ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Quévaise
Aujourd'hui à 18:17 par uuicant

» Voies romaines en Bretagne armoricaine
Lun 5 Déc 2016 - 19:28 par jeje

» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Lun 5 Déc 2016 - 14:31 par Waoñ Du

» Brezhoneg Bro-Vear
Dim 4 Déc 2016 - 19:14 par Tangi

» fr. tique, br. teureug, tarlaskenn, teurk, bocher... eng. tick, deut. Zecke
Dim 4 Déc 2016 - 17:36 par Yann-Fañch

» Banque de blasons herminés
Ven 2 Déc 2016 - 14:07 par Marc'heg an Avel

» br. tr. sekrep, laiche, souchet, Carex pseudocyperus, hesk, vannerie
Mar 29 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» barazh
Lun 28 Nov 2016 - 11:24 par Jeannotin

» chistr, jist, sistr, sit, cidre, cider
Lun 28 Nov 2016 - 10:59 par Jeannotin

» dire les vêtements, se vêtir, la mode vestimentaire, habit habiller
Lun 28 Nov 2016 - 10:00 par Yann-Fañch

» A liù el loér hag er stéred
Lun 28 Nov 2016 - 9:33 par konker

» Vocabulaire de la terre en breton
Sam 26 Nov 2016 - 18:44 par jeje

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Sam 26 Nov 2016 - 18:33 par jeje

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 26 Nov 2016 - 14:03 par Per-Kouk

» La cornemuse dans tous ses états
Mer 23 Nov 2016 - 20:51 par Marc'heg an Avel


Partagez | 
 

 fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3332
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 11:50

A compléter et préciser.

fort, solide, costaud
outre kreñv
et kapabl (j'ai entendu koupabl en vannetais mais je ne sais plus où, à vérifier)


formes avec un t :
Belz katapl
Trégunc, Névez, Riec, St-Yvy kapet
Pont-Croix kapat, kapet [mais au sens de capable (?)]; kouest (= gouest) fr. fort
Plogoff klapat
Douarnenez kapot (?)

noter:
Plougastel-D. kapob (solide, costaud)
Jul Gros (Trédrez-L. ?) kapabl (fort, solide)

gouest = fort à Lanvéoc et à St-Cadou (rappel: kouest à Pont-Croix)

pour capable (de):
gouest semble un mot sudiste
et barrek un mot nordiste (absent de l'étude de A Heusaff sur S. Ivi)


Dernière édition par jeje le Dim 25 Avr 2010 - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 14:51

Je confirme pour barrek / barrak;

Daoust hag hen out barrek da zevel ar berchenn, 'welton ?

Es tu capable de lever la perche, comme moi ?

>>> s'agissant ici du jeu breton de lever de perche.

------------------

Daoust hag hen out barrek da zevel greun d'ar c'hrignol muioc'h 'widon ?

Es tu capable de monter plus de grain au grenier que moi ?

(scène authentique de battage à laquelle j'ai assisté, à la ferme du Cosquer, près de Pont-Rod, en Pommerit-Jaudy, à la fin des années 1950. Ici, deux 'gwaz' = hommes jeunes et costauds voulant comparer leurs virilités, se lançant un défi pour savoir lequel monterait le plus grand nombre de sacs de grains, depuis la batteuse installée dans la cour, jusqu'au grenier de la ferme, par un escalier en vis, avec des marches de 2cm de hauteur).

Avant de faire des commentaires, il faut déjà essayer de le faire une fois.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 15:45

dans le DBFV d'Emile Ernault, on ne trouve, sauf erreur, ni barrek ni gouest.

En revanche, on y trouve :

"anzaou, adj. capable de (bas van., Loth)"

"kriù, kréu, krean, adj. et adv, fort, robuste."

"nerhennus, adj. robuste (l'A.)"

"un tam mat a zén, un robuste gaillard."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3332
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 16:19

A ma connaissance, barrek et gouest inconnus en vannetais (me démentir).
Alors que Guilloux donne (à tort?) 1, p. C3: capable, barrek, ...

katâpl semble utilisé, "en plus d'à Belz", à Pluvigner (?) (HY240 p.34)
et est présent dans le GD FBV de Guilloux graphié ketabl.
katapl est absent du Favereau (y compris le supplément en ligne) et du GD FB de Vallée (ainsi que d'Ernault apparemment).
Par contre, le Favereau en ligne signale:
kapot da... L capable de... (Léon?)
et
koupabl (Quistinic, M. Nicolas)


Dernière édition par jeje le Sam 24 Avr 2010 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 16:26

dans A liù el loér hag er stéred, on trouve la forme capab(l) (40 occurrences) :

"Unan benac charitabl e vo capabl d'em difarei." p.141


dans Yann Er Baluhenn, j'ai trouvé une occurrence toutefois :

"Doh her chelaou, ne oè ket dén dré-sé barrek de gompren, de zisplég, ha de ziviz en traou elton : ur « beli-bela » èl ma vè laret."
ziforian hag é goustelé - Job Jaffre - Dastum - p.144

forme connue en bas-vannetais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 18:36

Chez nous on dit "un den koupabl".
"Kreñv" également bien sûr.

La question à l'origine portait sur "fort, solide, costaud"...

Je me souviens pas avoir entendu barrek chez nous.
Capable se dit ici "katabl", "hamza" (qui correspond à "anzaou" cité par Loth dans ce qu'a écrit Ostatu ; je crois que c'est simplement "emsav" prononcé différemment), er-walc'h...

Ostatu : c'est pas parce que Job Jaffré écrit un truc que c'est forcément en truc bas-vannetais ; des fois il prend des mots à d'autres dialectes. Faudrait que je demande à qn de la même commune que lui, pour voir si barrek y est connu ou du moins compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 18:50

Quevenois a écrit:

Ostatu : c'est pas parce que Job Jaffré écrit un truc que c'est forcément en truc bas-vannetais ; des fois il prend des mots à d'autres dialectes. Faudrait que je demande à qn de la même commune que lui, pour voir si barrek y est connu ou du moins compréhensible.

J'entends bien (d'où le pt d'interrogation). De même, tout ce qui se trouve dans les poèmes d'Anjela Duval ne s'entend pas en Trégor. Cela dit, c'est une base de travail. Le lexique utilisé par J. Jaffré semble en grande partie celui en usage en pays Pourlet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 19:06

Citation :
J'entends bien (d'où le pt d'interrogation). De même, tout ce qui se trouve dans les poèmes d'Anjela Duval ne s'entend pas en Trégor.

c'est clair.

Citation :
Cela dit, c'est une base de travail. Le lexique utilisé par J. Jaffré semble en grande partie celui en usage en pays Pourlet.

ça dépend. Il utilise beaucoup de mots du "vannetais littéraire" quand même, des trucs qui ne se disent pas toujours ici. Pour moi J.Jaffré n'écrit pas vraiment en pourlet, mais en vannetais littéraire avec une partie du vocabulaire et des expressions d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 19:11

Pour la syntaxe sans doute. Mais pour le lexique ? Je n'ai pas l'impression que la proportion du "vocabulaire exogène" y soit très élevée. Tu penses à quels mots en particulier ? Voilà un travail que tu pourrais entreprendre Serr-lagad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 19:52

J'ai un peu autre chose à faire...

Rapidement, en reprenant le même extrait que toi :

sonj > joñj
un den tonér ha lézennus > connais pas, je suis même pas sûr des savoir ce que ça veut dire ; gober ton = caresser/faire du lèche-bottes et lezenn = loi & blague... (!)
leshanù > chez nous ça signifie nom de famille
etrézé > etrete
rag > jamais entendu ici, on dit ke
gir > seulement entendu dans "e berr gerioù", sinon "mot" se dit "kaoj"
a-pe vennè > pa faote dezhoñ
em lakad > en em [nim] lakat
komzeu > kaojoù
heb > graphie KLTisée, on dit "hemp" dans tout le vannetais à ma connaissance
doh er chelaou > on dit ici "é chilaou doc'htoñ"
barrek > déjà dit
é ti er voereb > on n'utilise "é" que dans des expressions figées ou dans des prépositions composées, sinon c'est "ba"
enta > jamais entendu encore en bas-vannetais
hani krenv pe hani dous > on dit "kani"
dav > on dit plutôt "rhet" par ici
bransellat > brañstellat plutôt
momedér en orloj > jamais encore entendu momedér (mais pê que ça existe qd même)
minutenn > munutenn

J'arrête ici et j'ai même pas fait la moitié du texte. J'ai pas parlé de la grammaire... Jaffré ainsi que la plupart des écrivains vannetais utilisent par exemple la conjugaison en "ober" très souvent, alors qu'ici on l'utilise que très rarement sauf dans les phrases impersonnelles (en bas-vannetais j'ai dû l'entendre 4 ou 5 fois dans ma vie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 21:48

Réplique entendue aussi à une provocation :

"Ken barrek ha te, zur, bomdé !" = aussi capable que toi, assurément, tous les jours !

A La Roche-Derrien, c'était plutôt barrak que barrek.

-----------

Dans années 1950-1960, à l'époque où les enfants de familles bretonnantes passaient au français, on obtenait souvent une bouillie dans le langage des cours de récréation : "T'es pas barrak de le faire" = t'es pas capable, tu n'osera pas, tu n'auras pas le courage ... de le faire.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3332
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Sam 24 Avr 2010 - 21:51

Pour revenir à katabl, il est évident que ce mot devrait figurer dans les dictionnaires, et n'y est pas (ou si peu...)!
2 sens selon les coins: 'costaud' et 'capable' apparemment. Quand il y a 2 ou plusieurs mots en concurrence, leur sémantisme s'est spécialisé (2 exemples: koupabl / katabl et hamza chez Quév, kouest / kapet, kapat à Pont-Croix -à vérifier-) .
Faut savoir que dans mon français (régionalisme? archaïsme?), capable a aussi le sens de costaud, puissant (physiquement et pas seulement intellectuellement ou au sens d'autorité).

Je rajoute pour JC: merci, tes exemples sont précieux par leur authenticité.

J'ai interrogé les textes littéraires vannetais disponibles mis en ligne par FL: aucune trace de barrek.

A Pluvigner (?) katapl est comme chez Quév au sens de 'capable de':
"oen ket katapl de rein bouit t'oh" = je suis pas capable de vous donner à manger


Dernière édition par jeje le Dim 25 Avr 2010 - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3332
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Dim 25 Avr 2010 - 8:33

Retour sur Saint-Yvy:

A. Heusaff
kap: 'mañ ket kap da bilat gwez 'nezhañ (capable de) [il n'est pas capable d'abattre des arbres "de lui"]

kapabl /'kapap/ (kapable, sans précisions autres)

kapet /kapt/ kreñv a gorf: te zo deuet kapet. Kapetoc'h, kapetañ /-etõ/ (t'es devenu un gaillard, t'es costaud maintenant [à un ado devenu jeune homme])

gleus(t) (eu fermé, t non prononcé) (= mélange possible de gouest et de gouestl): me zo gleus da sammañ ar sac'had bleud-se [je suis capable de (je te parie que je peux?) porter ce sac (cette sachée) de farine]

Gary German a noté à St-Yvy:
/gwés/ [mais manque les exemples]

Aline Gleoneg, p. 162:
gleus: gouest. Gleus evit. N'on ket gleus vi gober se [je ne suis pas capable de faire cela, de le faire]

gg

le parler de Job Jaffré était probablement celui de St-Caradec-Tr. / Kernascléden -scolarisé à Kernascléden qui a été trève de St-Caradec (et Berné ou il est né?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quevenois
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 595
Localisation : Breizh-Izel
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Dim 25 Avr 2010 - 13:29

Citation :
le parler de Job Jaffré était probablement celui de St-Caradec-Tr. / Kernascléden -scolarisé à Kernascléden qui a été trève de St-Caradec (et Berné ou il est né?)

Je connais des gens qui l'ont connu, je crois qu'il considéraient plutôt que c'était qn de Berné, plutôt que de Karnas' ou de St-Caradec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Mar 27 Avr 2010 - 17:58

barrek prononcé /bark/ aurait aussi le sens de disponible à Berrien :

cf. barrek 'disponible, capable'

disponible dans quel contexte exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uuicant
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 231
Age : 57
Localisation : Sant-Brieg
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Mar 27 Avr 2010 - 21:17

en direct: "capable de" mais disponible ça ne dit rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Mar 27 Avr 2010 - 22:30

"barreg /'ba.rk/, souvent /bark/ I, adj. paré, en mesure de, à point...
. paré... : "barr'g omp !", on est bon (tâche, voyage... finis) ; "mi zo barr'g 'walc'h, a jõnjaen", je pensais être paré ; "barreg out ?", ça te convient (si je te dépose là en voiture... ) ? ; "bremañ oun barreg", maintenant je vais être à même de le faire ; "barreg eint", ils sont à point (tes radis)... (mot passe-partout donc).
. capable (plus rare) : "me zo barreg 'walc'h da lakad poentennou", je suis bien capable d'enfoncer des pointes ; " barreg out d'ont ?", es-tu capable (en forme, en mesure...) de venir ?"

LPPN - F. Favereau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
konker



Nombre de messages : 314
Age : 44
Localisation : Moëlan
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Ven 30 Avr 2010 - 12:21

D'après mes notes, à Moëlan, KAPOT a le double sens "capable" et "costaud". Pour KOUPABL, je n'ai relevé que le premier sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Dim 2 Mai 2010 - 10:40

Extrait du chant "an ti-plouz" interprété par le groupe vannetais "Dir ha tan" :

Ni a lakay mevel, mateh,
Kapabl roulal un tiegeh

kapabl est prononcé koupabl

fr. en mesure de, capable de, compétent pour gérer une exploitation agricole, un domaine, une ferme, une propriété

noter l'absence de da après koupabl
roulal fr. 'rouler', faire tourner, faire marcher, exploiter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6416
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Jeu 6 Mai 2010 - 18:22

Extrait du poème d'Anjela : Ur bugel a zo ganet (1979)

http://marikavel.org/personnes/anjela/ur-bugel-a-zo-ganet.htm


— Olier ! Gant gras Doue

Ra vi ur Bugel a Sklêrijenn

Ur Bugel a Beoc'h. Un Den

Barrek d'ober Enor d'an Denelezh


-------------

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Jeu 6 Mai 2010 - 18:49

Plougrescant, vers 1907-1908 (carnet de Fr. Even):
"Me a oa barrek da c'hounit arc'hant eno."
(j'étais à même de gagner de l'argent là)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 918
Age : 60
Localisation : naoned
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Mer 12 Mai 2010 - 10:25

Dom Malgorn (Ouessant, vers 1911):

"Gwest Capable
On dit : Kapabl, ou bien on emploie une tournure : N'oun ket évit ober an dra-ze.
Eur paotr kapabl, garçon grand et fort.

gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3332
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Mer 13 Juin 2012 - 12:40

Quevenois a écrit:
(...)
sonj > joñj
un den tonér ha lézennus > connais pas, je suis même pas sûr des savoir ce que ça veut dire ; gober ton = caresser/faire du lèche-bottes et lezenn = loi & blague... (!)
leshanù > chez nous ça signifie nom de famille
etrézé > etrete
rag > jamais entendu ici, on dit ke
gir > seulement entendu dans "e berr gerioù", sinon "mot" se dit "kaoj"
a-pe vennè > pa faote dezhoñ
em lakad > en em [nim] lakat
komzeu > kaojoù
heb > graphie KLTisée, on dit "hemp" dans tout le vannetais à ma connaissance
doh er chelaou > on dit ici "é chilaou doc'htoñ"
barrek > déjà dit
é ti er voereb > on n'utilise "é" que dans des expressions figées ou dans des prépositions composées, sinon c'est "ba"
enta > jamais entendu encore en bas-vannetais
hani krenv pe hani dous > on dit "kani"
dav > on dit plutôt "rhet" par ici
bransellat > brañstellat plutôt
momedér en orloj > jamais encore entendu momedér (mais pê que ça existe qd même)
minutenn > munutenn
(...)

toner est dans Br. ar Skorv, vantard, 146a
etreze se prononce à Plouay etrene (de mémoire) p. ?


Dernière édition par jeje le Mer 13 Juin 2012 - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3332
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Mer 13 Juin 2012 - 12:45

Quevenois a écrit:
Chez nous on dit "un den koupabl".
"Kreñv" également bien sûr.

La question à l'origine portait sur "fort, solide, costaud"...

Je me souviens pas avoir entendu barrek chez nous.
Capable se dit ici "katabl", "hamza" (qui correspond à "anzaou" cité par Loth dans ce qu'a écrit Ostatu ; je crois que c'est simplement "emsav" prononcé différemment), er-walc'h...
(...)

Br. ar Sk. 21b : N'oc'h ket anzav, paour-kaezh! [T'en es pas capable, mon pauvre!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Mer 13 Juin 2012 - 15:08

Ostatu a écrit:
barrek prononcé /bark/ aurait aussi le sens de disponible à Berrien :

cf. barrek 'disponible, capable'

disponible dans quel contexte exactement ?

Bezañ barrek signifie aussi avoir terminé ce qui devait être fait, ce qui était en cours. On n'est plus foulet 'débordé'. On est à présent disponible pour autre chose.

"Barr'g omp !, on est bon (tâche, voyage.... finis)" LPPN - F. Favereau

"Gwelloh eo beza barreg evid beza foulet, il vaut mieux être en avance (dans son travail) que d'être en retard." TDBP - J. GROS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable   Aujourd'hui à 19:14

Revenir en haut Aller en bas
 
fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» fort, solide, costaud formes empruntées à fr. capable
» Comment avoir une foi solide
» [Formes d'écu] Les Blasons d'enfants.
» Poids ou formes ?
» Enseignement et solide education religieuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: