ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Voies romaines en Bretagne armoricaine
Hier à 19:28 par jeje

» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Hier à 14:31 par Waoñ Du

» Brezhoneg Bro-Vear
Dim 4 Déc 2016 - 19:14 par Tangi

» fr. tique, br. teureug, tarlaskenn, teurk, bocher... eng. tick, deut. Zecke
Dim 4 Déc 2016 - 17:36 par Yann-Fañch

» Banque de blasons herminés
Ven 2 Déc 2016 - 14:07 par Marc'heg an Avel

» br. tr. sekrep, laiche, souchet, Carex pseudocyperus, hesk, vannerie
Mar 29 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» barazh
Lun 28 Nov 2016 - 11:24 par Jeannotin

» chistr, jist, sistr, sit, cidre, cider
Lun 28 Nov 2016 - 10:59 par Jeannotin

» dire les vêtements, se vêtir, la mode vestimentaire, habit habiller
Lun 28 Nov 2016 - 10:00 par Yann-Fañch

» A liù el loér hag er stéred
Lun 28 Nov 2016 - 9:33 par konker

» Vocabulaire de la terre en breton
Sam 26 Nov 2016 - 18:44 par jeje

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Sam 26 Nov 2016 - 18:33 par jeje

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 26 Nov 2016 - 14:03 par Per-Kouk

» La cornemuse dans tous ses états
Mer 23 Nov 2016 - 20:51 par Marc'heg an Avel

» le poisson nommé chabot en français
Mer 23 Nov 2016 - 18:46 par Jeannotin


Partagez | 
 

 décevoir, déception, décevant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: décevoir, déception, décevant   Mer 19 Sep 2012 - 15:21

Comment exprime-t-on ces trois mots dans vos parlers respectifs ?

Voilà trois mots qui posent des problèmes de traduction aux locuteurs natifs. Ils sont très souvent embarrassés pour traduire des énoncés comme : "j'ai été (très) déçu", "le résultat est décevant", "son comportement (sa réponse....) m'a déçu".... .



Dernière édition par Ostatu le Mer 19 Sep 2012 - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Mer 19 Sep 2012 - 16:46

Je pense qu'on peut rattacher cette idée avec celle du déplaisir = displijadur.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Per-Kouk
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 318
Age : 33
Localisation : Kerne-uhel
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Mer 19 Sep 2012 - 23:40

J'utiliserais plutôt :

Depitet oun bet gantoñ : Il m'a déçu
Depitus é : C'est décevant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brezhoneg-digor.blogspot.fr
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Jeu 20 Sep 2012 - 0:05

Dipitañ, dipitus est en bien connu en breton littéraire. En revanche, est-il usité en breton populaire ?

In GABV : "dipital v. dépiter, parf. débiner T"

"Me gleve anezi o tipitañ he mamm-gaer d'he gwaz, je l'entendais débiner sa belle-mère à son mari." TDBP IV. J. GROS

Une seule occurrence dans le corpus de J. GROS avec un tout autre sens.

In LPPN de F. Favereau, on ne trouve qu'un exemple en partie C (langue littéraire, archaïque, religieux...) "dipitañ, désappointer".

en breton littéraire :

"Ur wech achuet hon frapad kentañ lip-muzelloù, e kontan de'añ danvez al lizher emaomp o paouez resev, mes an taol-mañ ez eo komzoù dipitus a glevan gantañ : n'eo ket fall kaout darempredoù gant e dud kozh, degas a reont atav un dra bennak disheñvel diouzh ar pezh eo gouest ar re all da zegas."
Ar pask kentañ - Y. Gerven

"Dija emañ Jean-Paul o kontañ kaoz gant Laurence ar vatezh ; diouzh e neuz dipitet, e santer e oa o kontañ war ar Goaer evit an deiz."
War un ton laou - Y. Gerven


Dernière édition par Ostatu le Jeu 20 Sep 2012 - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Per-Kouk
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 318
Age : 33
Localisation : Kerne-uhel
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Jeu 20 Sep 2012 - 0:12

DIPITAÑ [diꞌpitə] : [dipita XVIIIe] vb. ; Désappointer / Décevoir
Dipitet oun bet gantoñ : Il m'a désappointé (Plouïe, Ku)

DIPITUS / DEPITUS [diꞌpitys] [deꞌpitəs] : [depitus 1633] adj. ; Dépité
Hag a na gwelet an Ankou hont-hoñ kuit, gad ur sell depitus : Et il vit l'Ankou s'en allant, avec un regard dépité (Berrien, Ku)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brezhoneg-digor.blogspot.fr
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Jeu 20 Sep 2012 - 0:25

écouter : http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2010/07/den-just.html

J'entends : nd or zèll dipitus (il n'est vraiment pas certain qu'elle dise /depitys/). A l'est du Trégor, j'entends aussi ce son, j'ignore comment on retranscrit précisément ce son [i] en API (paraissant être (pouvant être confondu avec) un [e] pour (par) une oreille francophone).

L'avis d'autres personnes serait la bienvenue.




Dernière édition par Ostatu le Jeu 20 Sep 2012 - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Per-Kouk
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 318
Age : 33
Localisation : Kerne-uhel
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Jeu 20 Sep 2012 - 0:45

C'est entre le [e] et le [i].

En tout cas pour répondre à la première question ce mot est d'usage en breton populaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brezhoneg-digor.blogspot.fr
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Jeu 20 Sep 2012 - 0:55

in Le trégorrois à Plougrescant de Jean Le Dû : "décevoir : kaad dies" (les deux a indiquent un a long [ka])

Ka(v)ou))t diaes signifie davantage, selon moi, trouver pénible (cf. J. GROS) (ou mieux : trouver dur comme on dit en français trégorrois).


Dernière édition par Ostatu le Ven 5 Oct 2012 - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Ven 5 Oct 2012 - 14:10


Pour info : "Esquisse d'analyse de la dispersion allophonique et diatopique des voyelles
antérieures hautes et moyennes en breton du Tregor (Ploubezre, Lannion)"


extrait :

« Nous observons en premier lieu que [e] breton dans notre corpus dialectal de Ploubezre est souvent proche de [i] à l'audition. Le transcripteur du NALB l’a noté en tant que [ẹ] très fermé par un "e" avec un point souscrit, comme dans l’alphabet phonétique des romanistes – le reste des conventions de notation du NALB est dans l’ensemble conforme à l’API. Or, bien que très proche de /i/ sur le plan perceptif, les variantes de /e/ n'en restent pas moins acoustiquement distinctes de [i] de 100 Hz pour F1, et varient entre 1700 et 2500 Hz pour F2, balayant les champs de [e], [ə], [ε], sans se superposer - ou seulement très peu - avec le F2 de [i]. L'impression d'entendre un [i] pour des auditeurs français non bretonnants est contrebalancée par la variabilité d'aperture de cette voyelle en contact avec une coda syllabique : [e] oscille alors entre des timbres à couleur de [i], de [e] ou [ə], et [ε]. »

Corbin Olivier et Léonard Jean Léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: décevoir, déception, décevant   Aujourd'hui à 22:47

Revenir en haut Aller en bas
 
décevoir, déception, décevant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» décevoir, déception, décevant
» Amour et déception
» Déception...
» Réception de message
» Ubu roi: réception par élèves de 2nde..?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: