a vis des polémiques habituelles.

Le nom d'Arthur a lui-même déjà fait couler beaucoup d'encre, et on a essayé de l'identifier depuis l'Ecosse, en passant par Rome, jusqu'au pays des Sarmates.

Mais comme d'habitude, face à une question reléguée dans le Légendaire par on ne sait quelle autorité auto-proclamée, on va souvent chercher bien loin ce qui, en vérité, est à portée de main.

C'est comme pour l'eau chaude, le fil à couper le beurre, ou l'oeuf de Christophe Colomb : c'était tellement simple qu'on n'y avait pas pensé. Ce n'est qu'après qu'on dit que tout le monde l'avait compris avant, depuis bien longtemps.

En tout cas, la discussion est ouverte, chacun pouvant s'exprimer librement sans crainte de sarcasmes.

Une seule condition : étayer les arguments sur autre chose que des opinions subjectives comme on peut en trouver à foison dans les librairies ésotériques ou les quais de gares.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6964
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le nom d'Arthur (étymologie(s))   Sam 11 Sep 2010 - 22:04

Pour provoquer un débat, utilisons les propos d'un auteur souvent contesté :

Jean Markale. Le Roi Arthur et la société celtique. Payot. 1983.

Des analyses du nom d'Artur sont données page 198 et suivantes.

(n'ayant pas de scanner sous la main, je ne pourrai faire d'envoi de texte avant le début de semaine prochaine ... à moins que quelqu'un se dévoue à le faire).

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6964
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le nom d'Arthur (étymologie(s))   Lun 13 Sep 2010 - 21:54

Voici l'extrait promis concernant le nom du roi Arthur, chez J. Markale, op. cit., p. 198, 199, 200 :

Et enfin, il y a le nom même d'Arthur. La plupart des érudits modernes font dériver le nom d'Arthur du latin Artorius ('). Ils s'appuient sur l'existence, à Rome, d'une gens artoria, et surtout sur le fait qu'il y a eu un Artorius dans la sixième légion en expédition en Armorique, au milieu du second siècle après J.-C.(2). Cet Artorius dont le nom complet était Lucius Artorius Castus, aurait été d'origine dalmate. De là à faire d'Arthur l'un des membres de cette famille, ou tout au moins à l'intégrer à une branche bretonne de cette gens artoria, il n'y a qu'un pas qui a été franchi très facilement. Et puis, c'est surtout bien commode car cela évite de se poser des questions supplémentaires quant à la signification du nom d'Arthur. Il est merveilleux de constater combien la langue latine a gardé, dans les pays occidentaux, un tel pouvoir quasi magique d'explication universelle : cela vient du latin, point final. C'est le summum de l'explication.En fait tout cela est bien simpliste. Et cela évite précisément aux spécialistes de s'embarquer dans une direction hasardeuse qui risque-

-----------------
(1) Kenneth Jackson, dans Loomis. Arthurian Littérature in Middle-Ages, p. 2.
(2) A. G. Brodeur, Arthur dux bellorum, University of California, publications in english. III. 7. o. 217-284

----------------

p. 199

-rait d'être contredite immédiatement. Il ne s'agit pas de nier que le nom d'Arthur ait été d'origine latine. Admettons-le même, cela ne change rien au problème essentiel. Il apparaît tout à fait normal que dans un pays qui a subi un joug même très léger des Romains pendant plus de trois siècles, il soit resté des coutumes romaines. De plus, il est incontestable qu'à l'époque arthurienne, c'était encore la mode de donner à ses enfants des noms romains.

Mais comment se fait-il que nous n'ayons gardé de notre per­sonnage que son nom de famille, son gentilice, à l'exclusion de son prénom et de son surnom? Il est vrai qu'un passage de Gildas, dont nous reparlerons, semble concerner Arthur en le désignant seulement sous un surnom, Ursus : or, en celtique, le mot ours se dit Artu- ou Matu-, ce qui est prouvé par des noms d'homme composés avec ces radicaux. Alors ? Le nom d'Arthur est-il vraiment le nom de la gens artoria, ou un cognomen qui, lui, ne serait pas latin?
Il y a quelque chose de troublant dans l'argumentation qui consiste à faire d'Arthur le dérivé du nom latin Artorius. C'est que jamais, dans les textes en latin qui nous en parlent, Arthur n'est désigné sous la forme Artorius. Si le nom venait vraiment du latin Artorius, cela devrait se voir dans les textes latinisants, comme dans les Annales Cambriae ou dans l'Historia Brittonum. Or, dans les Annales de Cambrie, c'est sous la forme Arthur, au nominatif, qu'il apparaît. Il en est de même dans le texte de Nennius. Et de plus, dans ce dernier texte, le nom d'Arthur n'est pas décliné, alors que les autres noms le sont (1). C'est comme si l'auteur le considérait comme un nom indigène, donc breton. Il n'était donc point utile de le latiniser. Cette constatation est plutôt fâcheuse pour les partisans d'Artorius, car non seulement Artorius n'apparaît pas, mais si le nom venait vraiment du latin, il n'y aurait eu aucune raison de ne pas le traiter à la mode latine. Or ce nom semble étonnamment breton au milieu d'un contexte latinisé.Par conséquent, l'origine latine du nom d'Arthur demeure une hypothèse et rien de plus, et nous verrons qu'il en existe d'autres toutes aussi satisfaisantes, et même plus probantes si l'on replace le person-

-------------

(1) En écrivant ces lignes, j'ai sous les yeux le fac-similé d'un des manuscrits de l'Historia Brittonum. Le texte est parfaitement lisible, car le manuscrit est très net : aucune confusion n'est possible. L'auteur cite le nom d'Hengist (mortuo Hengisto), mais il le latinise et l'emploie à l'ablatif, dans un participe absolu de la meilleure veine classique. Le nom d'Arthur est men­tionné trois fois (il s'agit du texte sur les batailles d'Arthur qui est présenté ci-dessus en tra­duction française). Les deux premières fois, il est sujet de la proposition, donc au nominatif, et sous la forme Arthur (à défaut d'Artorius, on attendrait volontiers Arthurus), mais la troi­sième fois (de uno impetu Arthur), il est complément du nom et devrait être au génitif. Or, on a beau ouvrir les yeux, il n'y a pas Arthuri, mais Arthur. Il est curieux que les linguistes, toujours prêts à bondir sur la moindre anomalie, ne se soient pas précipités sur celle-ci.

-----------------

p. 200

-nage d'Arthur dans le contexte mythologique dans lequel sa légende a pris corps.

Entendons-nous : il ne s'agit pas de revenir à la théorie de la fin du xixè siècle qui consistait à voir dans Arthur un simple mythe, un ancien dieu qui aurait été honoré de nouveau à l'époque des Ages Sombres, au moment de la receltisation de l'île de Bretagne. Nous ne trouvons nulle trace d'un dieu Arthur dans la mythologie celtique pré-arthurienne. Ce n'est pas parce que toutes les anciennes divinités celtiques païennes vont resurgir autour d'Arthur à la faveur de l'élaboration de sa légende qu'il faut conclure à la non-réalité du personnage. Bien au contraire, l'authenticité d'Arthur, si elle ne peut être prouvée, apparaît désormais non seulement dans le domaine du possible, mais davantage dans le domaine du plus que probable. C'est autour d'un personnage historique, représentatif d'une époque, d'une volonté patriotique et d'une renaissance celtique, que s'est développée une saga dont les éléments sont empruntés à toutes les traditions encore connues du fonds celtique. Il s'agit donc, avant tout, de cerner l'Arthur de l'histoire.

On aura remarqué que, dans le texte de Nennius, seules les batailles triomphales sont signalées. Il n'est pas question de la dernière, la fatale bataille de Camlann où meurt Arthur et où semble s'installer une période catastrophique à la fois pour la Bretagne et l'Irlande, si l'on en croit les Annales de Cambrie. Cette date de 537, ou de 541 selon les annales irlandaises de Tigernach qui signalent cette même bataille, représente donc la fin de l'accalmie : dorénavant la guerre reprend et l'avance saxonne s'accentue vers l'ouest forçant les Bretons à se retrancher dans la presqu'île de Devon-Cornwall, dans le Pays de Galles et dans la zone qui va du Camberland à Dumbarton, ou bien à passer la mer définitivement pour aller s'établir en Armorique.

----------------

Pour doc, à commenter librement.

JCE
studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nom d'Arthur (étymologie(s))   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nom d'Arthur (étymologie(s))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz
» urgent: jeux sur la mythologie /l'étymologie niveau 6ème
» Question d'étymologie : balte, baltique
» garenne raguenne ragwinne ravine étymologie albram
» LC Arthur en 5e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Forum Arthurien-
Sauter vers: