ACADEMIA-CELTICA

Istor-Histoire; Douaroniezh- Géographie; Arkeologiezh-Archéologie; Gouennoniezh-Ethnologie; Yezhouriezh-Linguistique; Sevenadur hag Hengoun ar vroioù kelt - Culture et traditions des pays celtiques
 
Encyclopédie MarikavelAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Quévaise
Aujourd'hui à 14:32 par uuicant

» Voies romaines en Bretagne armoricaine
Lun 5 Déc 2016 - 19:28 par jeje

» Mots locaux, mots rares, mots inédits, hapax...
Lun 5 Déc 2016 - 14:31 par Waoñ Du

» Brezhoneg Bro-Vear
Dim 4 Déc 2016 - 19:14 par Tangi

» fr. tique, br. teureug, tarlaskenn, teurk, bocher... eng. tick, deut. Zecke
Dim 4 Déc 2016 - 17:36 par Yann-Fañch

» Banque de blasons herminés
Ven 2 Déc 2016 - 14:07 par Marc'heg an Avel

» br. tr. sekrep, laiche, souchet, Carex pseudocyperus, hesk, vannerie
Mar 29 Nov 2016 - 21:17 par Jeannotin

» barazh
Lun 28 Nov 2016 - 11:24 par Jeannotin

» chistr, jist, sistr, sit, cidre, cider
Lun 28 Nov 2016 - 10:59 par Jeannotin

» dire les vêtements, se vêtir, la mode vestimentaire, habit habiller
Lun 28 Nov 2016 - 10:00 par Yann-Fañch

» A liù el loér hag er stéred
Lun 28 Nov 2016 - 9:33 par konker

» Vocabulaire de la terre en breton
Sam 26 Nov 2016 - 18:44 par jeje

» Les noms d'oiseaux (animaux à plumes)
Sam 26 Nov 2016 - 18:33 par jeje

» DIKSIONÈR KREIS-BREIZH
Sam 26 Nov 2016 - 14:03 par Per-Kouk

» La cornemuse dans tous ses états
Mer 23 Nov 2016 - 20:51 par Marc'heg an Avel


Partagez | 
 

 TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 45
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Ven 16 Mai 2008 - 11:36

La plupart des toponymes bretons offrent une forme écrite "officielle" qui ne rend pas compte de la prononciation propre à l'aire dialectale dont ils font partie : je pense en particulier aux palatatlisations et chuintements.

Il est très intéressant de débusquer les cas qui vont à l'encontre de cette norme.

Ainsi en presqu'île de Guérande, on peut noter une poignée de graphies fidèles aux traits phonétiques du breton autrefois parlé localement, dont :

LE FROSTIDIÉ en Assérac : note une prononciation palatalisée de FROSTEGI, "les friches"

MESQUIERY, terres en Assérac, note une palatalisation de K dans le nom du proche village de MESQUERY (Misquiricus 1092)

LE REQUIERT, au Croisic, note une prononciation "vannetaise" et palatalisée pour RAKER, "faubourg".

LE FROCHETER en Pénestin (au cadastre): pobablement pour FROST STER, "la friche de l'étier" (sens particulier du mot ster prononcé CHTER en presqu'île guérandaise), ou encore FROUD STER. C'est à ma connaissance l'une des rares notations écrites de la prononciation CHT pour ST commune à un vaste domaine sud-est.

En vannetais on peut noter au cadastre certaines graphies rendant la prononciation palatalisée des suffixes -EG ou plus souvent -IG ; exemples épars :

NINISETCH en Plougoumelen, pour EN ENEZIG

RIENETCH noté aussi RIENIQUE au cadastre de Plouharnel

LE CLOZETCH en Sulniac pour ER C'HLOZIG ?

Connaissez-vous des exemples comparables dans vos régions respectives ?


Dernière édition par Ar Barzh le Ven 16 Mai 2008 - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Begbie



Nombre de messages : 130
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Ven 16 Mai 2008 - 14:32

Je n'avais jamais remarqué que certains toponymes respectaient les palatalisations et les chuintements.
Je pense à un lieu dit "Kermaquer" que les anciens prononcent en réalité "Tchervatcher". Une orthographe respectueuse du dialecte aurait permit d'éviter cette différence énorme entre le nom connu des anciens et celui connu des jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Ven 16 Mai 2008 - 15:10

Nous avons un cas d'école au VIEUX-MARCHE (Plouaret).

Localement, ce nom est : Ar C'houerc'had, formé défendue par des dialectologues que je connais bien.

Mais dans certains dictionnaires, nous trouvons une forme : Ar C'hoz-Varc'had, forme plus 'littéraire'.

Cela a donné lieu à des querelles qui me semblent aujourd'hui apaisées.

JCE studiañ

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Waoñ Du
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 722
Age : 88
Localisation : Krec'h an Tarv
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Ven 16 Mai 2008 - 16:09

Marc'heg an Avel a écrit:
Nous avons un cas d'école au VIEUX-MARCHE (Plouaret). Localement, ce nom est : Ar C'houerc'had, formé défendue par des dialectologues que je connais bien. Mais dans certains dictionnaires, nous trouvons une forme : Ar C'hoz-Varc'had, forme plus 'littéraire'.
JCE
Sur le monument aux morts local c'est Ar C'hoz-Varc'had; en outre, la forme ar C'hozh Varc'had est celle qui est utilisée à une certaine distance (Plestin, Plougonver...), comme quoi c'est pas seulement "dans certains dictionnaires".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 137
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Ven 16 Mai 2008 - 20:16

C'est absolument vrai. Localement, c'est Ar C'houerc'had, mais plus loin, si une forme bretonne est connue, c'est la forme plus pleine et littéraire, Ar C'hozh-Varc'had. L'autre Vieux-Marché en Bretagne, St-Gilles-Vieux-Marché, a une prononciation locale analogue à Ar C'houerc'had; c'est donc une évolution qui a des racines profondes.

Añjela Duval ne supportait pas (n'andure ked!) qu'on écrive Ar C'hozh-Varc'had - elle préférait de loin Ar C'houerc'had.

J'ai expliqué tout cela aux conseillers municipaux qui étaient venus me demander conseil lorsqu'il fallait choisir une forme "officielle" pour les pancartes.

Ils ont préféré se laisser guider par Añjela Duval.

Steve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar Barzh
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 402
Age : 45
Localisation : Naoned / Neñneit
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Ven 16 Mai 2008 - 21:01

Begbie a écrit:
Je n'avais jamais remarqué que certains toponymes respectaient les palatalisations et les chuintements.

Et pour cause : cela est rarissime. Les trois toponymes en -ETCH que je cite plus haut sont parmi les seuls que j'ai trouvés pour tout le Morbihan.

Idem pour la Loire-Atlantique : il y a 600 KER en presqu'île de Guérande, sans compter les composés du style REQUER ou COSQUER, et seuls MESQUIERY et LE REQUIERT notent une palatalisation. C'est infime. J'aurais pu aussi citer LE PENKER à Batz-sur-Mer, noté PINTIERE sur certaines cartes anciennes.

Ensuite quelques éléments qu'il faut peut-être préciser :

- ici je voulais juste évoquer les graphies : dans le cas du Vieux Marché / Ar C'houerc'had la discussion porte sur la prononciation. Il va sans dire que les prononciations de ce type sont légions, et normales. Je pense aussi à NI'N pour NIZON en Cornouaille : c'est l'évolution locale de la langue qui est en cause.

- plus les graphies sont anciennes et plus le topnyme a un usage "large", plus les formes sont standard ; on a donc plus de chances de débusquer des palatalisations de G, K ou autres dans les noms de parcelles.

Pour moi les intérêts de farfouiller ainsi dans la microtoponymie sont multiples :

Historique et linguistique : LE FROCHETER à Pénestin est très intéressant, car il prouve une forme chuintée de STER (le breton de Pénestin n'a jamais été étudié avant sa disparition vers 1850).

Sociologique : on constate une volonté de normalisation, y compris au cadastre qui est en grande partie basé sur les noms de parcelles, appellations orales. Les prononciations jugées comme trop dialectales ou "incorrectes" sont corrigées, ce qui peut donner lieu à d'amusantes graphies. Sans parler de la méconnaissance du breton chez les clercs, qui a des effets encore plus frappants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Major; Mestr; Maestro
Major; Mestr; Maestro


Nombre de messages : 5563
Age : 50
Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Ven 16 Mai 2008 - 21:23

Ar Barzh a écrit:
J'aurais pu aussi citer LE PENKER à Batz-sur-Mer, noté PINTIERE sur certaines cartes anciennes.


On trouve ce type de palatalisation en Trégor aussi : tieurenn (prononcé tyeu- ; t mouillé) < keurenn (un dieurenn = une jolie fille, une pin-up....).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziwzaw
Racine; Gwrizienn; Root
Racine; Gwrizienn; Root


Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : traou an daou dour
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Ven 16 Mai 2008 - 23:16

Ostatu a écrit:
Ar Barzh a écrit:
J'aurais pu aussi citer LE PENKER à Batz-sur-Mer, noté PINTIERE sur certaines cartes anciennes.


On trouve ce type de palatalisation en Trégor aussi : tieurenn (prononcé tyeu- ; t mouillé) < keurenn (un dieurenn = une jolie fille, une pin-up....).

rappel pour décembre à Pommerit Le Vicomte (PLV) : mis tièrdu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
konker



Nombre de messages : 314
Age : 44
Localisation : Moëlan
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Sam 17 Mai 2008 - 8:57

A Moëlan (et dans certaines communes cornouaillaises de la région de Quimperlé) la terminaison -où est en général diphtonguée en [ow]. Les toponymes qui se terminent ainsi (Kervaziou, Kergostiou...) se prononce en général avec la diphtongue mais s'écrive avec -ou à la fin.
L'un des trois ports de la commune, Brigneau, se prononce en breton "brignow" (avec l'accent sur la finale). Il se pourrait donc que ce sont la terminaison -où qui se trouve ici. Mais on n'écrit pas Brignou. Et en français, on dit "brigno". Le toponyme n'aurait donc pas subi la normalisation en -ou.
Un autre exemple, à Gourin cette fois où il existe un "Toull an chy" Et quand on sait que le quadrilatère Gourin/trègunc/Clohars-Carnoët/Langonnet, "ar c'hi" se dit "ar chi"...
Setu.
Yannig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uuicant
Mignon / Ami / Friend
Mignon / Ami / Friend


Nombre de messages : 234
Age : 57
Localisation : Sant-Brieg
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Sam 17 Mai 2008 - 11:43

Pour la région de Quimperlé, Arzano, Guilligomarc'h et une autre commune, l'Evêché de Quimper éditait un catéchisme spécial, c'est peu ou prou du bas vannetais. J'en ai un exemplaire.

Pout Toull an chy, je crois que le c'h ne se notait pas mais était compris comme tel et an est la forme ancienne de l'article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc'heg an Avel
Admin
Admin


Nombre de messages : 6417
Age : 69
Localisation : Lannuon / Lannion. Breizh Izel
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Sam 17 Mai 2008 - 13:50

uuicant a écrit:
...l'Evêché de Quimper éditait un catéchisme spécial, c'est peu ou prou du bas vannetais. J'en ai un exemplaire.

Pout Toull an chy, je crois que le c'h ne se notait pas mais était compris comme tel et an est la forme ancienne de l'article.

----------

Pour l'exemplaire en question, est-il possible de le publier sut Internet ? combien de pages ?

Pour le reste, on a un cas récent à propos des Chtis : les siens ou les chiens ?

JCE

_________________
"Ne te borne pas seulement à respirer avec l'air qui t'environne, mais à penser désormais avec l'intelligence qui environne tout. La force intelligente, en effet, n'est pas moins répandue partout, et ne s'insinue pas moins, en tout être capable de s'en pénétrer, que l'air en tout être qui peut le respirer".

Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. Livre VIII; verset LIV".


Dernière édition par Marc'heg an Avel le Lun 19 Mai 2008 - 10:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Begbie



Nombre de messages : 130
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Lun 19 Mai 2008 - 9:57

Citation :
l'Evêché de Quimper éditait un catéchisme spécial, c'est peu ou prou du bas vannetais.
Pour info, Quimper/Kemper se prononce encore Tchemper dans la région de Plouay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX   Aujourd'hui à 19:14

Revenir en haut Aller en bas
 
TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TOPONYMES BRETONS DIALECTAUX
» Toponymes bretons en Normandie et Baie de Somme ?
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz
» Révélation sur l'origine des Bretons???
» Compliments / Injures entre Bretons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIA-CELTICA :: Linguistique. Littérature. Légendes :: Bretagne. Breizh. Bertaeyn. Brittany-
Sauter vers: