ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Gilles LE PENGLAOU
Hier à 12:05 par Marc'heg an Avel

» Toponymie bretonne
Lun 11 Déc 2017 - 20:59 par Marc'heg an Avel

» Jean-François COATMEUR
Lun 11 Déc 2017 - 20:44 par Marc'heg an Avel

» la princesse batisseuse de routes et l'oiseau mort
Lun 11 Déc 2017 - 11:39 par Jeannotin

» Le drapeau de la Loire-Atlantique
Ven 8 Déc 2017 - 9:29 par Marc'heg an Avel

» GUILLIGOMARC'H * GWELEGOUARC'H
Mer 6 Déc 2017 - 21:46 par Marc'heg an Avel

» Pourquoi écrire <ow> plutôt que <aou> ?
Mar 5 Déc 2017 - 22:12 par Jeannotin

» ARZANO * An ARZHANOU
Lun 4 Déc 2017 - 21:01 par Marc'heg an Avel

» VERGEAL * Gwerial
Jeu 30 Nov 2017 - 21:15 par Marc'heg an Avel

» Vie du forum
Jeu 30 Nov 2017 - 10:11 par Marc'heg an Avel

» TORCE * Tourc'heg
Mer 29 Nov 2017 - 22:09 par Marc'heg an Avel

» Dire son âge
Mer 29 Nov 2017 - 21:09 par Marc'heg an Avel

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Mer 29 Nov 2017 - 21:01 par Marc'heg an Avel

» Denez Abernot
Lun 27 Nov 2017 - 21:09 par Marc'heg an Avel

» Pinvidigezh ar Paour
Lun 27 Nov 2017 - 20:15 par Marc'heg an Avel


Partagez | 
 

 limites de la civitas des riedones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 46
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Lun 8 Fév 2010 - 18:15

Ces hypothèses sont certes intéressantes.

Cependant elles me laissent l'étrange impression d'une tentative de faire dire aux toponymes plus de chose qu'ils n'en signifient effectivement.

Les basiliques importantes se sont a priori développées là où il avait de populations en densité suffisante (cf. celle de Rezé), et, bien au contraire de ce qui est exprimé ici, les lieux de cultes et sanctuaires anciens occupaient plutôt des positions centrales que marginales dans les diverses cités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Lun 8 Fév 2010 - 21:03

Le temple des Provenchères à Athée (dpt de la Mayenne) près Craon était aux confins des Riedones, des Aulerques Diablintes, des Andes et des Namnètes. En périphérie de ces 4 'peuples' si on veut, mais aussi en position centrale si on prend en considération le fait qu'il était consacré à une divinité gauloise romanisée: Mars Mullo dont on a retrouvé des traces épigraphiques, en plus d'Athée, à Rennes, à Nantes et en Sarthe à Allonnes.
Lieu privilégié d'échange grâce à la richesse minière de ce secteur aurifère (les "Miaules")?

La 'basilique' de Rezé etait un monument paléochrétien.

Pour Basroucheix, je ne m'appuie pas que sur la toponymie (je ne la prends en compte que depuis ces quelques jours!, alors que le sujet m'intéresse depuis une douzaine d'année...).
gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6961
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Mar 9 Fév 2010 - 12:02

Bonjour,

Dans le cadre de cette discussion, j'ai pensé au pays breton des environs de Dol : le Racter.

Un lien provisoire, et comme indication sans pré-avis :

http://www.infobretagne.com/chronologie-bretagne.htm

A perfectionner.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 727
Age : 89
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Mar 9 Fév 2010 - 13:14

Ar Barzh a écrit:
Les basiliques importantes se sont a priori développées là où il avait de populations en densité suffisante (cf. celle de Rezé), et, bien au contraire de ce qui est exprimé ici, les lieux de cultes et sanctuaires anciens occupaient plutôt des positions centrales que marginales dans les diverses cités.
C'est plutôt au contraire que l'on assiste. Prenons l'exemple des *mediolanon, les "centres sacralisés" ("centre ayant vocation à regrouper des assemblées politiques, économiques, guerrières et peut-être aussi religieuses" (Kruta 2000). Pour Lacroix (2007) "nous ne pouvons trouver leur unité et la raison d'être de leur nom que dans leur aspects frontalier et sacralisant (...à la limite d'un territoire, près de la frontière d'autres peuples ou peuplades).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Mer 10 Fév 2010 - 21:26

un peu en dehors du sujet:
Alexandre a rédigé une fiche (très intéressante) sur 'l'impulseur du Soleil' dans l'Encyclopédie de l'Arbre-Celtique'.

Pour mes recherches sur le Limousin, je pense à:
soleil, or, Laurière, archange Michel, Mercure / Apollon, Lug.
Réfléchir à l'importance de l'or chez les Celtes (et les Lémoviques en particulier).
gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 727
Age : 89
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Jeu 11 Fév 2010 - 11:30

Gendron (2006) a également mis en avant les toponymes Basilica comme marque de limites. Il cite Basaygues, Bazoches-sur-Vesles, Bazoches (Nièvre), Bazoches-sur-Houlme, Bazoches-lès-Bray, Bazouges-la-Pérouse, Bazoches-les-Gallerandes, Bazoches-sur-le-Betz.

On notera au passage le nom "Gallerandes" particulièrement tintéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Jeu 11 Fév 2010 - 17:45

Bazaygues, toponyme désignant des ruines à la confluence du Goul et de la Rasthène, diocèse de Rodez –en limite du département du Cantal et d'un diocèse différent de celui de Rodez-, en Taussac, département de l'Aveyron.
gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 46
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Ven 12 Fév 2010 - 9:59

Merci pour toutes ces précisions : j'ignorais le caractère frontalier des Bazouges.

Cependant cela ne résoud pas la question du "pseudo-bazouge" de Gévézé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6961
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Ven 12 Fév 2010 - 10:49

J'ai trouvé l'adresse d'A.M Rouanet-Liesenfelt.

Mais les lignes téléphoniques semblent être protégées.

Looking forward.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Ven 12 Fév 2010 - 11:09

De toute façon, le toponyme, s'il est (et ce n'est pas forcément toujours le cas), marqueur d'une limite ne nous donne pas l'indication de quelle limite il s'agit!
Si limite il y a, selon l'époque de fixation, en outre, il peut être interprété différemment (marché, halle sur frontière de cité gallo-romaine ou basilique de l'époque chrétienne sur limite nouvelle, remaniée, de diocèse?).
gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Ven 26 Fév 2010 - 17:29

Bonjour à tous,

Je te cite, Jean-Claude:
"Pour l'Histoire, il faut savoir que le Vieux-Marché se trouve sur l'ancienne route gallo-romaine de Carhaix à Lannion (visible encore entre Roc'h Léo et le Croajou).

Le Vieux-Marché est probablement plus ancien que Plouaret, qui, de par son nom, reflète une implantation bretonne qui s'est surperposée aux villages gallo-romains pré-existants.

Le Vieux-Marché n'est devenu commune autonome séparée de Plouaret qu'au milieu du XIXè siècle."
fin de citation

On pourrait imaginer une "basilique" romaine (au sens du supermarché de l'époque)
à cet endroit.
"Roc'h Léo" (= rocher de la lieue) serait-il lié à un site de borne leugaire, 'roc'h' désignant la borne?
gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6961
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Ven 26 Fév 2010 - 20:47

Salut Jéjé,

Ce qui me rassure, grâce à ton message, c'est que je ne suis pas le seul à avoir l'esprit d'escalier. Je me dois donc de t'être reconnaissant pour celà.

Roc'h Leo se trouve au nord du bourg du Vieux-Marché, de l'autre côté du ruisseau de Saint-Ethurien. Il s'agit d'une crête, avant un abrupt au-dessus du Milin Nevez / Moulin Neuf, près du ruisseau précité.

La route effectuait alors un zig-zag pour rejoindre le lieu-dit Coz-Ti, au nom évocateur, puis, au-delà, le tronçon bien nommé de Pavez-Dir (Pavés d'acier), aux confins de Plounévez-Moédec.

Le mot Léo, en toponymie de Basse-Bretagne, désigne très souvent des stations routières jalonnant les routes gallo-romaines (Kerléo, Kerléon, Coat-Léau, etc ...). On le trouve souvent voisin de noms de lieux de type Goariva, qui semblent désigner des terrains d'entraînement et d'exercice de l'armée.

L'antiquité gallo-romaine, pré-bretonne, est incontestable en ce secteur.

On pourrait même disserter à loisir sur l'éponyme Barbata de Plouaret (Plebs-Barbata).

------------

Il existe aussi, entre Corlai et Mur de Bretagne, une commune sous le nom de Saint-Gilles-Vieux-Marché. IL me semble, d'après ce que j'en ai lu, que le cas serait comparable à celui du Vieux-Marché de Plouaret.

------------

Un lieu intéressant de Plouaret, souvent mentionné, mais peut-être pas suffisamment analysé ni fouillé, est celui de Saint-Mathieu, ou a été découvert l'anguipède / ophiopode, déposé au jourd'hui dans le porche de l'église de Plouaret.

http://marikavel.org/bretagne/plouaret/anguipede.htm

------------

Quoi qu'il en soit, le site Plouaret-Vieux-Marché ne semble pas avoir servi de délimitation de pays.

La délimitation entre Trégor et Cornouaille se trouve plus au sud, sur les crêtes des Monts-d'Arrée, sur la ligne de partage des eaux du Guic et du Léguer, au sud de Plougras, Loguivy-Plougras, Chapelle-Neuve, et Plougonver, c'est à dire entre Lohuec et Bourbriac.

Si la question d'une basilica est intéressante, vu l'importance et l'ancienneté du site global, elle n'est, en l'état actuel des connaissances, que simple hypothèse.

Mais, la question étant posée, je vais tacher de voir si on peut la rattacher à quelque chose.

Noter, pour mémoire, saint Emilion, à Loguivy-Plougras.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 727
Age : 89
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Sam 27 Fév 2010 - 10:11

Vieux-Marché à la limite de civitas, probablement pas, mais à la limite de pagi, c'est possible, car le Léguer faisait limite avec PouKastell.
Un autre site antique avec marché important, le sommet au nom évocateur de Marc'hallac'h en Boquého, à la limite de 3 évêchés (T, K et B).
Pour St-Gilles Vieux Marché, mettre en relation avec la chapelle de St Gilles en Vieux-Marché Plouaret???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6961
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Sam 27 Fév 2010 - 14:11

Salut,

Pour la question spécifique de Plouaret-Vieux-Marché, j'ai l'impression qu'on n'en n'est encore qu'au niveau des interprétations hypothétiques, tant il est clair que ce secteur est de loin bien antérieur au Moyen-âge, et à l'implantation bretonne. Je pense que ce secteur est à étudier plutôt à l'époque gallo-romaine.

-----------

Par contre, on pourrait peut-être approfondir l'idée de Jéjé.

Si on considère que Basilica désignait un lieu de rencontre, peut-être sanctuarisé, alors on pourrait se rapprocher du thème gaulois Mediolanum, qui, il a été démontré, ne signifie pas le milieu de la plaine, mais le sanctuaire central / principal, c'est à dire aussi un lieu de rencontre sanctuarisé.

Le principe restant le même, même décalé dans le temps et déplacé géographiquement.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 727
Age : 89
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Sam 27 Fév 2010 - 18:10

Marc'heg an Avel a écrit:

Si on considère que Basilica désignait un lieu de rencontre, peut-être sanctuarisé, alors on pourrait se rapprocher du thème gaulois Mediolanum, qui, il a été démontré, ne signifie pas le milieu de la plaine, mais le sanctuaire central / principal, c'est à dire aussi un lieu de rencontre sanctuarisé.
Le principe restant le même, même décalé dans le temps et déplacé géographiquement.
J'avais signalé ce point, juste un petit peu plus haut, il y a une quinzaine de jours C'hoarzhadeg et leur fonction frontalière.
Waoñ Du a écrit:
Prenons l'exemple des *mediolanon, les "centres sacralisés" ("centre ayant vocation à regrouper des assemblées politiques, économiques, guerrières et peut-être aussi religieuses" (Kruta 2000). Pour Lacroix (2007) "nous ne pouvons trouver leur unité et la raison d'être de leur nom que dans leur aspects frontalier et sacralisant (...à la limite d'un territoire, près de la frontière d'autres peuples ou peuplades).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6961
Age : 70
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Sam 27 Fév 2010 - 18:16

OK.

Je n'avais pas relu les messages avant de répondre.

Nous sommes donc sur la même ligne de pensée.

A galon.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Dim 18 Oct 2015 - 16:25

Présupposé requis: Evran < equoranda.
Le gué des Molans (voie Rennes-Angers), en forêt de la Guerche, était-il la limite Riedones - (Andes ou Diablintes) ? Certains y ont vu un "mediolanon". J'en doute. Moélans, Molans: lieux humides?
Vers l'ouest (à 41500m 271°) on a la confluence Semnon - Vilaine (Pléchâtel): la Vilaine est la limite ici entre Riedones et Coriosolites.
Au nord, sur une ligne "coucher solaire début novembre Le Loroux - Montfort-sur-Meu, 72740m, 248°" (Meu et Garun : rivières limites), le Pré Moélans (limite entre Mézières-sur-C. et St-Aubin-du-Cormier).
Du Pré Moélans à confluence Semnon-Vilaine: 47885m 207° et à gué de Molans 47672m 155°.

Enfin, par le milieu (près du Bois Bertré) de la base du triangle "isocèle" passe la ligne Pré Moélans - confluence Brutz-Semnon (Soulvache, la mine de fer de la Brutz et la voie romaine (Pouancé? -) Bonne Fontaine - Bain sont à 2400m au sud), 50060m 181°. Cette ligne passe entre les 2 hauteurs de Thourie, par l'église.
Elle coupe la Vilaine et de là mesure 24409m jusqu'au point proche du Bois Bertré. L'église d'Amanlis est quasiment à la moitié de ces 24400m.

Voir mes messages "Cas n° 4" ici:
http://www.arbre-celtique.com/forum/viewtopic.php?f=3&t=6191&hilit=guerche&start=15


Dernière édition par jeje le Dim 18 Oct 2015 - 17:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Dim 18 Oct 2015 - 17:00

Dans les Annales de Bretagne, un article de 1974 de Loïc Langouet et Guy Souillet. Il y est question d'Evran.

"Reginca et la baie de Saint-Malo dans l'antiquité".
Téléchargeable en PDF sur Persée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Ven 23 Oct 2015 - 21:18

L'église Saint-Sauveur de Rennes, qui serait proche du forum de la ville capitale des Riedones (Condate "confluence", = Rennes), est à 24300m de la confluence Semnon-Vilaine (Pléchâtel).

Et à 24900m - 24600m du Pré Moëlans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 3388
Localisation : Naoned
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   Sam 24 Oct 2015 - 8:11

"L'église d'Amanlis est quasiment à la moitié de ces 24400m."

En 1835, découverte d'un trésor monétaire d'environ 10 000 monnaie riedones et vénètes au bourg d'Amanlis.
Dépot votif (sur un lieu sacré marquant un milieu?) ou dépot consécutif à des troubles (guerre des Gaules?) ?

----------------------------------------

"Enfin, par le milieu ( [milieu de "l'équinoxiale" 41500m 271°] près du Bois Bertré) de la base du triangle "isocèle" passe la ligne Pré Moélans - confluence Brutz-Semnon (Soulvache, la mine de fer de la Brutz et la voie romaine (Pouancé? -) Bonne Fontaine - Bain sont à 2400m au sud), 50060m 181°. Cette ligne passe entre les 2 hauteurs de Thourie, par l'église.
Elle coupe la Vilaine et de là mesure 24409m jusqu'au point proche du Bois Bertré. L'église d'Amanlis est quasiment à la moitié de ces 24400m."

Autre remarque:
du point où cette ligne 181° coupe la Vilaine (point sur la limite entre Brécé et Servon-sur-Vilaine), on rejoint Rennes vers l'ouest, dans le 270° ("équinoxiale"). Au bout de 15600m, on est à 300m au nord de l'église Saint-Sauveur (proche du forum?). 400m plus loin à l'ouest, l'Ille canalisée est à 16000m. Rennes / Condate est au confluent de "l'Ille et Vilaine". La confluence est à 16750m dans le 267°.

Un site internet à voir:
http://www.condate.rennes.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: limites de la civitas des riedones   

Revenir en haut Aller en bas
 
limites de la civitas des riedones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» limites de la civitas des riedones
» Les pagi de la civitas des Riedones
» La Civitas des Riedones
» Les limites orientales de l'europe
» La civitas des Coriosolites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Histoire. Archéologie :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: