ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Quévaise
Jeu 8 Déc 2016 - 14:32 par uuicant

» Voies romaines en Bretagne armoricaine
Lun 5 Déc 2016 - 19:28 par jeje

» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Lun 5 Déc 2016 - 14:31 par Waoñ Du

» Brezhoneg Bro-Vear
Dim 4 Déc 2016 - 19:14 par Tangi

» fr. tique, br. teureug, tarlaskenn, teurk, bocher... eng. tick, deut. Zecke
Dim 4 Déc 2016 - 17:36 par Yann-Fañch

» Banque de blasons herminés
Ven 2 Déc 2016 - 14:07 par Marc'heg an Avel

» br. tr. sekrep, laiche, souchet, Carex pseudocyperus, hesk, vannerie
Mar 29 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» barazh
Lun 28 Nov 2016 - 11:24 par Jeannotin

» chistr, jist, sistr, sit, cidre, cider
Lun 28 Nov 2016 - 10:59 par Jeannotin

» dire les vêtements, se vêtir, la mode vestimentaire, habit habiller
Lun 28 Nov 2016 - 10:00 par Yann-Fañch

» A liù el loér hag er stéred
Lun 28 Nov 2016 - 9:33 par konker

» Vocabulaire de la terre en breton
Sam 26 Nov 2016 - 18:44 par jeje

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Sam 26 Nov 2016 - 18:33 par jeje

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 26 Nov 2016 - 14:03 par Per-Kouk

» La cornemuse dans tous ses états
Mer 23 Nov 2016 - 20:51 par Marc'heg an Avel


Partagez | 
 

 Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Jeu 20 Sep 2007 - 20:01

Comme je l'ai annoncé sur un autre fil, je signale ici un nouveau chantier : la publication intégrale sur Internet d'un livre scolaire du Cours préparatoire pour une méthode bilingue français-breton, sous la signature de LE BOZEC, en 1933.


http://marikavel.org/documents/breton-le-bozec/blb-accueil.htm


148 pages à publier. A raison de 2 pages par jour, ça fait donc 2 mois...

et plus de 70 ans à rattraper !

JC Even studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Kado



Nombre de messages : 156
Age : 47
Localisation : An Oriant
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Jeu 20 Sep 2007 - 22:50

Magnifique idée. Merci du partage.

"lakaat a ran eur bluenn em doug-pluenn hag e skrivan deus ma gwellan".

C'est très prometteur. Merci encore J.C.

Kado.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Ven 21 Sep 2007 - 10:40



NB : les pages présentées sont en taille réelle.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Ven 21 Sep 2007 - 10:42

Première page : accentuation des syllabes.





---------------

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Sam 22 Sep 2007 - 10:11

Voici les 3 premières doubles-pages:

http://marikavel.org/documents/breton-le-bozec/blb02-03.htm

http://marikavel.org/documents/breton-le-bozec/blb04-05.htm

http://marikavel.org/documents/breton-le-bozec/blb06-07.htm

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Lun 24 Sep 2007 - 14:01

Anoiou gourel : les noms masculins

http://marikavel.org/documents/breton-le-bozec/blb14-15.htm

Anoiou gwregel : les noms féminins

http://marikavel.org/documents/breton-le-bozec/blb16-17.htm

--------------------------

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Ronan



Nombre de messages : 33
Age : 39
Localisation : Breizh
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Lun 24 Sep 2007 - 18:29

Là y a une erreur dans la page "anoiou gwregel". Il y a écrit

"An daol a zo re dost d'ar voger? - Nann".

Aucun bretonnant ne répondrait nann à cette question, à part des apprenants qui ne maîtrisent pas le système. On répondrait toujours "n'emañ ket" ou "n'eo ket". Nann s'utilise en réponse à une interro-négative seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Lun 24 Sep 2007 - 21:28

Je pense que ce qui est visé est : a zo re dost ? (interrogative).

à quoi on peut répondre : nann, n'eo ket (re dost).

C'est vrai que Nann est ici trop lapidaire, au regard de la langue bretonne. Mais on peut penser qu'il s'agit de le mettre face à la leçon de français sur la page opposée, qui induit le reste de la réponse ( non, elle n'est pas).

Ce manuel pour enfants n'en n'est encore qu'à la page 16, et je pense que les professeurs ont avant tout cherché à faire sentir la valeur négative des mots nann et non.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Lun 24 Sep 2007 - 22:42

Un locuteur natif répondrait sûrement n'ema ket.

an daol a zo re dost d'ar voger.
n'ema ket


"Question sans négation :
Oui se dit ya.
Non s’exprime par la répétition négativée du verbe principal employé dans la question ou de l’auxiliaire s’il y en a un."

TDBP III - Jules GROS


Dernière édition par le Mar 25 Sep 2007 - 1:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziwzaw
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : traou an daou dour
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Lun 24 Sep 2007 - 23:22

Désolée, j'ai malencontreusement effacé mon post de hier.
J'avais ceci à rectifier :
Personnellement, j'écrirais plutôt tost (d)ouzh, mais l'emploi de tost da reste tout à fait possible (vérifié sur le terrain le 25/09).

Pour le reste, rien de changé :
Ronan a écrit:

"An daol a zo re dost d'ar voger? - Nann".

Aucun bretonnant ne répondrait nann à cette question, à part des apprenants qui ne maîtrisent pas le système. On répondrait toujours "n'emañ ket" ou "n'eo ket". Nann s'utilise en réponse à une interro-négative seulement.

Pour répondre "N'eo ket", il me faudrait :
Re dost eo an daol (d)ouzh ar voger.

Philippe, ta deuxième proposition du 24/09 ["nann"] était impossible, pour une telle réponse la phrase doit être ainsi posée :
N'emañ ket an daol re dost (d)ouzh ar vagor.
An daol n'emañ ket re dost d(ouzh) ar vagor.

Notennig :
Pour répondre par l'affirmative aux deux précédentes je dirais :
Bañ.


Dernière édition par le Mer 26 Sep 2007 - 0:25, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mar 25 Sep 2007 - 1:03

Ziwzaw a écrit:


Ta deuxième proposition est impossible, pour une telle réponse la phrase doit être ainsi posée :

N'emañ ket an daol re dost (d)ouzh ar vagor.
An daol n'emañ ket re (d)ouzh ar vagor.

Notennig :
Pour répondre par l'affirmative aux deux précédentes je dirais :
Bañ.

Oui, je te l'accorde, et rectifie pour ne pas induire les apprenants en erreur. On peut toutefois entendre des choses comme : n'ema ket, nann a-dra sur !


Dernière édition par le Mar 25 Sep 2007 - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mar 25 Sep 2007 - 1:08

Ziwzaw a écrit:


Pour répondre "N'eo ket" il me faudrait :
Re dost eo an daol d(ouzh) voger.


Par contre, la phrase ci-dessus me semble fautive :

re dost eo = c'est trop près.
re dost ema = il ou elle est trop près.

re dost ema (an daol) (peut-on vraiment avoir la forme eo ici ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mar 25 Sep 2007 - 9:53

http://marikavel.org/documents/breton-le-bozec/blb22-23.htm

Voici une page sur les noms.

On y remarquera des noms tombés et désuétude, comme :

- an disglavenn / le préau,
- ar c'horoll / la danse

et un nom présentant une mutation qui a évolué depuis :

on ne dirait plus :

- ar bolotenn, mais ar volotenn,
- eur bolotenn, mais eur volotenn.

du moins sur ce que j'ai pu en apprécier en Trégor.

On ne dit pas, me semble t-il : c'hoari polotenn, mais c'hoari bolotenn : jouer au ballon.

Le mot breton koroll, issu d'un français carole, lui même issu d'un latin carola, danse en rond, n'est plus présent que dans l'appellation de certains groupes celtisants : korollerien Bro --- : les danseurs du pays de ---

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Kado



Nombre de messages : 156
Age : 47
Localisation : An Oriant
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mar 25 Sep 2007 - 12:53

Jean-Claude EVEN a écrit:

On y remarquera des noms tombés et désuétude, comme :
- ar c'horoll / la danse

Le mot breton koroll, issu d'un français carole, lui même issu d'un latin carola, danse en rond, n'est plus présent que dans l'appellation de certains groupes celtisants : korollerien Bro --- : les danseurs du pays de ---
Il semble toujours employé en vannetais, je l'ai précisément entendu sous la forme : krolliñ, v. danser.
Mais le contexte était précisément de parler d'une manière de danser. Ceci dit, j'entends dañsal la plupart du temps.
Si d'autres plus savants que moi pouvaient confirmer, je suis aussi intéressé.

Kado.


Dernière édition par le Mar 25 Sep 2007 - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mar 25 Sep 2007 - 12:55

Si, si, il s'agit bien du mot polotenn (cela dit, il existe une variante en bolotenn).

C'hoari polotenn est on ne peut plus correct.

Disglav (adj. & masc.) est un mot usuel, il est utilisé pour parler de tout endroit qui est abrité, protégé de la pluie.

en disglav = à l'abri de la pluie.

"c'hoazh ma veze bet disc'hlav an ti, si encore la maison avait été protégé de la pluie."
TDBP FB - Jules GROS

Quant à son dérivé "disglavenn", je l'ignore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziwzaw
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : traou an daou dour
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mar 25 Sep 2007 - 19:58

Ur balotenn chez moi, carrément !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziwzaw
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : traou an daou dour
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mar 25 Sep 2007 - 23:23

Philippe ANGER a écrit:
Ziwzaw a écrit:


Pour répondre "N'eo ket" il me faudrait :
Re dost eo an daol d(ouzh) voger.


Par contre, la phrase ci-dessus me semble fautive :

re dost eo = c'est trop près.
re dost ema = il ou elle est trop près.

re dost ema (an daol) (peut-on vraiment avoir la forme eo ici ?).

Il s'agissait tout d'abord de donner une nouvelle phrase à laquelle la réponse N'eo ket était effectivement possible pour moi dans la mesure où Ronan proposait de répondre ou N'emañ ket ou N'eo ket à An daol zo re dost d'ar vagor. Or je ne peux, pour ce qui concerne mon parler, que retenir N'emañ ket.

Je vais donc être plus claire, sans demander à quiconque d'adhérer à ce point de vue des plus localisés.

Je pars du principe que la table est déplaçable et je rajoute, pour mieux me faire comprendre, lakaet, qui était en fait sous-entendu dans la phrase que je donnais plus haut :

- Re dost eo [lakaet] an daol d(ouzh) voger. (elle est trop rapprochée)
- N'eo ket.

La phrase suivante présenterait en fait une nuance de sens :
- Re dost emañ an daol d(ouzh) voger. (elle se trouvre trop près)
Dans ce cas, je comprends que la table est scellée, qu'il est impossible de la déplacer.
Je sais bien que c'est cette dernière phrase serait utilisée par la plupart des bretonnants natifs et qu'ils n'envisageraient pas la différence introduite ici.

J'admets donc fort bien que Re dost eo an daol d(ouzh) / d'ar voger puisse disconvenir aux tenants d'une norme grammaticale stricte, que j'engage cependant les apprenants à suivre, car ce dont je fais part ici relève de mon ressenti de la langue. Mon exemple n'était par conséquent pas très convaincant, même s'il est avéré.
Le breton parlé présente indiscutablement un riche éventail de nuances auquel il convient de rester toujours attentif et curieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kado



Nombre de messages : 156
Age : 47
Localisation : An Oriant
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mer 26 Sep 2007 - 8:36

Ziwzaw a écrit:
Le breton parlé présente indiscutablement un riche éventail de nuances auquel il convient de rester toujours attentif et curieux...

Voilà une phrase qu'il est bon de lire à toute heure de la journée. C'est assurément la ligne directrice qui conduit mon apprentissage de la langue. Et l'immense richesse de la rubrique linguistique de ce forum.

Kado.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilkin



Nombre de messages : 281
Age : 44
Localisation : Santeg
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mer 26 Sep 2007 - 11:12

Ziwzaw a écrit:
Philippe ANGER a écrit:
Ziwzaw a écrit:


Pour répondre "N'eo ket" il me faudrait :
Re dost eo an daol d(ouzh) voger.


Par contre, la phrase ci-dessus me semble fautive :

re dost eo = c'est trop près.
re dost ema = il ou elle est trop près.

re dost ema (an daol) (peut-on vraiment avoir la forme eo ici ?).

Il s'agissait tout d'abord de donner une nouvelle phrase à laquelle la réponse N'eo ket était effectivement possible pour moi dans la mesure où Ronan proposait de répondre ou N'emañ ket ou N'eo ket à An daol zo re dost d'ar vagor. Or je ne peux, pour ce qui concerne mon parler, que retenir N'emañ ket.

Je vais donc être plus claire, sans demander à quiconque d'adhérer à ce point de vue des plus localisés.

Je pars du principe que la table est déplaçable et je rajoute, pour mieux me faire comprendre, lakaet, qui était en fait sous-entendu dans la phrase que je donnais plus haut :

- Re dost eo [lakaet] an daol d(ouzh) voger. (elle est trop rapprochée)
- N'eo ket.

La phrase suivante présenterait en fait une nuance de sens :
- Re dost emañ an daol d(ouzh) voger. (elle se trouvre trop près)
Dans ce cas, je comprends que la table est scellée, qu'il est impossible de la déplacer.
Je sais bien que c'est cette dernière phrase serait utilisée par la plupart des bretonnants natifs et qu'ils n'envisageraient pas la différence introduite ici.

J'admets donc fort bien que Re dost eo an daol d(ouzh) / d'ar voger puisse disconvenir aux tenants d'une norme grammaticale stricte, que j'engage cependant les apprenants à suivre, car ce dont je fais part ici relève de mon ressenti de la langue. Mon exemple n'était par conséquent pas très convaincant, même s'il est avéré.
Le breton parlé présente indiscutablement un riche éventail de nuances auquel il convient de rester toujours attentif et curieux...

"re uhel emañ ar melezour" = le miroir est trop haut (mais on peut le déplacer sans trop de dommages esthétiques par exemple)

"re uhel eo staget ar melezour" = Tu as fixé le miroir trop haut (si on veut le changer de place, on va désormais voir les trous dans le mur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mer 26 Sep 2007 - 12:15

Wilkin a écrit:


"re uhel emañ ar melezour" = le miroir est trop haut (mais on peut le déplacer sans trop de dommages esthétiques par exemple)

"re uhel eo staget ar melezour" = Tu as fixé le miroir trop haut (si on veut le changer de place, on va désormais voir les trous dans le mur).

Oui, j'aurais dis la même chose.

"Re uhel ema an orolaj diouzhin, l'horloge est (placée) trop haut pour moi."
TDBP III - Jules GROS

"Ur rigennad bolejoù mindrailherez a dremen a-us d'hon pennoù en ur c’hwibanat. Ne reomp ket a van, re uhel emaint."
Dek devezh e Verdun - Jules GROS

"re uhel eo staget ar melezour" = Tu as fixé le miroir trop haut (si on veut le changer de place, on va désormais voir les trous dans le mur).

Pareillemment, en trégorrois, avec un participe passé, on aura généralement la forme "eo".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mer 26 Sep 2007 - 13:52

L'automne = An diskar-amzer ( = le temps descendant)

La page complète bilingue à l'adresse :
http://marikavel.org/documents/breton-le-bozec/blb28-29.htm

---------------------

On pourrait faire une leçon sur le verbe réfléchi :

- en em ... zistag ( < distagan = détacher / *dés-attacher)

- se détache(nt)

----------------------

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Ziwzaw
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : traou an daou dour
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mer 26 Sep 2007 - 14:32

Relance du sujet :

Amañ emañ mat an daol.
ou
Amañ 'eo mat an daol.
:?:

Pour moi la première phrase se rattache plus à l'aire du vannetais, je préfère employer la deuxième. Et Vous ? Comment les comprenez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilkin



Nombre de messages : 281
Age : 44
Localisation : Santeg
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mer 26 Sep 2007 - 14:51

c'est ici que la table est bonne = amañ eo 'mañ mat an daol. le eo insiste sur le fait que la table est à la bonne place.

C'est ici que la table est bonne ? = amañ 'mañ mat an daol ? On pose la question. On n'est pas sûr du tout de la réponse.


Dernière édition par le Mer 26 Sep 2007 - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziwzaw
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : traou an daou dour
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mer 26 Sep 2007 - 14:54

Wilkin a écrit:
c'est ici que la table est bonne = amañ eo 'mañ mat an daol. le eo insiste sur le fait que la table est à la bonne place.

C'est ici que la table est bonne ? = amañ 'mañ an daol ? On pose la question. On n'est pas sûr du tout de la réponse.

Il n'y a pas mat dans ta deuxième phrase, ça serait pareil avec ou pas ?

Et si on devait poser la question (théoriquement) :

E-pelec'h 'eo mat an daol ?
ou
E-pelec'h emañ mat an daol ?
:?:


Dernière édition par le Mer 26 Sep 2007 - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Mer 26 Sep 2007 - 14:54

Ok avec Wilkin (par rapport au breton littéraire s'entend).

Le problème, c'est que je n'ai pas pu travaillé à partir des manuscrits de Jules GROS. Il est difficile de savoir jusqu'à quel point ils ont été modifiés "léonardisés".

Par ex. mon informatrice dit :përoz e(o) kon(t) gan(t) ub. ? Là où on attendrait la forme ema(ñ) : penaos ema(ñ) kont gant ub. ?

ub. = unan bennak 'quelqu'un'.


Dernière édition par le Mer 26 Sep 2007 - 15:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933   Aujourd'hui à 21:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933
» Dictionnaire d'arabe dialectal syrien (parler de Damas)
» Thésée et le minotaure
» Casque allemand logo Hambourg
» Méthodologie oral de Français et de Maths

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: