ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Statut politique de la (g) Bretagne romaine après 410
Jeu 20 Sep 2018 - 18:20 par uuicant

» NANTES * NAUNTT * NAONED
Mer 19 Sep 2018 - 20:26 par Marc'heg an Avel

» L'encyclopédie Marikavel.org
Mer 19 Sep 2018 - 9:31 par Marc'heg an Avel

» Fortification INzinzac Lochrist
Jeu 13 Sep 2018 - 13:57 par gunthiern

» sanctuaire de Corent en Auvergne et astronomie, noms des constellations
Mer 12 Sep 2018 - 21:24 par Marc'heg an Avel

» Forum Chronologie
Dim 9 Sep 2018 - 17:32 par Marc'heg an Avel

» QUEDILLAC / KEDELIEG
Dim 9 Sep 2018 - 17:30 par Marc'heg an Avel

» GLOUCESTER / Glevum
Ven 7 Sep 2018 - 21:57 par Marc'heg an Avel

» Famille Blanchet de la Pichonnière
Ven 7 Sep 2018 - 21:42 par Marc'heg an Avel

» Famille de l'AAGE
Ven 7 Sep 2018 - 9:59 par Marc'heg an Avel

» Rivière NESS / Nassa
Jeu 6 Sep 2018 - 20:54 par Marc'heg an Avel

» Inventaire et Histoire des Toponymes, de Belle-Ile en Mer.
Mer 5 Sep 2018 - 11:49 par jeje

» Al lun d'ar skol, ...
Mar 4 Sep 2018 - 20:13 par Marc'heg an Avel

» L'empire byzantin
Mar 4 Sep 2018 - 11:47 par Marc'heg an Avel

» Anthologie des Expressions Belliloises
Mer 29 Aoû 2018 - 19:53 par jeje


Partagez | 
 

 Proximité gaélique écossais / irlandais

Aller en bas 
AuteurMessage
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 404
Age : 47
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Proximité gaélique écossais / irlandais   Lun 29 Oct 2007 - 20:32

Le gaélique a été introduit en Ecosse par des Irlandais à partir du Ve siècle. Les deux langues ont entretenu des rapports étroits avant de suivre des chemins différents à partir du Xe siècle, voire bien avant.

Or j'ai assisté hier soir à une scène surprenante : un gaélisant irlandais (de naissance) et un écossais (de naissance aussi) menant une conversation courante sans la moindre difficulté. Je ne fus pas le seul surpris : les protagonistes eux-mêmes n'en revenaient pas, c'est même l'un des deux qui m'a dit "c'est incroyable, je lui parle et il me répond ; je comprends absolument tout". Je précise que les deux personnes en question ne sont nullement des "spécialistes" du gaélique, et ne l'utilisent que rarement. Après question de ma part, il s'agit plus pour eux d'une langue entendue dans l'enfance que d'une langue quotidienne.

Les différences sont nombreuses mais n'entravent pas la compréhension : j'ai retenu beag (petit) prononcé /beg/ par l'Ecossais et /biog/ par l'Irlandais.

Après vérification, les dialectes confrontés sont :

- irlandais : Connacht (j'avais pensé au début à un dialecte de l'Ulster, mais non)
- écossais : Lewis

Bref, pas de doutes, c'est bien la même langue. On peut imaginer des influences par le gaélique entendu à la radio, etc, mais pas pour le locuteur de l'écossais, qui ne l'a parlé qu'avec sa grand-mère.

Alors, comment expliquer les énormes différences entre langues britonniques et les si grande similitudes entre langues gaéliques ?

Les convergences breton-gaulois relevées par Fleuriot (8 contre 9 convergences breton-britonnique insulaire) sont-elles l'explication des chemins si divergents pris par le breton et la gallois ? En clair : breton et gallois sont-ils réellement la même langue à l'origine ?

Je pose la question car au chapîte de l'intercompréhension, jamais je n'ai entendu parler de l'opposition flagrante (je le sais depuis hier soir !) entre proximité des langues gaéliques et divergences des langues britonniques. Et la question des origines réelles du breton reste ouverte.

Malgré la proximité géographique, les deux gaéliques sont séparés depuis aussi longtemps que breton et gallois (il est vrai que le cornique était beaucoup plus proche du breton).

Cela peut-il aussi être mis sur le compte d'un plus grand polymorphisme des langues britonniques ? (cf. dialectalisation du breton) On pourra aussi objecter que les locuteurs du celtique insulaire installés en Gaule ne venaient pas du Pays de Galles. Mais quand même...

Des précisions de la part des gaélisants du forum seraient bienvenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elouan
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 205
Age : 45
Localisation : Sant Nazer
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Proximité gaélique écossais / irlandais   Jeu 6 Déc 2007 - 15:36

Une réponse toute bête mais qui me semble sauter aux yeux :
la distance Bretagne /pays de galles est grande
alors qu'il y a une grande proximité ecosse/irlande autant en distance qu'en histoire politique (dominée par les anglais)

+ le fait que l'apport britton du breton ne vient pas de galles pour la plupart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanledu



Nombre de messages : 16
Localisation : Plougrescant
Date d'inscription : 28/09/2012

MessageSujet: Re: Proximité gaélique écossais / irlandais   Dim 7 Oct 2012 - 9:56

Je suis allé à Stornaway, île de Lewis, à noël 1961 avec un ami locuteur natif de l'irlandais du Connemara et un autre de Dublin qui avait bien appris la langue. Le locuteur natif n'arrivait pas à comprendre la moindre chose (il parlait de plus en plus fort, comme quand des gens s'adressent à des étrangers), tandis que nous autres, qui avions appris la langue, arrivions à comprendre un peu. Mais de là à mener une conversation ! Dans l'ouvrage que j'ai traduit du gaélique du Connacht justement (Une vie irlandaise, Terre de Brume), qui se situe dans le comté de Meath, les immigrés de Rath Chairn, issus du Connemara, vont en vélo voir un autre groupe issu de l'Ulster : ils se rendent compte qu'ils ne se comprennent pas. C'est un peu comme une rencontre jadis entre Léonards ou Trégorrois avec des haut-Vannetais.
Cependant, la langue savante a été la même jusqu'à très tard, les récits épiques sont les mêmes (Cu Chulainn etc.). Ce n'est nullement le cas avec le gallois et le breton.
Et ne pas oublier les différences religieuses. Dans un pub de Skye je lisais une inscription en gaélique (il y a aussi très longtemps) et je faisais remarquer au propriétaire que c'était compréhensible pour un Irlandais... Il m'a répondu "there might be a few words alike"...
Aune envie d'être proche de ces papistes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Proximité gaélique écossais / irlandais   Ven 3 Jan 2014 - 19:52

L'irlandais du Connemara, c'est un peu le cornouaillais de l'Irlande.
il contractent beaucoup la prononciation des mots
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Proximité gaélique écossais / irlandais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Proximité gaélique écossais / irlandais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Proximité gaélique écossais / irlandais
» Le torchon d'Austremoine sur Docteur Angélique
» Hierarchie Angélique
» dictée machiavélique
» mon témoignage de l'Eglise Apostolique Evangélique a l'Eglise Catholique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Irlande. Eire. Bro Iwerzhon-
Sauter vers: